Parmi les critiques faites au Lightning Network (LN), revient souvent celle de son déploiement somme toute réduit, qui ne lui permet pas encore d’être considéré comme la solution de scalabilité incontournable du réseau Bitcoin (BTC). Mais cela pourrait changer, selon Elizabeth Stark, la PDG de Lightning Labs.

 

Amener le Lightning Network aux exchanges

Stark s’est exprimée lors de la soirée virtuelle dédiée au halving qui a été organisée par Kraken. Elle est revenue sur une des limitations perçues du Lightning Network : son absence sur les exchanges majeurs, à l’exception remarquée de Bitfinex :

« Lorsque Bitfinex a lancé [la compatibilité avec le LN] en décembre, ça a été une étape vraiment enthousiasmante pour moi. Il s’agissait du premier exchange majeur. Il existe aussi une variété de petits exchanges qui [ont pris en compte le LN], et ils ont vraiment posé des jalons. »

Toujours est-il que du côté des grands exchanges, c’est plutôt un silence radio qui domine lorsqu’il est question d’intégrer le Lightning Network. Stark admet que les plateformes se montrent frileuses pour une raison en particulier : la limitation de 1 500 dollars par transaction, qui est toujours d’actualité sur le réseau pour des raisons de sécurité : « Il s’avère que [cette limite] n’est pas suffisante pour les exchanges. Mais il faut bien sûr trouver un équilibre. Nous ne voulons pas que les gens créent des canaux massifs alors que le Lightning n’en est encore qu’à ses débuts ».

👉 Retrouvez toutes les infos dans notre présentation du Lightning Network

 

Wumbo, la scalabilité pour le Lightning Network

Alors oui, il y a une grande ironie dans cette affaire : le Lightning Network, qui est une solution de scalabilité pour le Bitcoin, nécessite lui-même des ajustements de scalabilité pour être utilisable par le plus grand nombre. Toujours est-il qu’une solution existe à cette limitation, et elle pourrait être déployée aisément par Lightning Labs.

Les canaux de paiement « Wumbo » sont une fonctionnalité qui permet aux nœuds (nodes) du réseau LN d’augmenter en capacité, afin de dépasser cette limite. En théorie, il est déjà possible pour les utilisateurs d’utiliser ces canaux plus gros, cela a été le cas notamment de Bitfinex et Bitrefill par exemple. Mais il est bien sûr souhaitable que Lightning Labs les débloque « officiellement » afin qu’ils puissent être utilisés à plus grande échelle, avec les garanties de sécurité que cela implique.

 

Toutefois selon Stark, la solution ne sera implémentée que si Lightning Labs peut être certain de sa fiabilité. La société ne la débloquera que lorsqu’elle sera sûre que chacun peut envoyer des fonds importants, sans risquer leur sécurité. Le Lightning Network montre là ses limitations : censé être utilisé pour améliorer l’utilisation du BTC à grande échelle, il ajoute une couche de complexité qui pourrait rendre sa démocratisation difficile.

👉 A lire sur le même sujet : Etude : le Lightning Network est-il devenu trop centralisé ?

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments