Le coût en énergie des transactions de Solana

La bataille contre la Preuve de Travail continue, à l’heure où les blockchains se retrouvent sous le feu des critiques pour leur gourmandise en termes d’électricité. Et Solana (SOL) a clairement choisi son créneau, puisqu’elle à commencé à proposer des rapports réguliers sur le coût en énergie de son réseau.

Le dernier en date, qui est rédigé par une personne indépendante du projet, rappelle que le fonctionnement du réseau de paiement le fait figurer parmi les plus efficaces en termes de coût énergétique :

« Sur Solana, il n’y a pas besoin de mining coûteux en énergie, ce qui veut dire que le réseau est extrêmement efficace d’un point de vue environnemental. Grâce à plusieurs innovations clés, comme la Preuve d’Histoire (proof-of-history), ou le traitement en parallèle, les activités sur Solana prennent bien moins d’énergie qu’on pourrait le penser. »

La pique est clairement destinée au rival Ethereum (ETH), qui a été particulièrement critiqué ces derniers mois pour le mécanisme de consensus qu’il utilise encore – pour l’instant. On lui a notamment reproché la consommation excessive d’électricité pour chaque création de NFT. Une étude parue en début d’année indiquait ainsi qu’on pourrait alimenter un foyer européen pendant un mois et demi avec l’énergie ainsi utilisée.

👉 Retrouvez notre guide sur la Preuve de Travail (Proof-of-Work)

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Une transaction sur Solana, équivalente à deux recherches Google ?

Ce nouveau rapport commandité par Solana est donc vraisemblablement un moyen de se démarquer encore plus de ses concurrents. Robert Murphy, la personne en charge de l’étude, estime qu’une transaction sur le réseau Solana coûte en moyenne 0,00051 kWh, soit 1 836 joules. C’est le cas pour toutes les activités, que cela soit des échanges de cryptomonnaies, ou des achats de NFT.

Le rapport compare cela à d’autres activités courantes. Une transaction sur Solana coûterait ainsi moins d’énergie que deux recherches Google (2 160 joules). Et bien moins que d’autres activités :

Coût énergie Solana VS autres activités

Coûts énergétiques de différentes activités – Source : Solana’s Energy Use Report

Pour comparaison, une transaction sur Ethereum coûte 692 820 000 joules et pour Bitcoin (BTC) cela s’élève à 6 995 592 000 joules. De manière notable, Ethereum dans sa version 2.0, avec la Preuve d’Enjeu, consommera quand même 126 000 joules par transaction.

👉 Plus d’infos sur le fonctionnement de Solana (SOL)

Le rapport conclut par ailleurs en expliquant que Solana souhaite aller plus loin :

« Même avec cette consommation en électricité basse, la Fondation Solana souhaite réduire encore l’impact environnemental de l’écosystème de Solana. D’ici à la fin de l’année 2021, elle compte introduire un programme pour rendre le réseau de validateurs de Solana neutre en carbone et compenser l’impact de l’écosystème. »

Sans rentrer dans un débat sur la légitimité des différents mécanismes de consensus, on voit bien que les grands rivaux d’Ethereum, comme Solana ou Cardano (ADA) comptent occuper le créneau des blockchains raisonnables en termes de coût écologique. À l’heure où les critiques s’amassent contre la Preuve de Travail, cela pourrait leur permettre de se démarquer plus franchement.

👉 Retrouvez toute l’actualité des altcoins

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments