« Il faut changer ce ton péremptoire » : Bruno Le Maire taclé par la Commission des finances sur le déficit public

Bruno Le Maire a été interrogé par la Commission des finances du Sénat hier. Dans des échanges tendus, le ministre des Finances a défendu son style de communication et son bilan.

« Il faut changer ce ton péremptoire » : Bruno Le Maire taclé par la Commission des finances sur le déficit public

Bruno Le Maire interrogé par la commission des Finances

C’était le grand oral de Bruno Le Maire. Le ministre des Finances français devait répondre aux questions de la commission des Finances du Sénat dans la journée d’hier. Le sujet : le déficit public, qui s’est dégradé en France, ainsi que le « défaut d’informations du Parlement » sur la situation des finances françaises.

Face au ministre, le président de la commission, Claude Raynal, a fait montre de son agacement. Il reproche à Bercy de faire des promesses difficiles à tenir :

« Je vous dis vos phrases : “Ce projet de loi de finances garantit un déficit de 4,4 % pour 2024 et nous le tiendrons”, “Nous avons toujours tenu nos objectifs”, etc. […] Il faut changer ce ton péremptoire, parce que vous nous avez donné toutes les raisons pour montrer que justement, sur ces questions-là, on ne peut pas être péremptoire ! »

👉 Retrouvez toute l’actu économie et finances

Pour preuve, le déficit public qui est plus bas que prévu, et qui met le ministre des Finances et le gouvernement Macron dans l’embarras. Pour Claude Raynal, trop de variables entrent en jeu pour pouvoir dicter avec assurance l’avenir économique de la France :

« Il y a trop de choses qui échappent au ministre des Finances. Ce n’est pas la France seule qui décide de sa croissance ! (…) Ce qu’on souhaiterait, c’est que déjà, […] ces précautions oratoires puissent être prises. Et derrière les précautions oratoires, quelques précautions sur les résultats »

Bruno Le Maire est pressurisé de l’intérieur, mais aussi de l’extérieur : il y a une semaine, le FMI appelait la France à des « efforts supplémentaires » pour réduire le déficit. L’objectif est de repasser sous les 3 % d’ici à 2027. Mais l’institution internationale estime que dans les conditions actuelles, cela est peu probable.

20 € offerts lors de votre inscription sur Bitvavo
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)

Des erreurs de communication ?

Le Sénat reproche au ministre des Finances de ne pas avoir fait remonter une note de service de décembre 2023, qui relevait un risque de déficit à 5,2 % du PiB. Dans les mois qui ont suivi, la prévision avait continué d’être fixée à 4,9 %, mais était brutalement remontée à 5,5 %. Le dérapage avait été critiqué par l’opposition, et désormais la commission du Sénat, qui reprochent à Bercy son manque de communication.

👉 Dans l’actualité également – Célébrités et cryptomonnaies : un gigantesque réseau d’arnaques mis à jour en France

Face à cela, Bruno Le Maire a défendu son bilan :

« Toutes les informations ont été données en temps utile au Parlement et aux Français, et toutes les décisions nécessaires ont été prises en temps utile pour corriger les conséquences de recettes fiscales moins élevées que prévu. J’ai toujours fait preuve, depuis sept ans que je suis ministre de l’Économie et des Finances, de sincérité, d’honnêteté et de sens de la vérité. »

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Source : Sénat via YouTube

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Les 3 airdrops de cryptomonnaies faciles à obtenir pour les débutants

Les 3 airdrops de cryptomonnaies faciles à obtenir pour les débutants

Le gouvernement allemand transfère subitement 6 500 Bitcoins : que s'est-il passé ?

Le gouvernement allemand transfère subitement 6 500 Bitcoins : que s'est-il passé ?

Bitcoin : le milliardaire Michael Dell va-t-il emboiter le pas à MicroStrategy pour acheter du BTC ?

Bitcoin : le milliardaire Michael Dell va-t-il emboiter le pas à MicroStrategy pour acheter du BTC ?

Donald Trump rembourse en partie les dons des frères Winklevoss — Pourquoi ?

Donald Trump rembourse en partie les dons des frères Winklevoss — Pourquoi ?