Des salaires en cryptomonnaies pour les habitants d’Argentine ?

Comme le rapporte le média local Diariobitcoin, c’est le député de Mendoza José Luis Ramón qui a présenté cette semaine le projet. Le versement des salaires en cryptomonnaies concernerait notamment les travailleurs d’Argentine qui traitent avec des clients ou entreprises étrangères. Ils pourraient choisir de recevoir tout ou partie de leur rémunération en Bitcoin (BTC) ou en altcoins.

La proposition de loi est une réaction à la loi 27.541, qui a été adoptée l’année dernière par le gouvernement argentin. Elle stipule que toute opération impliquant l’utilisation et l’acquisition de devises étrangères doit être taxée à 30 %. Pour les travailleurs qui sont rémunérés en devises étrangères, la facture est donc particulièrement lourde. La loi proposée permettrait de passer outre cette règle, en versant directement les salaires en cryptomonnaies.

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

Lutter contre l’inflation

L’Argentine connaît une inflation monumentale, qui avoisine les 50 % par an et qui a été accélérée par la crise sanitaire. Aujourd’hui, un peso argentin (ARS) vaut 0,010 dollar américain (USD). Pour lutter contre cela, le gouvernement a mis en place plusieurs mesures, dont une limitation des achats de dollars. Les Argentins ne peuvent plus convertir que 200 USD par mois.

La conséquence, c’est que les habitants d’Argentine se sont tournés vers les cryptomonnaies. Déjà, les entreprises du pays ont intégré des « cryptobonds » afin de profiter du marché. Certains bonus sont également versés en cryptomonnaies, voire certains salaires, selon plusieurs entreprises locales. La tendance a donc déjà été initiée, et la loi ne ferait que la prolonger. À l’heure actuelle, aucun obstacle juridique n’empêche le paiement des salaires en cryptomonnaies.

👉 A lire – L’Argentine ordonne aux exchanges de fournir des rapports mensuels sur les utilisateurs

Une tendance qui se confirme en Amérique latine ?

L’Argentine n’est bien sûr pas le premier pays d’Amérique latine à s’interroger sur la viabilité des cryptomonnaies. Début juin, le Salvador avait adopté le Bitcoin (BTC) en tant que monnaie légale, ce qui avait fait l’effet d’un raz-de-marée dans une région très touchée par l’inflation. Depuis, plusieurs pays avaient fait savoir leur intérêt pour les cryptomonnaies, dont le Paraguay.

Les institutions financières mondiales ne voient cependant pas toujours d’un bon œil ces évolutions. À la mi-juin, la Banque mondiale avait refusé d’aider le Salvador dans sa transition vers le Bitcoin. Et les États-Unis ont sans surprise également fait part de leur méfiance. Mais la tendance reste : les pays où la monnaie fiat s’effondre ont commencé à considérer avec attention les crypto-actifs. L’adoption massive des cryptomonnaies pourrait donc bien se faire en premier lieu en Amérique latine…

👉 Sur le même sujet – Le Salvador va distribuer du Bitcoin (BTC) à tous ses habitants

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Crok le Bô

Les Argentiniens ? Vraiment ?