L’étau se resserre en Argentine

Alors que l’Argentine tente d’enrayer la dévaluation de sa monnaie nationale, les autorités du pays ont les détenteurs de cryptomonnaies dans le collimateur. En conséquence, le fisc argentin, AFIP, exige des rapports mensuels sur les mouvements des utilisateurs sur les exchanges

La réglementation vise les fournisseurs de paiement et les entités non bancaires qui offrent certains services financiers, y compris les plateformes d’échange de cryptomonnaie. La divulgation obligatoire est étendue et comprend une liste complète des utilisateurs, les mouvements de fonds et le solde des comptes. Les informations devront être renseignées mensuellement avant le 15 du mois suivant.

Au début du mois d’avril, la Banque centrale d’Argentine avait déjà demandé aux banques nationales de leur transmettre des informations sur les clients achetant des cryptomonnaies.

👉 À lire sur le même sujet : L'inflation qui vient : comment l'épargnant va-t-il payer la crise ?

Une solution pour se protéger de l’inflation

Le gouvernement de l’actuel président Alberto Fernandez tente de contrôler les sorties de capitaux, la dévaluation du peso argentin et l’évasion fiscale. Le peso argentin a perdu 10 % de sa valeur depuis le début de l’année et plus de 50% les 12 derniers mois.

De plus, l’Argentine applique depuis septembre 2020 une taxe de 35% sur l’achat de dollars. La banque centrale a même limité les conversions en dollars à 18 000 pesos soit environ 200 dollars par personne et par mois, afin de « décourager la demande de devises étrangères faite par des individus à des fins de thésaurisation et de dépenses ». Ces restrictions ont poussé de nombreux Argentins à se tourner vers les stablecoins, dont le DAI.

En Amérique latine, l’Argentine occupe la septième place en termes de volume de trading de Bitcoin (BTC) sur les plateformes pair-à-pair (P2P). Autre exemple de l’intérêt croissant des argentins, l’exchange local Ripio a attiré 600 000 nouveaux utilisateurs en seulement 1 an.

👉 À lire sur le même sujet : Une nouvelle taxe fait exploser la demande en stablecoins en Argentine

A propos de l'auteur : Florent David

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017. Je m’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et les tokens non fongibles (NFT).
Tous les articles de Florent David.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments