La descente aux enfers de Ripple (XRP)

Le XRP de Ripple avait connu une fin d’année 2020 plutôt fructueuse, avec une hausse considérable de son cours. Mais tout cela était parti en fumée suite à la mise en examen de la Securities and Exchange Commission (SEC), qui avait entraîné une série de délistings sur les plateformes d’échanges. Coinbase, Crypto.Com et Bitstamp ont déjà annoncé ne plus vouloir proposer le XRP pour leurs utilisateurs et investisseurs.

La nouvelle a été catastrophique pour Ripple. Le cours du XRP, qui était parvenu à dépasser de nouveau 0.70 dollar au mois de novembre, a connu une chute particulièrement marquée, perdant près de 70% de sa valeur en l’espace d’une semaine :

Cours XRP Ripple

Source : TradingView, XRP/USDT

Les investisseurs en XRP se mobilisent

Dire que les investisseurs en XRP ont paniqué est un euphémisme. L’altcoin de Ripple avait déjà connu des performances peu enviables ces dernières années, et la hausse récente des cours avait été loin d’approcher le niveau record établi à 3,40 dollars au début du mois de janvier 2018.

Pour sauver l’altcoin, les investisseurs en XRP ont donc créé une pétition sur le site de la Maison-Blanche aux États-Unis. La demande est claire : « Nous le peuple, demandons au gouvernement fédéral de considérer la monnaie virtuelle XRP, comme une monnaie. » La SEC considère effectivement que le XRP est un titre financier et pas une devise numérique. L’altcoin aurait donc selon le gendarme financier dû être déclaré, ainsi que les ventes personnelles des responsables du projet, Brad Garlinghouse et Chris Larsen.

Un signe d’une tendance plus large ?

Pour obtenir une réponse de la part de la Maison-Blanche, la pétition devra être signée par 100 000 personnes. À l’heure actuelle, elle a récolté 24 444 signatures. On notera cependant que le seuil des 100 000 signatures ne force aucunement le gouvernement des États-Unis à agir, seulement à offrir une réponse.

Au-delà de toucher les investisseurs en XRP, les déboires de Ripple montrent cependant que les gendarmes financiers mondiaux, et ceux des États-Unis en particulier, peuvent avoir une influence considérable sur le cours d’une cryptomonnaie, s’ils choisissent de l’attaquer… Tout du moins une monnaie au fonctionnement aussi centralisé que le XRP de Ripple.

Face à cela, on se rappelle donc que la décentralisation n’est pas uniquement un enjeu idéaliste. Il s’agit bien souvent d’un moyen pour les projets de monnaies numériques de survivre face aux régulateurs qui ne voient jamais d’un bon œil le développement d’alternatives financières...

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments