Uniswap : décentralisé ou centralisé ?

C’est la question à laquelle a tenté de répondre Glassnode dans un rapport très complet, qui se penche sur le fonctionnement de l’exchange. Pour déterminer si Uniswap est décentralisé, la firme d’analyses a examiné la manière dont les UNI, qui sont les tokens de gouvernance d’Uniswap, ont été distribués. Pour rappel, ces derniers ont été introduits il y a maintenant une semaine, afin d’« entériner Uniswap en tant qu’infrastructure détenue de manière publique et autonome. »

Au total, 60% des UNI sont distribués à la communauté, et les 40% restants sont destinés à l’équipe d’Uniswap, aux investisseurs et aux conseillers. Ces derniers seront distribués sur une période de 4 ans, afin de minimiser le potentiel de manipulation des marchés d’UNI et du protocole Uniswap.

Uniswap allocation UNI décentralisé

Source : Glassnode

Binance Exchange Logo

Découvrez l'UNI sur Binance »

Flou artistique autour de certains tokens d’UNI

Selon Glassnode, l’équipe d’Uniswap et les investisseurs se sont arrogé une proportion « immense » de l’approvisionnement en UNI. Et cela poserait problème :

« Ce graphique nous rappelle plus une ICO dans le style de ce qui existait en 2017, qu’un lancement équitable dans le style de ce qui existe en 2020. C’est une des raisons pour lesquelles la communication [d’Uniswap] sur une transition vers une propriété plus communautaire et décentralisée semble quelque peu hypocrite. »

Par ailleurs, Glassnode note que si Uniswap a annoncé être plus décentralisé en distribuant les tokens à l’équipe et aux investisseurs sur 4 ans, un calendrier exact n’a pas été déterminé. Et il semblerait que les tokens ne soient pas suffisamment liquides. Le rapport explique ainsi :

« Les tokens alloués à l’équipe d’Uniswap et aux investisseurs sont actuellement conservés dans des adresses Ethereum normales (c’est-à-dire des “externally owned adresses” - EOA). »

On ne sait par ailleurs pas qui contrôle les clés privées de ces adresses. Pour comparaison, les tokens qui composent le trésor d’Uniswap sont verrouillés dans des smart contracts. Selon Glassnode, les équipes n’ont pas communiqué sur le sujet, et volontairement laissé un flou artistique autour de cette allocation : le rapport en conclut donc qu’Uniswap n’est pas si décentralisé qu’on ne le pense.

👉 A lire également : Près de 2 milliards de dollars sont maintenant verrouillés dans Uniswap

Une gouvernance favorable… A Binance

En continuant d’examiner les raisons pour lesquelles Uniswap ne serait pas si décentralisé que cela, Glassnode pointe également des limitations au niveau de la gouvernance. Afin de soumettre une proposition pour faire évoluer le protocole, une entité devra en effet posséder 1% de l’approvisionnement total en UNI. Et comme cet approvisionnement ne circule pas encore entièrement, cette part s’élève actuellement à 8%.

Le seul détenteur possédant suffisamment d’UNI pour faire une proposition est donc… L’exchange Binance, soit un concurrent direct d’Uniswap. Actuellement, 15 adresses contrôlent en effet au moins 10 millions d’UNI, soit les 1% requis. Mais 14 d’entre elles n’ont pas vocation à être force de proposition : il s’agit des adresses liées au trésor, à l’airdrop d’UNI, aux investisseurs et à l’équipe d’Uniswap, qui ont confirmé ne pas souhaiter participer à la gouvernance pour l’instant. La seule adresse qui reste est donc celle de Binance. Elle contiendrait 26 millions d’UNI.

👉 A lire : La chaîne YouTube de Florian Philippot détournée pour un faux giveaway d’Uniswap

Uniswap est peu décentralisé… Mais est-ce une mauvaise chose ?

Le rapport de Glassnode conclut cependant que les équipes d’Uniswap ont sans doute gardé un certain contrôle afin de s’assurer de la viabilité du projet :

« Bien que le but devrait être de transcender la “dictature des fondateurs”, les équipes d’Uniswap ont certainement décidé qu’il était trop tôt pour effectuer une transition complète vers la décentralisation. »

Il rappelle également qu’il y a peu de risques que les fonds non verrouillés soient utilisés de manière malveillante par les équipes d’Uniswap. Mais cela pose un problème d’ordre philosophique :

« Bien que l’équipe d’Uniswap soit réellement digne de confiance, la raison d’être des protocoles décentralisés est justement de ne pas avoir à s’appuyer sur la confiance. »

Pour autant, Glassnode conclut que malgré le manque de transparence des équipes d’Uniswap et un marketing « quelque peu trompeur », le token UNI « reste un actif fort et probablement extrêmement précieux. » Quant à savoir si Uniswap a été justifié dans son envie de lâcher très progressivement les reines pour devenir plus décentralisé, c’est la communauté qui le décidera…

👉 Découvrez également notre tuto : Comment acheter des cryptomonnaies sur l’exchange Uniswap ?

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation

Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments