Jeunesse, carrière et création du LTC

Charlie Lee, de son vrai prénom Charles, est né en Côte d'Ivoire, puis a émigré aux États-Unis avec sa famille à l'âge de 13 ans. En 1995, il a terminé ses études secondaires réalisées à la Lawrenceville School.

Ensuite, il a étudié au célèbre MIT (Massachusetts Institute of Technology) et possède un master en informatique de cet établissement, obtenu en 2000.

Après l’obtention de son diplôme, il a travaillé pour Kana Communications pendant 3 ans, puis Guidewire Software jusqu'en juillet 2007. Et à partir de septembre 2007, il a commencé à travailler chez Google, en s’occupant notamment de la création du célèbre navigateur Google Chrome, mais aussi de YouTube Mobile ou de Play Games.

Il a découvert le Bitcoin en 2011, mais ce dernier lui semblait avoir trop de défauts. Malgré les avantages du Bitcoin par rapport à l'or, qui intéressait également Charlie, le Bitcoin demeurait trop lent à son goût.

Charlie Lee tenta donc de créer sa première cryptomonnaie, Fairbix. Il s'agissait essentiellement d'un fork de Tenebrix, une cryptomonnaie née peu avant. Mais celle-ci n'a pas eu de succès.

Quelques semaines après l'échec de Fairbix, Charlie Lee décide de créer le Litecoin, basé sur le Bitcoin, mais avec quelques modifications, parmi lesquelles un algorithme de preuve de travail prélevé sur le code de Fairbix.

Il a donc publié en octobre 2011 son projet sur Bitcointalk. D’après ses dires, le LTC n'est pas une devise numérique qui entrera en confrontation avec le BTC. Le Litecoin a pour objectif de faciliter les petites transactions.

Deux ans après avoir créé le Litecoin, Charlie Lee a quitté Google pour aller travailler chez Coinbase. Il était l'un des premiers employés de la société.

 

Charlie Lee

Charlie Lee chez Coinbase - Extrait d'une interview tenue par The Conscious Resistance

 

2017, fortune et conflit d'intérêt potentiel

Charlie Lee possède un compte Twitter avec un grand nombre d’abonnés. De ce fait, il peut avoir une certaine influence lorsqu’il publie quelque chose.

La conséquence de cela est que certaines personnes n’ont pas hésité à l’accuser d’utiliser son grand nombre de followers pour manipuler le cours du LTC et en tirer parti. Il n'existe aucune preuve formelle de l’utilisation de son compte Twitter pour manipuler les cours, mais il est tout à fait possible qu'il s'en soit servi de cette manière.

Et ce n'était pas la première fois que Charlie Lee était accusé de pratiques répréhensibles : lorsque le Litecoin a été listé sur Coinbase, certains ont étudié le prix, l'utilisation du réseau, l'activité des réseaux sociaux, etc... Tout cela, pour arriver à la conclusion que le listing Coinbase n'avait eu lieu que grâce aux efforts de Charlie Lee, qui l'avait fait pour devenir riche.

En effet, à l'époque, Coinbase était une plateforme très recherchée, et très stricte également lorsqu'il s'agissait d'offrir un nouvel actif à ses utilisateurs. En conséquence, lorsqu'une cryptomonnaie apparaissait sur Coinbase, son prix grimpait quasi inévitablement.

Aujourd'hui encore, difficile de dire si le Litecoin n'a finalement pas sa place sur Coinbase, mais ce serait se voiler la face que de prétendre que le Litecoin était en pleine forme avant d'y arriver.

Quoi qu'il en soit, quelque temps après, alors que des accusations de manipulation via Twitter sont apparues, Charlie Lee a décidé d'y mettre soudainement fin, et a donc vendu tous ses litecoins en décembre 2017.

Pas de chance pour lui, cette décision a aussi fait scandale, puisque le cours du Litecoin était quasiment à son maximum historique à cette époque-là.

Cela dit, ce sera en principe la dernière accusation à son encontre, puisqu'il a déclaré ne plus avoir un seul LTC, mis à part quelques-uns "stockés" dans des pièces commémoratives.

 

Charlie Lee vente LTC

Capture d'écran du message sur Reddit dans lequel Charlie Lee déclare avoir vendu ses LTC

 

La fondation Litecoin

Quelques mois avant la vente de tous ses LTC, en avril 2017, Charlie Lee avait créé la Fondation Litecoin, dont l'objectif est de promouvoir l'usage du Litecoin. C'est pour cette raison qu'il a démissionné de chez Google au cours de l'année 2017, pour se concentrer sur son travail à la Fondation Litecoin.

Aujourd'hui, ni l'un ni l'autre ne font beaucoup parler d'eux. Et le public semble avoir perdu son intérêt pour le Litecoin, puisqu'en 2019, la Fondation indiquait que les dons qui leur parvenaient avaient trop diminué pour permettre de payer les salariés. Peut-être faudra-t-il attendre un autre bull run pour que le Litecoin refasse la une des journaux, avec son créateur.

Fondation Litecoin

Capture d'écran du site de la fondation Litecoin

 

Conclusion

Charlie Lee est un personnage qui, comme beaucoup d'autres, a œuvré pour la démocratisation des crypto-monnaies dans le monde. Et ce, quoiqu'on puisse dire au sujet du listing Coinbase, de son compte Twitter, et de sa décision de vendre tous ses litecoins.

A propos de l'auteur : Nicolas Impellizzeri

Nicolas, plus connu sous le pseudo Arnfast sur Internet. Je suis joueur de poker professionnel depuis 2007 et mordu de crypto-monnaies depuis 2017. Auteur de plusieurs e-books sur le monde du poker, je me consacre aujourd’hui à la rédaction d’articles sur le Bitcoin et la Blockchain. Mais pas que, j’aime également écrire sur la finance de façon plus générale. Être rédacteur crypto pour Cryptoast est pour moi l’occasion de partager mon savoir de la façon la plus didactique possible et d’aider les débutants à découvrir cet univers grâce à du contenu éducatif, comme j’aurais aimé le trouver lors de mon apprentissage.
Tous les articles de Nicolas Impellizzeri.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments