Faux audit, délit d'initié, opacité des opérations... 4 éléments à retenir de la plainte de la CFTC contre Binance

Aux États-Unis, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) a intenté lundi un procès à Binance, la plus grosse plateforme d’échange. La procédure révèle des fonctionnements spécifiques, et des agissements présumés de Changpeng Zhao. On fait le tour de ces accusations, qui pourraient fragiliser l’empire Binance.

Faux audit, délit d'initié, opacité des opérations... 4 éléments à retenir de la plainte de la CFTC contre Binance

Qu'est-ce qui est reproché à Binance ?

1. Binance aurait continué à servir des clients américains de manière détournée

La plainte de la CFTC s’appuie sur des chats et emails enregistrés, ainsi que des témoignages. On y apprend que Binance aurait volontairement fermé les yeux sur les clients américains qui continuaient à utiliser ses services, alors qu’ils n’y étaient pas autorisés. C’est en tout cas ce qui ressort d’un extrait de conversation du responsable de la conformité, Samuel Lim :

« Le mieux que l’on puisse faire, c’est de demander à nos utilisateurs d’utiliser des VPN, ou leur demander de fournir (s’ils sont une entité) des documents non liés aux États-Unis. À la surface, on ne peut pas être vus comme ayant des clients américains, mais dans les réalités on peut les atteindre avec d’autres moyens créatifs. »

? Ne manquez pas notre guide – Comment sécuriser et stocker ses cryptomonnaies ?

2. Binance aurait fabriqué un audit pour obtenir un partenariat avec Paxos

Le partenariat de Binance avec Paxos a récemment été remis en question, suite à l’arrêt de l’émission du stablecoin BUSD, ordonné par la SEC. Et il semblerait que la relation ait été dès le départ faussée, si l’on en croit les documents de la CFTC. Un audit « bidon » aurait ainsi été fourni à Paxos en prévision du partenariat, toujours selon Samuel Lim.

« Binance aurait volontairement employé un auditeur de conformité qui se serait contenté de “faire un travail individuel de vérification bidon sur le geofencing”, afin de “gagner plus de temps”. »

Dans le même temps, un employé chargé de rapporter les processus anti-blanchiment d’argent se serait plaint de devoir « écrire un rapport annuel faussé pour le conseil d’administration de Binance ».

? À lire – Les meilleurs sites pour acheter des cryptomonnaies en 2023

3. Binance aurait effectué du trading sur sa propre plateforme pour dégager des revenus

La CFTC accuse également Binance de s’être enrichie en tradant sur sa propre plateforme, ce qui peut bien sûr constituer un délit d’initié. Il y aurait eu environ 300 comptes internes à Binance utilisés à ces fins, qui auraient été contrôlés par Changpeng Zhao à un moment ou un autre. Ce dernier s’est défendu de ces accusations dans un billet de blog récent.

Mais pour la CFTC, les comptes « internes » ne fonctionnaient cependant pas selon la politique anti-délit d’initié de Binance. Celle-ci prévoit par exemple que les employés de la plateforme ne peuvent pas faire plus d’un échange tous les 90 jours.

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

4. Binance aurait alerté ses « gros » clients si les forces de l’ordre s’intéressaient à leurs comptes

Autre point abordé par la CFTC : la relation de Binance avec les « gros poissons » qui fréquentaient sa plateforme. Le régulateur américain accuse la plateforme d’avoir alerté ses gros investisseurs si ceux-ci faisaient l’objet d’une enquête, et que leur compte était gelé. Il affirme que Changpeng Zhao et Samuel Lim ont donné des instructions dans ce sens. C’est ce qui semble en tout cas ressortir d’une note interne :

« L'équipe VIP doit contacter l'utilisateur par tous les moyens [...] pour l'informer que son compte a été gelé puis dégelé. Ne dites pas directement à l'utilisateur de fuir, dites-lui simplement que son compte a été dégelé et qu'il a fait l'objet d'une enquête de XXX. Si l'utilisateur est un gros trader, ou un trader intelligent, il/elle comprendra le signal. »

Un avenir incertain pour Binance ?

Les documents présentés par la CFTC sont fournis, et donnent des indices sur les fonctionnements internes de Binance. Le procès peut-il réellement mettre en danger la plateforme d'échange ? Le dossier composé par le régulateur américain semble bien ficelé, mais ce sont les conséquences éventuelles qui diront comment Binance peut s'en tirer.

Certains estiment que Binance fera l'objet d'une amende colossale - dont elle pourra s'acquitter grâce à ses réserves colossales. D'autres estiment que si la plateforme perdait son procès, elle pourrait perdre aussi la confiance de ses nombreux utilisateurs. Ce sera donc certainement l'affaire à suivre dans les prochains mois.

? Écoutez cet article et toutes les autres actualités crypto sur Spotify

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Source : CFTC – Image : Web Summit via Flickr (CC BY 2.0)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Savoies

la cftc veut juste prendre un gros chèque...

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Le Pepecoin (PEPE) a grimpé de 83 % sur les 7 derniers jours - Comment expliquer cette hausse du memecoin ?

Le Pepecoin (PEPE) a grimpé de 83 % sur les 7 derniers jours - Comment expliquer cette hausse du memecoin ?

Mt. Gox transfère 140 000 BTC, soit la totalité de ses Bitcoins – Que se passe-t-il ?

Mt. Gox transfère 140 000 BTC, soit la totalité de ses Bitcoins – Que se passe-t-il ?

Les ETF Ethereum spot pourraient-ils décevoir ?

Les ETF Ethereum spot pourraient-ils décevoir ?

Pectra : la prochaine grande mise à jour d’Ethereum (ETH) pourrait intervenir au 1er trimestre 2025

Pectra : la prochaine grande mise à jour d’Ethereum (ETH) pourrait intervenir au 1er trimestre 2025