Un monde où Tesla se sépare brusquement de ses bitcoins

Il est 9h00. Votre réveil sonne et vous allumez comme chaque matin votre téléphone. Cela fait quelque temps que vous avez levé les yeux de votre portefeuille.

Depuis quelques semaines, le bitcoin progresse autour de la zone des 100 000$, mais les nouvelles sont moins intéressantes qu’au cœur du bull run. Vous en avez donc profité pour prendre du recul sur le marché.

Mais aujourd’hui, la notification sur votre application de suivi de portefeuille fait mal aux yeux. Depuis deux jours, le marché subit une correction plutôt sévère et les volumes à la baisse ont suivi. Le bitcoin venait tout juste de passer la barre des 110 000$ et le voilà de retour à 45 000$. Une correction éclair de 60 %.

Vous cherchez à comprendre la news qui a entrainé le cours à la baisse. Nul besoin d’aller très loin ; la raison se trouve en tendance sur Twitter. Tesla aurait vendu ses bitcoins. Des milliards de dollars ont afflué sur les plateformes de trading. Un volume bien trop important pour être absorbé par les acheteurs et le cours a donc plongé.

« C’est peu probable que Tesla se sépare brusquement de ses bitcoins de cette manière, tempère l'analyste Vincent Ganne. Ils n’auraient aucun intérêt à détruire la liquidité des plateformes, car leur prix de revente serait aussi largement impacté. »

Difficile de confirmer la nouvelle. Tesla n’a pas encore communiqué sur cette décharge brutale. Seuls des analystes ont pu faire le rapprochement entre ces afflux de bitcoins et l’entreprise d’Elon Musk. Mais cela suffit pour affoler la cryptosphère. Et vous aussi. Vous commencez à vous séparer d’une partie de vos BTC.

« L'erreur serait justement là, poursuit Vincent Ganne. Si Tesla déverse brusquement ses bitcoins sans communiquer en amont sur une stratégie claire, ils déclencheront un mouvement de panique qui pourrait accélérer le cours à la baisse. »

⏰ 10h00. Vous faites vos calculs. 

Tesla n’est pas la seule entreprise à posséder un grand nombre de bitcoins. Si cette dernière a consacré une grande partie de ses liquidités - plus de 8% - des entreprises moins connues des particuliers ont également accumulé d'importantes quantités de crypto-monnaies, dont MicroStrategy et Square.

Le choix de Tesla pourrait précipiter d’autres entreprises et fonds d’investissement à faire la même chose. Grayscale, le plus gros fond  de gestion, possédait notamment près de 655 000 BTC en mars dernier, soit plus de 3% d'offre totale. Effrayant, si ces derniers aussi décident de tronquer leurs BTC.

« Sur les volumes quotidiens et hebdomadaires du moment, il est certain que la vente pure et simple d’une quantité telle de bitcoins entrainerait une bougie rouge énorme. Et la perte de confiance qui s’ensuivrait serait importante. » 

En fin de matinée, l'hypothèse Tesla se confirme. L’entreprise a fait le choix de se séparer de ses bitcoins notamment acquis durant l’année 2020. Le tremblement de terre est immense et les chaînes d’information s’emparent du sujet.

Vous avez alors l’idée de fédérer les particuliers autour du rachat de ces bitcoins. Après tout, le protocole Bitcoin est toujours aussi solide et cette décharge des institutionnels ne fait suite à aucun hack du protocole.

Racheter tous les bitcoins sur les plateformes pourrait-il faire repartir le cours à la hausse ?

« Techniquement oui, souligne Vincent Ganne. Mais il sera très difficile de fédérer autant de particuliers à la cause. D’autant que les bitcoins dans le carnet d’ordre - ndlr, les bitcoins sur les plateformes qui attendent de trouver preneur - seraient tellement nombreux qu’il faudrait des capitaux énormes durant plusieurs mois pour rattraper le cours. On aurait un long bear market. »

L'équilibre est fragile. Les particuliers à eux seuls auraient du mal à retrouver les capitaux injectés jusqu’ici par les institutionnels, depuis que ce dernier culmine à plus de 1 000 milliards de dollars de capitalisation.

« Ne serait-ce que d’un point de vue prise de profit, je vois mal les particuliers ne pas revendre leurs bitcoins sur la montée pour assurer une partie de leur gain. Quel intérêt d'acheter des actifs si ce n’est pour en tirer une plus-value ? De toute manière, la baisse ne saurait être évitée, à part si Tesla prévient en amont et qu’une quantité énorme de capitaux afflue sur les plateformes à l'instant même pour éponger les bitcoins, » poursuit Vincent Ganne.

Bip Bip Bip

La lumière frappe votre visage à travers vos volets mal fermés. Vous voilà sorti de votre sommeil. Un moment d’égarement. Encore dans les vapes, vous vous précipitez sur votre téléphone pour vous assurer que tout cela n’était qu’un cauchemar. Votre portefeuille est toujours en place !

« Il est possible que Tesla se sépare d’une partie de ses actifs sur le long terme. Mais il y a fort à parier qu’ils communiqueront en amont sur ce choix et qu’il le fasse très progressivement. Voir qu’ils ne passent même pas par le marché primaire, mais OTC. Ndlr : En négociant directement de gré à gré avec un autre acteur.  Le cours ne devrait pas subir de baisse à outrance et le nouveau bénéficiaire n’aura pas d'intérêt à déverser ses bitcoins sur le marché. »

👉 Retrouvez les autres articles de la série « Et si... »

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Valentin Demé

twitter-soothsayerdata

Passionné par la technologie Blockchain et les crypto monnaies, je suis la voix du podcast de Cryptoast. J'écris également beaucoup sur les sujets DeFi.
Tous les articles de Valentin Demé.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments