Fin de la partie pour Cred

Dans une déclaration officielle publiée par Cred, la société affirme avoir entamé une procédure volontaire de mise en faillite.

Fondée en 2018 par des ex-employés de PayPal, Cred permettait à ses utilisateurs de générer des intérêts sur leurs fonds et proposait en parallèle un service de prêt, le tout basé sur Ethereum. Cred avait notamment levé 26,4 millions de dollars au cours d'une ICO pour son token LBA.

La déclaration de faillite corrobore les pires craintes des utilisateurs de Cred, ceux-ci ayant appris le 28 octobre dernier que la plateforme interrompait les retraits et le dépôt de fonds pendant deux semaines.

Mais que s'est-il réellement passé ? Selon un rapport de Bloomberg, des conflits en interne et une mauvaise stratégie concernant le hedge fund Bitcoin de Cred seraient à l'origine de la chute de l'entreprise.

En mars dernier l'entreprise a mis en place une nouvelle entité pour superviser la gestion des fonds de Cred, baptisée Cred Capital.

L'ancien directeur général de Cred, James Alexander, a alors tenté de prendre le contrôle de l'entité, tout en donnant des actions avec droit de vote à un investisseur extérieur, qui n'a finalement jamais investi dans la société.

James Alexander a été licencié en juin, après que la société ait appris qu'il avait transféré environ 3 millions de dollars en BTC vers un portefeuille privé, sans pour autant les restituer à Cred.

La fin de Cred aura donc été causée par l'un de ses membres du comité exécutif, entre mauvaise gestion des capitaux et tentative de prise de contrôle sur la société, les services de la plateforme en elle-même ne sont pas à mettre en cause.

👉 Sur le même thème - Qu'adviendrait-il si la société de votre portefeuille physique faisait faillite ?

Uphold attaque Cred en justice

Quelques jours avant l'annonce, le fournisseur de portefeuille crypto Uphold a mis fin à son partenariat avec Cred :

« En violation de ses responsabilités contractuelles et fiduciaires, Cred a omis d'informer Uphold sur cette question jusqu'à ce que Uphold contacte la société le vendredi 23 octobre. »

En conséquence, Uphold prévoit de poursuivre en justice Cred, toutes ses filiales, ainsi que ses fondateurs pour fraude, rupture de contrat et atteinte à la réputation.

Uphold a d'ailleurs affirmé que tous les potentiels bénéfices perçus par cette action seront distribués à ses utilisateurs ayant perdu de l'argent chez Cred.

« Uphold a mis fin à sa relation et a arrêté les dépôts à Cred si rapidement afin de protéger ses clients et parce que nous étions, et restons, ennuyés de ne pas avoir été informés plus tôt de la situation actuelle, » a ajouté Uphold.

Pour les utilisateurs de Cred, il est fort probable qu'ils retrouvent leurs fonds. Toutefois, les procédures sont susceptibles de durer plusieurs mois, voire même plusieurs années selon la complexité de l'affaire.

👉 Pour aller plus loin - DeFi : une organisation décentralisée engage-t-elle sa responsabilité devant la justice ?

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments