La plateforme CoinFLEX maintient le gel des retraits tandis que son stablecoin s'effondre

La plateforme d'échange CoinFLEX a suspendu les retraits. Suite à l'effondrement du marché des cryptomonnaies, l'exchange fait face à une crise de liquidités. Le token de l'écosystème et son stablecoin indexé sur le dollar se sont d'ailleurs effondrés. Pourtant, CoinFLEX a un plan pour sortir la tête de l'eau.

La plateforme CoinFLEX maintient le gel des retraits tandis que son stablecoin s'effondre

Cacher le player

1.0x

0.75x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

0:00
0:00

Comme Celsius, CoinFLEX suspend les retraits en plein bear market

CoinFLEX, une plateforme d'échange de cryptomonnaies basée aux Seychelles, a récemment suspendu les retraits. Pour justifier cette mesure exceptionnelle, l'exchange a pointé du doigt « la récente volatilité du marché ». Dans un contexte de bear market, « un client de longue date » de CoinFLEX est en négatif sur la plateforme, précise le communiqué paru sur le blog de l'entreprise.

D'ordinaire, l'exchange n'hésiterait pas à liquider la position. Mais dans ce cas-ci, l'investisseur dispose d'un « recours de non-liquidation ». Concrètement, l'investisseur a consenti à « des garanties personnelles strictes » afin d'éviter une liquidation. Selon CoinFLEX, celui-ci a négligé d'honorer sa dette, ce qui a aggravé la pénurie de liquidités de la plateforme.

La société s'est d'abord engagée à réactiver les retraits dès le jeudi 30 juin 2022. Finalement, CoinFLEX n'a pas été en mesure d'honorer sa promesse. À l'heure où cet article est rédigé, les retraits sont toujours suspendus.

CoinFLEX n'est pas le seul acteur de l'écosystème à avoir gelé les retraits. Depuis le krach du marché, Celsius Network a également bloqué tous les retraits et les transferts de ses clients. C'est aussi le cas de Babel Finance, une plateforme de lending asiatique.

👉 Pour aller plus loin – Retrouvez notre guide pour affronter le bear market

Roger Ver aurait une dette envers CoinFLEX

Dans un premier temps, l'exchange n'a pas divulgué l'identité de l'investisseur. Sur son compte Twitter, Mark Lamb, directeur général de la société, a révélé qu'il s'agit de Roger Ver, l'un des premiers investisseurs du Bitcoin.

D'après Lamb, le célèbre « Bitcoin Jesus » doit « 47 millions d'USDC à CoinFLEX ». Le responsable précise les conditions de l'accord passé entre l'investisseur et CoinFlex :

« Nous avons un contrat écrit avec lui l'obligeant à garantir personnellement tout solde négatif sur son compte CoinFLEX et à recharger régulièrement sa marge. Il a été en défaut de cet accord ». 

Fortement remonté contre Roger Ver, Mark Lamb affirme néanmoins que le multimillionnaire a jusqu'ici respecté les clauses de l'accord en matière d'augmentation de marge.

De son côté, Roger Ver a démenti les propos du PDG de CoinFLEX, sans jamais citer le nom de l'exchange :

« Non seulement je n'ai pas de dette envers cette contrepartie, mais cette contrepartie me doit une somme substantielle d'argent, et je suis actuellement à la recherche du retour de mes fonds ».

Interrogé par nos confrères de CNBC, Lamb admet « ne pas savoir ce qui va se passer après s'il ne rembourse pas ». Pour récupérer l'argent, le dirigeant s'engage à poursuivre les négociations avec Roger Ver. En parallèle, CoinFLEX va également « passer par les voies légales appropriées ».

Le FlexUSD perd sa parité avec le dollar


Suite à la suspension des retraits, le cours du FLEX Coin (FLEX) s'est effondré. En l'espace de quelques heures, le token est passé de 4,30 dollars à moins d'1,50 dollars. Par la suite, la devise s'est contractée sous le seuil du dollar. La cryptomonnaie permet de percevoir des intérêts et d'économiser des frais de trading sur la plateforme.


Quelques jours après les mesures prises par l'exchange, le stablecoin FlexUSD a perdu sa parité avec le dollar américain. Comme l'UST de Terra et l'USDD de Tron, la cryptomonnaie s'est depeg de la monnaie fiduciaire des États-Unis. Actuellement, un FlexUSD vaut moins de 0,30 dollar.

Le plan de sauvetage de CoinFLEX

Pour se tirer d'affaire, CoinFLEX a annoncé un ambitieux plan de relance. L'entreprise a émis une cryptomonnaie appelée Recovery Value USD ( rvUSD) afin de lever les 47 millions de dollars manquants.

La devise attire les investisseurs en promettant un taux d'intérêt de 20%. Pour payer ces intérêts, l'exchange utilisera les fonds qui seront remboursés par Roger Ver majorés d'importants frais de financement.

Malgré le contexte du marché, le projet de CoinFLEX a attiré plusieurs fonds d'investissement traditionnels. Optimiste, Lamb précise que ces fonds disposent d'importants capitaux. Grâce à ce plan, l'exchange espère pouvoir relancer les retraits dans un avenir proche :

« Nous continuons à discuter avec les investisseurs intéressés par le rvUSD et les engagements augmentent. Une fois la vente de jetons pleinement engagée, nous serons en mesure de communiquer un chemin clair vers l'activation des retraits, mais d'ici là, ils resteront suspendus ». 

👉  Lire aussi : Un tribunal des Îles Vierges britanniques ordonne la liquidation du fonds 3AC

Sources : Coinflex, CNBC

Rejoignez des experts et une communauté Premium

PRO

Investissez dans vos connaissances crypto pour le prochain bullrun

toaster icon
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Les monnaies numériques de banques centrales, « seule solution » pour préserver le système monétaire, selon la BCE

Les monnaies numériques de banques centrales, « seule solution » pour préserver le système monétaire, selon la BCE

Vitalik Buterin souhaite brûler les Ethers des validateurs se pliant aux exigences des régulateurs

Vitalik Buterin souhaite brûler les Ethers des validateurs se pliant aux exigences des régulateurs

Développeur principal de Bitcoin (BTC) depuis 8 ans, Wladimir van der Laan se retire

Développeur principal de Bitcoin (BTC) depuis 8 ans, Wladimir van der Laan se retire

Revolut obtient l'approbation de la CySEC afin de renforcer ses services crypto en Europe

Revolut obtient l'approbation de la CySEC afin de renforcer ses services crypto en Europe

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast