MiCA : les nouvelles règles sur les stablecoins entrent en application — Qu’est-ce que cela change ?

Ce 30 juin, le volet du règlement MiCA concernant les stablecoins entre en application. Toutefois, cette nouveauté soulève de nombreuses interrogations. Quelles sont-elles ?

MiCA : les nouvelles règles sur les stablecoins entrent en application — Qu’est-ce que cela change ?

MiCA : les stablecoins doivent maintenant se conformer à de nouvelles règles

Markets in Crypto-Assets : le fameux règlement MiCA, qui fait couler tant d’encre depuis des années, entre en application ce 30 juin pour les stablecoins. Si le texte est officiellement entré en vigueur il y a exactement un an, son application est officiellement programmée dès le 30 décembre prochain, à l’exception près des volets III et IV relatifs aux stablecoins, qui eux prennent effet dès aujourd’hui.

💡 Qu'est-ce que MiCA ?

Cela implique ainsi plusieurs nouvelles directives, tel que l'article 23 interdisant aux entreprises d'émettre un stablecoin avec un volume journalier supérieur au million de transactions ou un volume quotidien dépassant les 200 millions de dollars.

Théoriquement, cela disqualifie de facto de célèbres stablecoins tels que l'USDT ou l'USDC au sein de l'Union européenne, et cela soulève d'ores et déjà plusieurs questions.

Et pour cause, si l'on prend l'exemple du cadre légal français, notamment avec la loi Pacte de 2019. Une seule entreprise a depuis obtenu son agrément comme prestataire de service sur actif numérique (PSAN), à savoir la Société Générale — Forge l'année dernière. Cet exemple montre les délais auxquels une société doit faire face pour se conformer aux règles, particulièrement en raison d'un manque de moyen au sein des autorités compétentes et des coûts engendrés.

Dans le cas de MiCA, cela s'avère ainsi d'autant plus difficile, car les sociétés concernées n'ont donc eu qu'un an pour comprendre les implications du texte et s'y conformer. S'ajoute également à cela qu'une start-up avec peu de moyens légaux et financiers est logée à la même enseigne qu'un groupe comme la Société Générale, créant inévitablement un frein à l'innovation.

Ledger : la meilleure solution pour protéger vos cryptomonnaies 🔒

Une application en 2 temps

Ces problématiques, Faustine Fleuret, la présidente de l'Adan, les a mises en lumière dans une interview accordée à Euronews en faisant état d'une « période difficile et inconfortable ».

Par ailleurs, il est aussi important de préciser un élément clé : seuls les émetteurs sont pour le moment concernés par le volet qui s'applique aujourd'hui. Pour les entreprises qui facilitent la circulation des stablecoins, comme les exchanges centralisés, celles-ci ont théoriquement encore 6 mois pour se conformer.

La problématique étant qu'un exchange prenant le parti de ne pas tenir rigueur de ces nouveaux éléments, et qui continuerait par exemple de proposer à ses clients européens un stablecoin ne respectant pas les directives susmentionnées, pourrait s'attirer les foudres du régulateur lorsque lui-même devra obtenir son agrément dans 6 mois.

Ainsi, cela crée des inégalités de traitements, comme nous avons pu le voir jusque-là. Par exemple, là où Binance va limiter la circulation des stablecoins non autorisés sur certains de ses produits, d'autres, comme Kraken, font le choix de continuer à fonctionner normalement aussi longtemps que possible.

👉 Sur le même sujet — À l’approche de la réglementation MiCA, où en sont les stablecoins adossés à l’euro ?

Du côté des émetteurs, là où Circle a déjà placé ses pions, comme avec l'ouverture d'un hub en Irlande l'année dernière, positionnant l'entreprise en bonne voie pour entrer dans le rang, d'autres, comme son concurrent Tether, semblent plus en retard.

De ce fait, les prochains mois s'avéreront cruciaux, pour saisir la portée de toutes ces nouvelles directives, alors qu'un bon nombre de zones floues doivent encore être levées.

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts
La Newsletter crypto n°1 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque jour par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

« Mon opinion était fausse » – Le PDG de BlackRock admet s’être trompé sur le Bitcoin (BTC)

« Mon opinion était fausse » – Le PDG de BlackRock admet s’être trompé sur le Bitcoin (BTC)

Crise bancaire en Chine : 40 banques se sont faites absorber en 1 semaine – Que se passe-t-il ?

Crise bancaire en Chine : 40 banques se sont faites absorber en 1 semaine – Que se passe-t-il ?

Hamster Kombat prévoit un nouvel airdrop, selon ses créateurs anonymes

Hamster Kombat prévoit un nouvel airdrop, selon ses créateurs anonymes

Une adresse Bitcoin inactive depuis 12 ans se réveille et déplace 1 000 BTC

Une adresse Bitcoin inactive depuis 12 ans se réveille et déplace 1 000 BTC