Mise à jour à 12h50 - Selon un rapport du média chinois Caixin, le fondateur d'OKEx, Mingxing Xu, aurait été emmené par la police il y a au moins une semaine et n'a pas été revu depuis.

OKEx à l'arrêt

La plateforme OKEx explique cette manœuvre dans un communiqué, où elle affirme que l'un des détenteurs de ses clés privées coopère actuellement avec un bureau de sécurité publique dans le cadre de plusieurs enquêtes.

« L'un de nos détenteurs de clés privées coopère actuellement avec un bureau de sécurité publique dans le cadre d'enquêtes. Nous avons perdu le contact avec le détenteur de la clé privée concernée. »

Pour une durée indéterminée et par mesure de sécurité, les retraits de toute cryptomonnaie sur OKEx ont donc été désactivés.

Alors qu'un vent de panique s'est rapidement propagé chez les utilisateurs d'OKEx, la plateforme a assuré que toutes les autres fonctionnalités restent opérationnelles et que les fonds ne sont nullement affectés.

D'après Jay Hao, PDG d'OKEx, l'enquête en cours des autorités ne concernerait que la situation personnelle dudit détenteur de clés privées

Malgré ces propos qui se veulent rassurants, certains faits paraissent plutôt inquiétants. Le bot Twitter Whale Alert qui référence les importantes transactions en cryptomonnaies en a recensé plusieurs en provenance et en direction d'OKEx.

Au cours des heures qui ont précédé la suspension des retraits d'OKEx, près de 15 millions de dollars ont été retirés de la plateforme, soit 1 180 BTC et 50 millions TRX :

Pour le moment, il n'est pas encore possible d'assurer que ces transactions aient un lien quelconque avec la mise en pause d'OKEx, mais celles-ci sont suspectes aux yeux de nombreux membres de la crypto-communauté.

La réaction du marché ne s'est pas fait attendre

Directement après l'annonce d'OKEx, le cours du Bitcoin a chuté de 2,5%, passant de 11 500 $ à 11 200 $ en quelques minutes. À l'heure de l'écriture de ces lignes, le BTC a déjà comblé 50% de cette légère baisse, et s'échange autour de 11 350 $.

Selon les données de CoinGecko, OKEx est le leader des exchanges en ce qui concerne le volume de produits dérivés sur cryptomonnaies, et figure à la seconde place derrière Binance pour le trading spot. Cela peut expliquer la vive réaction du Bitcoin à la nouvelle, même si la perte a très rapidement été comblée.

Cependant, la situation est tout autre pour l'OKB, l'utility token d'OKEx. Pour ce dernier, la chute a été bien plus fulgurante, bien qu'elle reste assez mesurée vis-à-vis de la situation.

Le token a ainsi chuté de près de 16% en l'espace de 20 minutes, passant de 5,7 $ à 4,8 $ avant de remonter autour des 5,2 $ :

Cours de l'OKB

Évolution du cours de l'OKB - Source : Trading View - OKB/USDT

 

Depuis quelques semaines, le secteur des plateformes d'échange de cryptomonnaies est particulièrement mouvementé. Le mois dernier, l'exchange KuCoin a notamment été la cible d'un hack conséquent de plus de 150 millions de dollars, paralysant totalement la plateforme durant plusieurs semaines.

Au début du mois, BitMEX a été accusé par un régulateur des États-Unis de violer la réglementation anti-blanchiment d'argent, et l'emblématique Arthus Hayes a même quitté ses fonctions de PDG de cette plateforme historique.

Contrairement à ses concurrents, OKEx ne semble pour le moment pas avoir été la cible d'une quelconque attaque, que ce soit par des hackers ou par des organismes de régulation. De plus amples informations seront partagées par la plateforme quant à cette suspension des retraits.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments