Le minage de Bitcoin (BTC) représenterait 0,08 % des émissions carbones mondiales

Un rapport de CoinShares se penche sur l’état du réseau de minage de Bitcoin (BTC). Il indique que les émissions carbones liées à la production de la plus grande cryptomonnaie représenteraient 0,08 % des émissions totales dans le monde. Un chiffre qui tend à contextualiser l’impact réel de Bitcoin face aux enjeux climatiques.

Le minage de Bitcoin (BTC) représenterait 0,08 % des émissions carbones mondiales

Un état des lieux des coûts liés au minage de Bitcoin

Publié ces dernières semaines, le rapport de CoinShares offre un panorama du réseau Bitcoin, en particulier le coût énergétique du minage. On y apprend que pour l’année 2020, la cryptomonnaie a consommé 75 TWh d’électricité, et 82 TWh en 2021. Cela correspond à 0,05 % de la consommation totale d’énergie dans le monde :

Consommation électrique Bitcoin VS monde

Comparaison de la consommation électrique globale avec Bitcoin – Source : Coinshares

C’est une part somme toute réduite, selon CoinShares :

« [La consommation énergétique] nous semble avoir un coût peu élevé en échange d’un système monétaire global, et si l’on considère le bilan énergétique mondial, cela s’apparente à une quantité négligeable. »

Le rapport note par ailleurs que l’interdiction du minage en Chine a rebattu les cartes, avec de nouveaux pays qui se sont placés en tant que leaders dans la production de hashrate. Les trois plus gros producteurs sont désormais les États-Unis, le Kazakhstan et la Russie, ce sont donc aussi logiquement ceux qui utilisent le plus d’électricité :

Consommation électrique par pays minage Bitcoin

Consommation énergétique du minage de BTC par pays – Source : CoinShares

Le rapport confirme donc les données du CBECI, dont les derniers chiffres dataient d’août dernier.

? Plus d’infos sur le minage de Bitcoin (BTC)

Les émissions carbones liées au minage de Bitcoin décryptées

Autre point saillant de ce rapport : les émissions carbones liées au minage de Bitcoin. Selon CoinShares, le réseau de minage de Bitcoin aurait émis 36 mégatonnes (Mt) de CO2 en 2020, et 41 mégatonnes en 2021. Dans le même temps, la réduction des émissions liées au torchage fera baisser le total de 2,1 mégatonnes, pour atteindre 39 mégatonnes pour l’année qui vient de s’écouler.

Au final, la part d’émissions carbones venant du minage de Bitcoin est très réduite : elle représente 0,08 % des émissions totales mondiales. Une quantité qui semble également négligeable pour CoinShares :

« Dans un contexte global, c’est une addition insignifiante, […] qui correspond à 1/1000e du total. »

? Pour aller plus loin : Bitcoin : minage, consommation d'énergie et écologie

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Émissions carbones : le Bitcoin VS les autres systèmes

Pour comparaison, les coût d’émission et de production des monnaies fiat s’élèvent à 8 Mt par an, mais cela n’inclut bien sûr pas le système bancaire dans son ensemble. Si on le prend en compte, les émissions liées aux monnaies fiat s’élèveraient à 130 Mt par an. Le minage d’or émet quant à lui entre 100 et 145 Mt chaque année.

D’aucuns diront qu’il s’agit avant tout de réduire toutes les émissions, et que la part représentée par Bitcoin sera toujours trop importante, dans un contexte d’urgence climatique. On en conviendra, et heureusement le réseau tend à se décarboner, selon CoinShares :

« L’intensité carbone de 2022 sera probablement moins élevée que celles de 2020 et 2021. L’effet à long terme de l’interdiction chinoise sera une réduction de l’intensité carbone. »

Le rapport contribue donc à mitiger l’idée courante que le Bitcoin est une catastrophe écologique à lui tout seul, et qu’il est responsable de nombreux maux. Quand on le compare en effet aux autres industries et systèmes de paiement, son coût reste en effet peu élevé.

Et si l’objectif doit bien sûr être de réduire tous les types d’émissions carbone, on ne peut nier que le Bitcoin a servi d’épouvantail écologique ces derniers temps. Son fonctionnement doit donc être examiné dans un contexte global pour être jugé avec plus de justesse.

? À lire également – Le minage de cryptomonnaies bientôt autorisé en Russie ?

Source : CoinShares, CBECI

Feel Mining : générez des revenus passifs avec vos cryptos
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)
La Newsletter crypto n°1 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque jour par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Jean-Pierre

Presque 1/1000 de toute la consommation énergétique de la planète je trouve au contraire que c'est énorme! 3 milliards de terriens n'ont même pas internet. Et il n'y a que 250 000 transactions bitcoin quotidiennes, 350 000 au max (ça ne concerne donc pas 40 millions de personnes, qui est le nombre de personnes ayant ou ayant eu un compte et qui n'y touchent pas). Pour repère, Il y a 150 millions de transactions VISA chaque jour. Le bitcoin n'est pas un système monétaire mondial. Il n'est pas utilisé pour de vraies transactions sauf exceptions anecdotiques, insolites (2 ou 3… Read more »

Nicolas

Je vais être casse-pied une fois de plus 🙂 Déjà ce n'est clairement pas bitcoin qui cause le dérèglement climatique, son importance est minime.

Cependant l'emission directe de CO2 est absurde. En consommant de l'électricité verte, elle 'force' d'autres industries à utiliser de l'énergie sale. C'est assez évident quand on y réfléchit avec des connaissances basiques et c'est assez désolant de ne pas l'avoir signalé.

Une bonne question est de savoir si l'énergie est plus utile à faire tourner Bitcoin ou à fabriquer des bricoles pour les tiroirs...

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Dédollarisation : l'Iran propose de relier tous les systèmes de paiements du BRICS+

Dédollarisation : l'Iran propose de relier tous les systèmes de paiements du BRICS+

Crise bancaire en Chine : 40 banques se sont faites absorber en 1 semaine – Que se passe-t-il ?

Crise bancaire en Chine : 40 banques se sont faites absorber en 1 semaine – Que se passe-t-il ?

OpenAI : Microsoft et Apple quittent le conseil d'administration, que s'est-il passé ?

OpenAI : Microsoft et Apple quittent le conseil d'administration, que s'est-il passé ?

Émirats Arabes Unis, Singapour, Turquie... Ces territoires où les cryptomonnaies s'arrachent

Émirats Arabes Unis, Singapour, Turquie... Ces territoires où les cryptomonnaies s'arrachent