Ken Griffin change d’avis sur les cryptomonnaies

Dans une interview accordée en octobre dernier à Bloomberg, Ken Griffin annonçait ne pas trader les cryptomonnaies à cause de l’incertitude concernant la régulation. Mais que si cette régulation devait advenir, alors il le ferait pour répondre aux besoins du marché. Dans cette même interview, il comparait les cryptomonnaies à un appel jihadiste envers ceux qui ne croyaient pas au dollar. De même, il souhaitait que tous les efforts déployés pour développer cette technologie dans le pays servent plutôt à rendre les États-Unis plus forts.

Pourtant, lundi, dans une nouvelle interview accordée à ce même média, le milliardaire américain a retourné sa veste en reconnaissant son erreur :

« J’étais dans le camp des opposants […]. Mais le marché des cryptomonnaies a aujourd’hui une capitalisation boursière d’environ 2000 milliards de dollars, ce qui indique que je n’ai pas eu raison à ce sujet. »

Il reste toujours sceptique envers notre écosystème, mais la demande de ses clients passant en priorité, il a avoué que l’on pouvait s’attendre à ce que son fonds d’investissement, Citadel Investment Group, propose dans les mois à venir une exposition au marché des crypto-actifs :

« J’ai toujours mon scepticisme, mais il y a de nombreuses personnes dans le monde aujourd’hui qui ne sont pas d’accord avec cela […]. Dans la mesure où nous essayons d’aider les institutions et les investisseurs à résoudre leurs problèmes d’allocation de portefeuille, nous devons sérieusement envisager le marché crypto. »

Avec son fonds qui comptait 234 milliards de dollars d’actifs sous gestion en 2020, Ken Griffin rejoint le mouvement des autres institutionnels sur le marché des cryptomonnaies.

S’il y a encore un long chemin avant une réelle démocratisation de notre écosystème, on observe cependant ces deux dernières années que, face à la demande, les grands noms de la finance revoient un à un leur copie et arrivent en masse. L’un des derniers en date étant Bloomberg suite à son rapprochement avec Elwood. Toutes ces nouvelles sont de bon augure pour la pérennité à long terme des crypto-actifs.

👉 À lire – Elwood et Bloomberg se rapprochent pour faciliter l'accès des institutionnels aux cryptomonnaies

Sources : Bloomberg, Image : Paul Elledge via Wikimédia Commons (CC-BY-SA-4.0)

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Vincent Maire

twitter-soothsayerdata

Je découvre timidement le monde de la blockchain fin 2018 lors de ma quête de liberté financière. D'abord investi modérément, ce n'est que deux ans plus tard que je prends le pari de tout miser sur le mouvement qui se dessine alors. Je consacre ensuite 2021 à mieux me former pour acquérir plus de connaissances et de sérieux. Comme j'aime souvent le dire : j'ai encore un milliard de choses à apprendre. Et ce que je sais, je souhaite le partager avec vous.
Tous les articles de Vincent Maire.

guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
nouma

Y a une coquille dans l'article au sujet de la valorisation des crypto
Je pense que tu as voulu écrire 2000 milliards et non 2

Yameogo

Je trouve intéressant

Patrick

Intéressant en effet. Quitte à parler de Ken Griffin, ce serait utile de mentionner les "soupçons" de manipulation de marché par Citadel via entre autres la vente à découvert illégale et le dark pool trading, sans parler de son mensonge avéré sous serment face au Congrès américain.
On pourrait évoquer aussi l'exploitation du trading haute fréquence afin d'arbitrer la latence/frontrun le carnet d'ordre, si juteuse que Citadel a attaqué en justice la SEC qui lui compliquait la vie en tentant de rétablir un semblant de fair trading