Liste des crypto-monnaies françaises

french-crypto-monnaie-francaise

 

Quelles sont les crypto-monnaies françaises ?

Le monde des crypto-monnaies est international et tout le monde peut décider d’investir dans un projet qui lui plaît, quelle que soit sa situation géographique. La plupart des équipes de développement sont composées d’individus aux nationalités variées. Il est presque impossible d’en trouver une composée d’une seule et unique nationalité.

Toutefois, on peut qualifier certaines cryptos de françaises pour plusieurs raisons :

  • Les membres de l’équipe sont essentiellement Français.
  • Le siège social se trouve en France.
  • Le fondateur est Français.

A travers cet article, nous allons analyser et présenter quelques projets français. Et disons-le franchement, certains projets n’ont pas à rougir de la concurrence internationale. COCORICO 🇫🇷

 

NapoleonX (NPX)

NapoleonX est un gestionnaire de crypto-actifs qui devrait bientôt être régulé par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). Cette distinction ferait de lui le premier acteur à obtenir une telle licence dans le milieu des crypto-monnaies.

Cette régulation par un organisme étatique devraient permettre à NapoleonX de gérer des actifs pour des grands groupes :

  • Les institutionnels, qui mettent au moins une partie de leurs actifs dans les crypto-monnaies.
  • Les fonds de pension, les assurances, les gestionnaires de fortunes…
  • L’argent récolté lors des ICO pour certaines entreprises qui le désirent.

Mais ce n’est pas tout. La plateforme NPX est fonctionnelle depuis fin avril et propose également l’accès à des signaux de trading, de l’analyse de sentiment pour le BTC, l’ETH, et plus !

Vous pouvez lire notre fiche détaillée sur NapoleonX – NPX pour en savoir plus sur le sujet 🙂

 

 

Request Network (REQ)

Request Network est une crypto-monnaie française qui veut révolutionner le paiement, la comptabilité et l’audit.

Voici quelques fonctionnalités que prévoit d’implanter Request Network :

  • Possibilité de choisir une devise pour payer (FIAT ou n’importe quelle autre crypto) et de choisir une devise dans laquelle recevoir le paiement. Le système convertira automatiquement au taux du jour le paiement.
  • Possibilité de payer ses taxes automatiquement et de faire une comptabilité au jour le jour.
  • Facilité pour retrouver les activités non-lucratives d’une entreprise.

Le projet est toujours en cours de développement (au mois d’octobre 2018). Si les promesses sont tenues, cela pourrait venir concurrencer certains emplois (comptables, réviseur d’entreprises…).

Vous pouvez lire notre analyse de Request Network – REQ pour en savoir plus sur le sujet 🙂

 


Achetez des tokens REQ sur Binance

Le token REQ (Request Network) est disponible sur Binance. Il s’agit de la première plateforme mondiale pour le trading de crypto-monnaies. Une interface ergonomique et adaptée aux débutants. Des frais parmi les plus faibles du marché.


 

 

Kleros (PNK)

Kleros n’a pas encore fait son ICO, celle-ci devrait voir le jour au dernier trimestre 2018. Toutefois, nous savons déjà en quoi consiste le projet. Kleros veut solutionner le problème des litiges en évitant autant que possible un procès long et coûteux devant un tribunal, dans le cas où cela est possible.

Prenons un exemple concret :

  • Vous faites appel à un graphiste pour vous créer un catalogue de produits sur 50 pages.
  • Comme c’est un projet qui demande beaucoup de travail, vous convenez avec lui un paiement de 8.000€.
  • Vous décidez d’inscrire cela dans un smart contract.

Si vous êtes content du résultat, vous distribuez la somme convenue au graphiste via le smart contract qui a déjà bloqué la somme.

Par contre, si vous n’êtes pas content, il faudra résoudre le litige. Les détenteurs du token PNK pourront alors juger le cas en votant grâces à leurs tokens. En fonction du résultat du vote, toute ou partie de la somme pourra être versée au graphiste (ou non).

 

iExec (RLC)

iExec opère dans le domaine du cloud computing. L’équipe est basée en France, à Lyon. Le projet a pour vocation de résoudre les différents problèmes que peuvent poser la centralisation dans ce domaine.

Voici quelques exemples des fonctionnalités d’iExec :

  • Permettre aux particuliers et aux entreprises d’acheter ou de fournir de la puissance de calcul non-utilisée.
  • Eviter les pannes de serveurs qui pourraient poser de graves problèmes pour le fonctionnement d’une entreprise.
  • Possibilité de créer des dApps (decentralized application) et de les mettre à disposition d’autres utilisateurs contre rémunération.

Le projet est intéressant et peut révolutionner le milieu s’il va jusqu’à son terme. Toutefois, sa roadmap continue jusqu’en 2021 et il y a encore beaucoup à faire avant d’avoir un produit fonctionnel.

 


Achetez des tokens RLC sur Binance

Vous pouvez acheter des coins RLC (iExec RLC) sur l’exchange Binance. Il s’agit du site internet sur lequel il y a le plus de volumes échanges pour cette cryptomonnaie. La plate-forme est fiable et réputée.


 

 

Ark (ARK)

Ark est un autre projet français et pas des moindres : c’est celui avec la plus forte capitalisation (octobre 2018). Son but n’est pas de créer ou de révolutionner quelque chose, mais de permettre que des blockchains différentes puissent communiquer entre elles.

Quelques petits exemples de ce que permet Ark :

  • L’interopérabilité : permettre à des blockchains différentes de communiquer entre elles à travers la technologie smart bridge.
  • L’accessibilité : permettre à des particuliers ou des entreprises de créer une blockchain de manière simple et rapide pour des besoins spécifiques.
  • Rapidité : permettre des transferts de crypto-monnaies en 8 secondes.

Le projet n’en est encore qu’à ses débuts. S’il se concrétise, cela permettra de résoudre de nombreux problèmes de compatibilité entre des blockchains avec des technologies différentes.

 


Achetez des tokens ARK sur Binance

En octobre 2018, plus de 50% des volumes échangés pour la crypto-monnaie ARK sont réalisés sur Binance. Vous y trouverez une interface adaptée aux débutants et un marché plus réactif que sur d’autres exchanges.


 

 

BTU Protocol (BTU)

BTU Protocol est un projet intéressant qui propose à des particuliers de se passer des intermédiaires pour réserver des services. Cela s’applique à énormément d’activités différentes : réservation d’un appartement privé, achat des tickets pour un spectacle, location de voitures, etc.

Voici comment cela fonctionne :

  • Un utilisateur décide de mettre un bien en location (son appartement, sa voiture, etc.) ou d’offrir un service (réservation d’une place au restaurant, soins de beautés, etc.).
  • Grâce à un kit ultra simple, il est possible de créer une fiche produit et de l’insérer sur son site internet ou celui de quelqu’un d’autre.
  • L’utilisateur peut décider du pourcentage à rétrocéder aux personnes faisant la promotion de son produit.

On peut résumer cela à un Airbnb qui s’applique à tous les services qu’il est possible d’imaginer. Il conviendra ensuite à la personne de contacter les sites internet ou les influenceurs qui seraient susceptibles de promouvoir son offre. Le projet est actuellement au stade d’ICO (octobre 2018). Si le projet arrive à ses fins, cela pourrait venir concurrencer les acteurs déjà en place sur le marché.

 

Talao (TALAO)

Talao est une plateforme qui vous permet de trouver des freelancers sans devoir recourir à des personnes ou un site tiers pour trouver quelqu’un. Le service est gratuit, sauf pour les fonctionnalités premium.

Quelques avantages à utiliser cette plateforme :

  • Les données personnelles appartiennent uniquement à leurs propriétaires. Même Talao ne les possède pas.
  • Seuls les utilisateurs peuvent modifier leurs informations.
  • Les frais pour recruter un freelancer sont très faibles si vous utilisez la version non-premium.

Une version fonctionnelle de Talao existe déjà. Celle-ci ce n’est pas encore décentralisée, l’équipe est toujours en train de travailler sur le sujet. Pour jeter un œil à la plateforme, rendez-vous sur leur site internet : Talao

 

 

LGO Exchange (LGO)

LGO Exchange est, comme son nom l’indique, un exchange de crypto-monnaies créé par une équipe française.

Caractéristiques de l’exchange LGO :

  • Le premier créé par une équipe française.
  • Une ICO réussie avec l’équivalent de 18 millions de dollars levés en tokens.
  • Le siège social est basé à Bordeaux et à New York.

Le chemin avant d’arriver au niveau d’un exchange comme Binance est encore long. Mais si vous avez la fibre patriotique, n’hésitez pas à aller faire un tour dessus ! 🙂

 

 

DomRaider (DRT)

DomRaider est un projet qui permet de faire des enchères sur internet. L’équipe derrière le projet est française et son siège social est basé à Clermont-Ferrand.

Voici quelques informations sur les fonctionnalités de la plateforme :

  • Gestion des enchères en temps réel.
  • Service totalement décentralisé.
  • Utilisable sur la plateforme blockchain nommée Auctionity.

Les services proposés sont encore relativement simples mais l’entreprise est encore jeune et l’offre devrait s’étoffer au fil du temps.

Pour en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à lire notre fiche DomRaider – DRT.

 

 

Kryll (KRL)

Kryll est une crypto-monnaie française qui désire révolutionner les outils de trading pour les crypto-actifs. Vous avez des talents d’analystes et vous voulez les partager facilement avec d’autres personnes ? A l’inverse, vous manquez de connaisances et vous désirez obtenir des conseils de la part d’experts ? Kryll devrait répondre à vos besoins.

Voici 3 fonctions qu’offre cette plateforme aux utilisateurs :

  • Place de marché qui permet d’acheter ou de vendre des stratégies de trading.
  • Kryll est agnostique. Il sera possible d’utiliser leurs outils sur tous les plus gros exchanges.
  • Logiciel simple et efficace d’utilisation qui permet de créer facilement des stratégies en glissant des éléments à la main. Aucune connaissance en programmation n’est nécessaire et la prise en main est très rapide.

Le projet est toujours en phase de développement à l’heure actuelle (octobre 2018) mais la version beta est déjà fonctionnelle. Le développement du projet semble bien parti pour aller jusqu’à son terme et cela pourrait venir concurrencer le célèbre site anglophone TradingView si tout se passe comme prévu.

Pour faire un petit tour sur leur plateforme, c’est par ici : site internet de Kryll (KRL)
 

 

Conclusion

Nous venons de faire le tour de quelques une des crypto-monnaies françaises les plus connues et actuellement disponibles sur le marché. Comme vous avez pu le voir, les projets sont variés et certains pourraient venir bouleverser les marchés actuels s’ils se concrétisaient.

Avec l’essor que connaissent les crypto-monnaies, nous avons toutes les chances de voir d’autres projets français prometteurs se mettre en place dans les prochaines années. Bien que la nationalité ne joue pas un rôle déterminant dans la réussite d’un projet, il est toujours plaisant de voir des acteurs francophones tenter l’aventure blockchain. Cela permettra également de montrer que la France a des talents et qu’elle sera sans doute une des grandes nations pour les entreprises évoluant autour de la blockchain.

 



1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Mike Recent comment authors
plus récents plus anciens
Mike
Lecteur
Mike

Super merci pour toutes les infos !


Remonter en haut de la page