L’Iran, la Russie et la Chine font front et appellent à la « dédollarisation »

Le roi dollar vacille ces derniers mois, et d’autres économies comptent en profiter. Les appels à une « dédollarisation » s’amplifient du côté des pays du BRICS et de l’Amérique latine. Zoom sur une tendance de fond, qui ne devrait faire que s’amplifier.

L’Iran, la Russie et la Chine font front et appellent à la « dédollarisation »

Des appels à la dédollarisation qui deviennent constants

Serait-ce le début de la fin du règne de l’USD ? Les dirigeants de plusieurs pays en développement économique multiplient les déclarations en ce sens, alors que les États-Unis semblent empêtrés dans leurs problématiques d’inflation. C’est bien sûr un enjeu politique autant qu’économique. Le président de la République islamique d’Iran, Ebrahim Raïssi, a ainsi évoqué récemment une « domination » monétaire des États-Unis :

« La base du système de domination de l’Ouest a été la dominance du dollar. »

La remarque a été faite à l’occasion d’une réunion de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), qui réunit plusieurs pays d’Asie centrale. Elle a notamment permis d’intégrer l’Iran en tant que membre. Étaient entre autres présents les présidents russe et chinois : Vladimir Poutine et Xi Jinping.  Ce dernier a appelé à se baser sur davantage de monnaies fiduciaires locales au sein de la région :

« Je considère qu’il est essentiel d’augmenter la part de règlements dans des devises nationales. »

👉 Comment acheter du Bitcoin en 2023 ? Faites-vous guider étape par étape

La dédollarisation polarise le monde

Vladimir Poutine a affirmé que les échanges entre les pays présents sont de plus en plus basés sur des devises autres que le dollar :

« Plus de 80 pourcents des transactions commerciales entre la Russie et la République populaire de Chine sont effectuées en roubles et en yuan. La part de rouble dans les transactions d’exportation avec tous les pays de l’OCS a dépassé 40% en 2022. »

On rappellera que l’Iran, la Chine et la Russie sont tous les trois sanctionnés économiquement par la communauté internationale, et que leur accès au dollar a été pour certains limité par les États-Unis. Il s’agit donc d’une stratégie globale, et cruciale, pour ces pays.

Les appels à la dédollarisation s’étendent par ailleurs au-delà de l’Asie centrale. Les pays du BRICS (Brésil,Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) ont ainsi multiplié les déclarations en ce sens ces derniers mois. L’Amérique latine est également un terreau particulièrement fertile pour la dédollarisation. Le président du Brésil, Brésil Luiz Inacio Lula Da Silva (Lula), affirmait ainsi la semaine dernière son hostilité face au dollar :

« Les institutions de Bretton Woods ne fonctionnent plus, et ne répondent plus aux aspirations et aux intérêts de la société. Nous devons être très clairs avec cela. »

Cette semaine, le président de la Bolivie Luis Alberto Arce Catacora a également appelé les pays du marché commun du sud (Mercosur) à se « dédollariser » :

« Nous sommes en train de vivre un moment crucial de transition vers un monde multipolaire qui garantit l’équilibre des pouvoirs et respecte le principe de non-interférence. »

👉 Pour aller plus loin, retrouvez notre dossier – Fin de l’hégémonie du dollar : quels sont les risques et les opportunités ?

Acheter des cryptos sur eToro
L'investissement dans les cryptomonnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Il n'existe pas de protection des consommateurs. Investir est risqué (en savoir plus)

Deux visions s’opposent actuellement

L’Asie et l’Amérique latine semblent donc engagées dans un processus de dédollarisation, et comptent sur la fragilisation de l’USD pour rebattre les cartes. Du côté des États-Unis, on s’inquiète bien sûr de cette éventualité, et plusieurs commentateurs estiment qu’une remise en question du dollar comporte des risques pour l’équilibre économique global. Mais la dominance du dollar, qui existe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, continue de diminuer.

Les alliances économiques sont donc en train de se renforcer entre les pays qui souhaitent se défaire de l’influence du dollar. Et cela s’accompagne d’un poids économique plus conséquent qu’avant. Le PIB des pays du BRICS a désormais dépassé celui des pays du G7. C’est donc une révolution d’ampleur qui est en cours.

👉 Écoutez cet article et toutes les autres actualités crypto sur Spotify

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Source : Organisation de Coopération de Shanghai, Business Standard

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Phil

Ça marchera pas. Des régimes autoritaires avec une sale réputation institutionnelle veulent leur monnaie....
Ils peuvent décréter l'offre de monnaie, mais pas la demande.

TETE Jean Paul

j'avoue que je suis bleu dans tout ce qui est cryptomonaie, mais j'apprends vite et je crois le moment venu de me lancer

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Cryptomonnaies : la méthode pour identifier les sommets d'un marché haussier

Cryptomonnaies : la méthode pour identifier les sommets d'un marché haussier

Solana prête à rebondir ? Analyse technique du SOL du 18 juin 2024

Solana prête à rebondir ? Analyse technique du SOL du 18 juin 2024

LayerZero (ZRO) : dernière ligne droite pour l'airdrop — Êtes-vous éligibles ?

LayerZero (ZRO) : dernière ligne droite pour l'airdrop — Êtes-vous éligibles ?

LayerZero (ZRO) : la distribution de l'airdrop a démarré, mais il faut payer pour le réclamer

LayerZero (ZRO) : la distribution de l'airdrop a démarré, mais il faut payer pour le réclamer