Sina Finance, un site web axé sur la finance appartenant à la principale société de technologie chinoise Sina Corp, a ajouté des indices sur les cryptomonnaies à son application mobile, a rapporté sur Twitter le 3 juillet cnLedger, une ressource d'actualité sur la blockchain et les cryptomonnaies en Chine.

D'après une capture d'écran du site web sur mobile fournie par cnLedger, cette nouvelle fonctionnalité fournit des données sur les prix et les performances des principales cryptomonnaies telles que le Bitcoin (BTC), le Bitcoin Cash (BCH), le Litecoin (LTC), le XRP et l'Ethereum (ETH).

 

[tweet 1146317634578739200 align='center']

Sina Finance, l'un des plus grands fournisseurs de nouvelles financières de Chine,
vient d'ajouter à son application la prise en charge du Bitcoin et d'autres cryptomonnaies.

 

Selon d'autres informations fournies par cnLedger, Sina Finance a également ajouté des diagrammes en chandeliers, accompagnés d'un flux d'actualités concernant les cryptomonnaies et la blockchain.

Cela n'est pas anodin quand on connait la position de la Chine envers les cryptomonnaies. Le pays est particulièrement connu pour sa position anti-crypto depuis fin 2017, date à laquelle le pays a interdit le trading du Bitcoin (BTC) et la réalisation d'Initial Coin Offering (ICO). Plus récemment, WeChat, le géant chinois des médias sociaux et fournisseur de services de paiement, a interdit les transactions en cryptomonnaies dans le cadre de sa politique de paiement.

Parallèlement, les autorités chinoises ont suggéré un bannissement potentiel du mining dans le pays en avril 2019, la Commission Nationale pour le Développement et la Réforme ayant inclus le mining des cryptomonnaies dans son projet de liste révisée d'activités industrielles que l'agence envisage de fermer pour des raisons réglementaires ou écologiques.

 

Un intérêt grandissant de la population

Fin juin, cnLedger a rapporté que l'application mobile développée par Huobi, un exchange à l'origine chinois, mais qui a été banni du territoire, avait été recherchée de très nombreuses fois sur l'App Store d'Apple en Chine. Il aurait même atteint le 7e rang des mot-clés les plus recherchés du pays.

 

[tweet 1143131072030396416 align='center']

Les bulls sont de retour ? Selon les fournisseurs de services de données en ligne (tels que Qimai et Kuchuan),
l'application crypto Huobi est désormais le 7e mot-clé le plus recherché dans l'App Store chinois.

 

De plus, d'après une étude réalisée par Deloitte, jusqu'à 73% des entreprises technologiques chinoises estiment que la blockchain fait partie des cinq priorités stratégiques les plus importantes pour leur développement.

Selon les résultats de l'enquête, les employés des entreprises chinoises ont exprimé le taux le plus élevé de confiance dans le fait que la technologie de la blockchain est l'une des priorités pour leur pays, tandis qu'aux États-Unis le taux de confiance dans la technologie ne s'élevait qu'à 56 %.

 

Si jamais il advient que le trading de cryptomonnaies soit de nouveau autorisé dans le pays, cela pourrait vraiment changer la donne et apporter une encore plus grande visibilité au Bitcoin et aux cryptomonnaies. La population chinoise semble s'intéresser de plus en plus à ce secteur, mais se retrouve malheureusement bloquée par la réglementation de leur pays.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments