Le géant chinois des médias sociaux et fournisseur de services de paiement WeChat a interdit les transactions en cryptomonnaies dans sa politique de paiement. Dovey Wan, associé fondateur de la société d'investissement Primitive, a tweeté la nouvelle le 7 mai.

Le tweet contenait une capture d'écran des changements de politique, signifiant que les utilisateurs qui se lanceront dans le trading de cryptomonnaies verront leurs comptes clôturés.

Wan s'est dit préoccupé par le fait que, comme la plupart des transactions libres se déroulent dans WeChat : " cela peut avoir une certaine incidence sur les liquidités locales ". WeChat est un fournisseur de services de messagerie et de paiement populaire en Chine, qui propose également des intégrations dans les jeux vidéo.

Les règles mises à jour - qui entrent en vigueur le 31 mai - stipulent que " les commerçants ne peuvent pas s'engager dans des transactions illégales telles que la monnaie virtuelle, l'émission de tokens, la vente de pornographie ou les jeux de hasard en ligne."

Changpeng Zhao, fondateur et CEO de Binance, a commenté qu'il pense que les restrictions ont été imposées à la société. En outre, Zhao a également développé : un exemple classique de la douleur à court terme, le gain à long terme.

“ C'est gênant pour les gens à court terme, et ils en prennent un coup. Mais à long terme, c'est précisément ce type de restriction de liberté qui poussera les gens à utiliser la crypto. Ce n'est pas une mauvaise chose. 

[tweet 1125699545654906880 align='center'] Il explique dans son second tweet qu'il serait difficile de battre l'expérience utilisateur offerte par les services de paiement WeChat si ce n'était de telles restrictions.

WeChat Pay aurait enregistré un volume total de transactions quotidiennes de plus d'un milliard (devise non spécifiée), alors que le nombre total d'utilisateurs aurait atteint 1,098 milliard à la fin de l'année dernière. Selon la chaîne d'information technologique TechNode, l'application est également populaire parmi les personnes âgées, avec 98,5% des Chinois âgés de 50 à 80 ans qui utiliseraient WeChat.

Comme l'a rapporté Cointelegraph le mois dernier, la ville chinoise de Canton a délivré une licence d'exploitation impliquant la technologie de la blockchain et de l'intelligence artificielle, qui intègre également une fonction WeChat.

À la fin de janvier, les nouvelles annoncent que WeChat Pay et son principal concurrent Alipay auraient demandé à l'exchange Huobi de supprimer les services de paiement de son bureau de négociation du marché hors cote.

 


Cet article est traduit de Cointelegraph dans le cadre d'un partenariat entre Cryptoast et ce média international.
Fondé en 2013, Cointelegraph couvre l'actualité des technologies blockchains, des crypto-actifs et des tendances émergentes en matière de fintech.


A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments