Iran : fermeture de 1 100 fermes de mining illégales

L’Iran continue de réguler le secteur des crypto-monnaies : 1 100 fermes de mining illégales ont ainsi été fermées récemment. En parallèle, les initiatives gouvernementales fleurissent afin de tirer parti de l’industrie des cryptos.

Iran : fermeture de 1 100 fermes de mining illégales

L’Iran fait fermer de nombreuses fermes de mining

Comme le rapporte le média local Financial Tribune, ces fermetures de fermes de mining ont été décidées par Tavanir, l’entreprise qui gère le réseau électrique en Iran. La société a dû mettre à jour ses méthodes de détection pour repérer les mineurs récalcitrants. Ceux-ci ont en effet tendance à établir leurs fermes de mining dans des lieux qui consomment déjà de grandes quantités d’électricité, afin de ne pas éveiller les soupçons.

Tavanir s’est donc appuyé sur des dénonciations pour les débusquer. 100 millions de rials étaient offerts à quiconque pouvait offrir des informations sur les mineurs opérant sans autorisation officielle. Cela a conduit à la fermeture de plus de 1 100 fermes de mining.

👉 Découvrez notre guide : Comment acheter du Bitcoin (BTC) ?

 

Découvrez le BTC sur Binance »

Grand ménage dans l’industrie du mining

Cette surveillance accrue de l’Iran ne survient pas totalement par hasard. Le gouvernement doublera prochainement les taxes perçues sur l’électricité utilisée par les mineurs de crypto-monnaies. C’est donc une raison de plus pour les mineurs de camoufler leur activité.

Cela fait maintenant plus d’un an que le gouvernement iranien mène une campagne pour reprendre le contrôle des fermes de mining locales. Ces dernières ont explosé en nombre, grâce aux prix de l’électricité particulièrement bas en Iran. Téhéran a donc légalisé le minage de Bitcoin et d’altcoins en juillet 2019, voyant là une manne jusque là inexploitée. Depuis, les mineurs doivent s’enregistrer auprès du ministère de l’Industrie et détailler la taille de leur exploitation ainsi que le matériel utilisé.

Par ailleurs, les centrales électriques du pays sont maintenant autorisées à miner du Bitcoin, en utilisant l’excédent de production. L’Iran, qui subit des sanctions lourdes de la part des États-Unis et de l’Union européenne, semble donc décidé à miser sur le mining de crypto-monnaies pour contourner ses limitations.

? A lire également : Dans l’état de New York, une centrale électrique mine 5,5 bitcoins (BTC) par jour

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Des investisseurs de FTX proposent à Sam Bankman-Fried d'annuler les poursuites à son encontre – Pourquoi ?

Des investisseurs de FTX proposent à Sam Bankman-Fried d'annuler les poursuites à son encontre – Pourquoi ?

Shiba Inu (SHIB) lève 12 millions de dollars pour créer un layer 3 basé sur l'anonymat

Shiba Inu (SHIB) lève 12 millions de dollars pour créer un layer 3 basé sur l'anonymat

L'USDT de Tether débarque sur Telegram grâce à la blockchain TON

L'USDT de Tether débarque sur Telegram grâce à la blockchain TON

Bitcoin : les mineurs se tourneraient-ils vers l’intelligence artificielle (IA) suite au halving ?

Bitcoin : les mineurs se tourneraient-ils vers l’intelligence artificielle (IA) suite au halving ?