Les investisseurs en Bitcoin (BTC) seraient-ils des psychopathes ?

L’analyse a été publiée sur le média The Sun, qui ne s’embarrasse pas toujours de subtilité en ce qui concerne les cryptomonnaies. On y apprend qu’un groupe de scientifiques a interrogé plus de 500 investisseurs en crypto-actifs, et qu’il a conclu que ceux-ci partageaient des traits préoccupants. Selon le New York Post, qui rapporte la publication :

« Ils ont identifié que beaucoup d’investisseurs montraient des traits liés à la “triade sombre”, un groupe de traits peu recommandables composés de machiavélisme, de psychopathie et de sadisme. »

Pour résumer, les investisseurs en Bitcoin pourraient tirer du plaisir de la souffrance des autres, et rencontrer des difficultés à avoir de l’empathie. Qui plus est, ils auraient une tendance à la manipulation.

Alors l’écosystème est-il rempli de psychopathes qui visent secrètement à faire souffrir les autres ? Si l’on se penche plus en détail sur l’étude, on note quelques (très) grosses exagérations.

👉 Retrouvez tous nos guides sur l'investissement en cryptomonnaies

Commandez notre livre

publié aux éditions Larousse 👆

Que dit l’étude ?

Tout d’abord, sur les 566 personnes interrogées, seulement une sur quatre détient en réalité de la cryptomonnaie. Les deux tiers restants « ont montré un intérêt dans l’investissement en cryptomonnaies ». Et le dernier tiers n’est ni investisseur, ni intéressé par les cryptomonnaies. Plutôt maigre donc pour une étude qui titre sur « Les personnalités sombres et le Bitcoin »…

Ensuite, on apprend que ces traits ne sont pas nécessairement liés à des convictions négatives. L’aspect « machiavellique » est ainsi mis en regard d’un manque de confiance dans les institutions :

« Les machiavéliques – qui sont doués pour tromper les autres et ont des approches calculées pour atteindre leurs buts – aiment les cryptomonnaies principalement parce qu’ils n’ont pas confiance dans les politiciens et les agences du gouvernement. »

En effet, selon le Docteur Wang, responsable de l’étude, beaucoup d’amateurs de cryptos pensent que les gouvernements sont corrompus et que les cryptomonnaies permettent d’éviter la corruption.

Quant aux narcissiques « ils sont attirés par la technologie, parce qu’ils tendent à se concentrer sur les aspects positifs de la vie. »

On tremble donc d’effroi face à des personnalités qui se méfient de la corruption, et qui aiment se concentrer sur les aspects positifs. Mais ce n’est pas tout. On apprend que les psychopathes impulsifs et sadistes ont « un goût du risque qui les pousse à craindre de passer à côté de récompenses liées aux investissements ». La FOMO comme une forme de psychopathie, en somme…

On résume : les investisseurs en Bitcoin (ou plus généralement ceux qui sont intéressés par la cryptomonnaie) se méfient des gouvernements qu’ils estiment corrompus, sont passionnés de technologie qu’ils jugent positive, et ont un certain goût du risque. Cela en ferait des psychopathes, des narcissiques et des machiavéliques.

Heureusement, le Docteur Wang nous rassure : non, les investisseurs en Bitcoin ne sont pas tous comme cela :

« Si vous êtes un détenteur de Bitcoin ou de cryptos, il n’est pas certain que vous ayez ces traits. »

On remercie donc le Docteur Wang, qui nous indique que l’écosystème Bitcoin et crypto n’est pas forcément rempli de psychopathes. On rangera donc cette étude fermement dans la catégorie « FUD ». Et on regrettera que si les cryptomonnaies se défont petit à petit de leur réputation sulfureuse, c’est un processus parfois lent pour certains…

👉 A lire également – 41 % des investisseurs cryptos ne possédaient pas d’actifs avant 2021, selon une enquête de Gemini

Source : The SunScienceDirect

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Jean Roston

Bitcoin, devenu inarrétâble, reste plus qu'à : après l'écologie à deux balles (en mode ESG, merci à BCG & Cie pour forcer les sans-dents au changement), décrédibiliser leurs utilisateurs, rendre insupportable la barrière d'accès aux cryptos (et pour en sortir), rendre le KYC désormais obligatoire avant de procéder à tout échange cryptos contre un bien, déclarer les gains non réalisés (du moins, aux US, et c'est pour ta pomme si ta crypto saute le lendemain de ta déclaration), convertir les masses aux MNBC pour les pister jusqu'au fond de leur cuvette WC. Bref, rendre pénible l'usage des cryptos.

Last edited 1 mois plus tôt by Jean Roston
Jluc

C'est bizzare, d'après une étude très très poussée que nous avons menée de notre côté, les bitcoiners seraient des gens sympathiques et altruistes : https://twitter.com/bitcoinpointfr/status/1514162557841461250