La longue histoire de la légalisation des cryptomonnaies en Inde

En 2020, l’Inde s’est montrée particulièrement indécise en ce qui concerne les législations s’appliquant au secteur des cryptomonnaies. L’année avait pourtant commencé par une bonne nouvelle pour les utilisateurs locaux : la banque centrale indienne affirmait en janvier que les cryptomonnaies n’étaient pas interdites. En mars, la Cour suprême avait même annulé une décision de la banque centrale, qui interdisait spécifiquement le trading de cryptomonnaies.

Mais l’accalmie avait été de courte durée pour les traders. En juin, on apprenait que le ministère des Finances d’Inde préparait une loi pour interdire les cryptomonnaies dans leur ensemble. Elle prévoyait de menacer les utilisateurs de cryptos de jusqu'à 10 ans d’emprisonnement, et d’une amende pouvant s'élever à 3,2 millions de dollars. Et c’est ce courant plus restrictif qui semble à nouveau avoir le dessus en cette rentrée 2020.

👉 Pour en savoir plus : La Cour suprême indienne annule les restrictions imposées aux cryptomonnaies

Le trading de cryptomonnaies illégal en Inde ?

Une nouvelle information rapportée par Bloomberg indique en effet que c’est maintenant le trading de cryptomonnaie qui serait à nouveau visé, 6 mois après avoir été autorisé. Le projet de loi doit être examiné avant d’être envoyé au Parlement. Le gouvernement souhaiterait encourager la blockchain et les développements technologiques qu’elle peut apporter… Mais pas les cryptodevises qui lui sont liées. Si cette loi était approuvée, elle pourrait affecter 1.7 million d’utilisateurs locaux, qui étaient devenus plus nombreux depuis que l’Inde avait montré des signes d’ouverture aux cryptomonnaies.

👉 Suivez toute l’actu de la régulation des cryptomonnaies

La communauté crypto dans l’expectative

Selon Bloomberg, l’avancée de mars dernier avait en effet déclenché une ruée vers les cryptomonnaies en Inde. Le trading avait augmenté de +450 %, en particulier sur les exchanges P2P. Paxful rapportait ainsi une croissance de +833 % en Inde de janvier à mai 2020. L’ouverture n’avait pas non plus échappé à Binance, qui avait commencé son expansion sur le marché indien. Par ailleurs, le géant des cryptomonnaies avait en août dernier rejoint une association locale afin de faire front commun face à l’hésitation des législateurs.

Ce projet de loi pourrait donc à nouveau renvoyer en arrière la communauté crypto d’Inde. Il montre par ailleurs tout le dilemme de certains pays, qui souhaitent promouvoir la blockchain sans donner trop d’aisance aux cryptomonnaies. La Chine joue ainsi ce numéro d’équilibriste depuis maintenant plusieurs années. Mais si les mois de liberté des traders indiens ont montré une chose, c’est que la population s’intéresse maintenant aux cryptomonnaies, en particulier dans un contexte économique incertain. On peut donc douter qu’une interdiction du trading de cryptomonnaie soit efficace en Inde.

👉 A lire également : Binance et WazirX débloquent 50M de dollars pour les startups blockchain indiennes

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments