HSBC Bangladesh exporte 20 000 tonnes de pétrole grâce à la blockchain

La banque HSBC Bangladesh a effectué une importante transaction blockchain afin d’exporter du pétrole vers Singapour. C’est la première fois qu’une lettre de crédit est utilisée au Bangladesh pour régler une transaction blockchain internationale de cette ampleur.

HSBC Bangladesh exporte 20 000 tonnes de pétrole grâce à la blockchain

HSBC Bangladesh fait usage de la blockchain pour l’exportation

Comme le rapporte The Daily Star, l’exportation de pétrole a été effectuée avec une technologie blockchain, afin de profiter d’un gain de temps. Jusque là, le traitement d’une lettre de crédit prenait de 5 à 10 jours, ce délai est maintenant réduit à moins de 24h. La transaction a été effectuée avec United Mymensingh Power Ltd, le destinataire de ces 20 000 tonnes de pétrole, qui est situé à Singapour.

Pour cela, HSBC Bangladesh a fait usage de la plateforme de registres distribués Contour, qui utilise la technologie blockchain de Corda. Le PDG de la banque, Md Mahbub ur Rahman, a par ailleurs confirmé que cette dernière comptait continuer à développer cette technologie :

« Cela montre notre engagement fort et notre capacité à soutenir des échanges transfrontaliers pour les entreprises du Bangladesh, en utilisant des plateformes technologiques de pointe. »

👉 Suivez toute l’actu de la blockchain

Améliorer les délais des lettres de crédit

Les lettres de crédit pour les importations de pétrole sont particulièrement sensibles aux délais, c’est pourquoi l’utilisation de la blockchain peut permettre plus de souplesse pour les entreprises concernées. Selon HSBC Bangladesh, les effets de l’utilisation des lettres de crédit avec la blockchain peuvent être « énormes ».

Le choix de Corda n’est d’ailleurs pas un hasard. La plateforme a su montrer son utilité pour le secteur bancaire. En juillet dernier, on apprenait ainsi que 85% des banques italiennes utilisaient la blockchain de Corda pour l’échange de données.

Le directeur du groupe United, Moinuddin Hasan Rashid, a confirmé que la blockchain continuerait à être utilisé pour les importations :

« Nous sommes très enthousiastes en ce qui concerne l’utilisation de la technologie blockchain pour nos importations. Nous comprenons que nous nous dirigeons vers une ère numérique, et nous sommes prêts à faire évoluer nos efforts pour nous adapter à ces changements. »

👉 A lire également : L’Iran, premier pays à autoriser les cryptomonnaies pour l’importation

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Le déploiement de l'euro numérique enfin daté – Quels seront ses usages ?

Le déploiement de l'euro numérique enfin daté – Quels seront ses usages ?

Do Kwon transfère plus de 3 300 BTC vers 2 wallets différents - les autorités coréennes veulent geler les fonds

Do Kwon transfère plus de 3 300 BTC vers 2 wallets différents - les autorités coréennes veulent geler les fonds

Bitcoin va tuer la finance ? Avec Raphaël Rossello, ancien banquier d'affaire

Bitcoin va tuer la finance ? Avec Raphaël Rossello, ancien banquier d'affaire

Ethereum (ETH) : l’inflation a chuté de près de 95 % depuis The Merge

Ethereum (ETH) : l’inflation a chuté de près de 95 % depuis The Merge

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast