L’Iran s’ouvre officiellement aux cryptomonnaies

Comme l’explique le média local Iran Daily, l’Iran a fait face à de nouvelles pressions économiques, qui limitent son utilisation de monnaies fiat. Début octobre, les États-Unis ont en effet décidé d’appliquer des sanctions aux 18 principales banques iraniennes, « jusqu’à ce que l’Iran arrête d’apporter son soutien à des activités terroristes et qu’il fasse cesser ses programmes nucléaires », selon le secrétaire du Trésor américain.

En conséquence, l’Iran a élargi les usages des cryptomonnaies dans le pays. Les mineurs de Bitcoin (BTC) ou d’altcoins pourront rediriger leurs fonds vers la Banque centrale iranienne, afin de financer des importations. Seules les cryptomonnaies minées légalement seront cependant acceptées. D’autres critères d’utilisation seront également mis en place, notamment en terme de quantité. Chaque mineur d’Iran aura une limite, qui sera basée sur la quantité d’électricité utilisée pour produire les cryptomonnaies.

👉 Retrouvez toute l’actualité du mining de cryptomonnaies

Se détacher du dollar

La manœuvre pourrait aider l’Iran à diminuer son recours aux systèmes financiers basés sur le dollar, qui ont été petit à petit étranglés par des sanctions croissantes de la part des États-Unis. Depuis 2019, le gouvernement iranien s’est progressivement ouvert aux actifs numériques, tout d’abord en légalisant le trading de cryptomonnaies, puis le secteur du mining.

Par ailleurs, les centrales électriques du pays sont maintenant autorisées à miner du Bitcoin (BTC)Sous surveillance du gouvernement, qui avait fermé 1 100 fermes de mining illégales en août dernier. On peut donc estimer que de nouveaux usages devraient continuer à être explorés dans les mois à venir.

👉 A lire : 9 pays qui ont rendu les cryptomonnaies illégales

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
N Rar

Le Grand Pirate US, en guerre 222 des 239 années de son existence et faisant fi du droit international (comme toujours), qui vole les livraisons de pétrole de l'Iran, ne saisira peut-être pas leurs bitcoins. « Hopefully » ! Mais bon, oublions vite fait leurs guerres « contre le mal » ; heureusement qu'il y a Netflix et Cie + les MAGAF pour prendre soin de notre bien-être et de notre santé mentale.