Heifer International, un organisme caritatif qui œuvre pour lutter contre la faim dans le monde, a annoncé avoir rejoint les rangs de la Libra Association. C’est une bonne nouvelle pour le projet Libra, qui semble trouver un second souffle ces dernières semaines.

 

Heifer International rejoint Libra

Comme l’explique un communiqué, Heifer International a trouvé des points communs entre sa démarche et celle de Libra. L’organisme caritatif travaille en effet avec des agriculteurs dans des régions appauvries, afin qu’ils puissent développer des solutions pérennes pour vivre de leur travail. Comme il le rappelle également, moins de 10% des agriculteurs dans le monde peuvent avoir accès au crédit. Le déblocage de nouveaux fonds est cependant crucial pour cette population, afin d’améliorer son rendement par l’utilisation de nouveaux engrais ou de nouvelles graines. Au-delà du secteur de l’agriculture, un nombre très important de personnes (1.7 milliard d’adultes dans le monde) reste non bancarisé.

C’est pourquoi Heifer International s’associe à Libra. Le réseau de paiement de Facebook vise en effet les pays où le système bancaire n’est pas bien implanté, afin de promouvoir « l’inclusion financière ». Cet angle d’approche correspond au travail effectué par Heifer International, d’où ce partenariat, selon ces derniers : « Nous pensons que le projet Libra a le potentiel de livrer un système financier global à moindre coût, plus accessible et plus connecté. »

👉 Découvrez un autre nouveau venu : Le géant du e-commerce Shopify rejoint la Libra Association

 

Un second souffle pour Libra ?

L’arrivée de Heifer International dans le giron de la Libra Association est une bonne nouvelle pour le projet : cela légitime – en partie – l’aspect inclusif du projet. Depuis quelques semaines, il semblerait que Libra soit en train de trouver un second souffle, après avoir passé l’année 2019 à encaisser les uppercuts de régulateurs effrayés par le potentiel du « Facebook coin ».

La Libra Association a accueilli de nouveaux membres ces derniers mois. Et il y a quelques jours, on apprenait également que Libra avait complètement repensé son projet, afin de pouvoir sortir un système de paiement en conformité avec les exigences internationales. Il y aura maintenant plusieurs Libra, adossées chacun à une monnaie fiat différente comme le LibraUSD ou le LibraEUR. Ce changement d’ampleur est un coup dur pour la vision originale du projet, mais il pourrait s’avérer positif : il lui permettra peut-être enfin de prendre son envol… À condition que les régulateurs suivent.

👉 A lire sur ce sujet : Celo, le rival de la Libra, crée l’Alliance for Prosperity composée de 50 membres

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments