Partager cet article :

 

Lors de la réunion des membres de l'association Libra qui s'est tenue le 14 octobre à Genève, en Suisse, 21 organisations ont officiellement signé la charte du projet. Ces engagements font suite à une longue série de départs de membres importants tels que Visa, PayPal, MasterCard, Stripe, eBay et Booking. Ces entreprises ont abandonné l'idée de rejoindre le conseil de la Libra en amont de la réunion.

 

David Marcus au conseil d'administration

En plus de la charte, les 21 membres ont nommé un conseil d'administration. Facebook reste toujours un acteur clé dans le projet grâce à la présence sans surprises de David Marcus, CEO de Calibra, qui siège au conseil avec 4 autres personnes. Les 4 autres membres du conseil sont Matthew Davie, directeur de la stratégie de Kiva Microfunds, Patrick Ellis, avocat général chez PayU, Wences Cesares, CEO de Xapo ainsi que l'associée générale de Andreessen Horowitz, Katie Haun.

Lors de la réunion, les importantes missions des membres de l'association ont été mises en avant :

L'Association est impatiente de poursuivre sa mission qui consiste à bâtir un meilleur réseau de paiement, à élargir l'accès aux services financiers essentiels et à réduire les coûts pour les milliards de personnes qui en ont le plus besoin. En tant qu'association, les membres poursuivront leur travail essentiel avec les organismes de réglementation compétents du monde entier, amorceront l'important processus de mise en place d'une structure de gouvernance et de politique et créeront un processus transparent de critères d'adhésion et d'admission qui sera appliqué de manière uniforme et non discriminatoire pour commencer à accueillir la première vague de nouveaux membres.

David Marcus a exprimé son enthousiasme pour la suite du projet à l'issue de la réunion :

[tweet 1183869896628809729 align='center']

Traduction : Superbe journée aujourd'hui à notre premier conseil des membres de l'association Libra!
Il était stimulant de voir des représentants de nombreux secteurs et intérêts différents,
ayant une mission commune, améliorer l'accès et réduire les coûts de la monnaie
numérique et des services financiers pour tous.

 

La charte que les membres ont signée détaille de nombreux points notamment : les rôles et responsabilités que chaque membre fondateur devra endosser, comment de nouveaux membres pourront prendre part au projet, le rôle du conseil d'administration et surtout les nombreuses missions que l'association Libra aura à réaliser dans le cadre d'un lancement réussi du stablecoin. De plus, il a été précisé que le conseil se réunira deux fois par an à des moments fixés par le comité de direction de l’association Libra.

 

Même avec les nombreuses difficultés auxquelles le projet Libra fait face depuis de nombreux mois, cela n'a pas empêché la formation de l'association et la majorité des entreprises n'ont pas été effrayées des menaces des régulateurs américains. Toutefois, la Libra n'est pas encore sortie d'affaire et de potentiels rebondissements pourraient avoir lieu prochainement. En effet, Mark Zuckerberg, CEO de Facebook, doit comparaître devant le Comité des services financiers de la Chambre des États-Unis le 24 octobre pour discuter du sujet de la Libra et des questions autour de sa réglementation complexe. Une question reste encore et toujours en suspend. La cryptomonnaie de Facebook verra-t-elle bien le jour en 2020 ? 

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataMail de Clément Wardzala

Français expatrié en Corée du Sud, je m'intéresse depuis plusieurs années au Bitcoin, aux cryptomonnaies et aux technologies blockchain associées. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar