Genesis Mining propose une solution pour recycler l’excédent d’énergie

La firme a annoncé ce projet, qui est développé depuis un an, dans un communiqué paru hier. Il permet de recycler l’énergie (chaleur notamment) des fermes de mining pour alimenter des cultures sous serre. L’initiative est développée à Boden, en Suède. Genesis Mining s’est associé à la municipalité, avec un but en tête : permettre à la ville de produire une partie de sa nourriture localement, sans avoir recours à l’importation.

Mattias Vesterlund, un chercheur du Research Institutes of Sweden (RISE), a ainsi expliqué :

« Un data center de 1 MW serait à même de fortifier l’autosuffisance locale de 8%, avec des produits qui sont compétitifs sur le marché. »

Pour ce projet pilote, Genesis Mining a placé des équipements de mining près des serres en question, puis les a connectés grâce à des conduits d’aération qui permettent de faire passer la chaleur. Et les résultats sont très encourageants, selon Andreas Johansson, de l’Universite Technique de Lulea :

« Pour les climats froids du nord de la Suède, nos calculs montrent qu’une serre de 300m² peut facilement être chauffée avec un conteneur de 550 kW, même avec des températures extérieures qui atteignent presque -30 degrés Celsius. Mais le potentiel est encore plus élevé que cela. »

👉 Découvrez aussi : Power Ledger et ekWateur lancent une plateforme de trading des énergies renouvelables

Favoriser les énergies renouvelables

Le PDG de Genesis Mining, Marco Streng, confirme que la firme souhaite se concentrer sur les conséquences écologiques de son activité. L’entreprise s’est établie dans les pays nordiques, où de nombreux lieux proposent de l’énergie 100% renouvelable. C’est un choix crucial, selon Streng :

« Le mining est ce qui rend les cryptomonnaies et les applications possibles, et nous croyons vraiment que les bénéfices de cette décentralisation transformeront le monde, mais ils ne peuvent pas exister au détriment de l’environnement. »

La tendance dépasse par ailleurs Genesis Mining. De plus en plus de solutions alternatives existent pour les mineurs et participants à l’écosystème qui souhaitent promouvoir la cryptomonnaie et la blockchain tout en prêtant attention aux conséquences écologiques. On devrait donc continuer à voir ce type d’initiatives se développer dans les années à venir.

👉 A lire : Honda et GM esquissent un réseau blockchain pour recharger les voitures électriques

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments