France : quel est l'impact de la chute de FTX sur les PSAN ?

Depuis la faillite de la plateforme FTX, une multitude d'entreprises de l'industrie des cryptomonnaies en subissent les conséquences. Arrêt des retraits, arrêt de fonctionnalités, perte sèche de fonds, de nombreux dégâts collatéraux accompagnent la chute du mastodonte FTX. Qu'en est-il de nos entreprises françaises ? Souffrent-elles de la débâcle de FTX ? On fait le point avec plusieurs PSAN qui ont volontiers répondu à nos questions.

France : quel est l'impact de la chute de FTX sur les PSAN ?

Remise en contexte de la chute de FTX et de ses conséquences

Cela ne vous aura pas échappé, l'écroulement de la plateforme FTX et de ses filiales a eu des conséquences immédiates sur les utilisateurs particuliers, mais aussi auprès de nombreuses entreprises du monde entier.

En effet, pléthores d'entreprises et même d'institutions avaient d'importantes quantités de cryptomonnaies sur FTX. Ces fonds sont totalement inaccessibles depuis l'arrêt des retraits, mais aussi, car FTX n'avait plus la liquidité nécessaire pour assurer le bon fonctionnement de ses services.

Ainsi, la chute de FTX a provoqué un véritable raz-de-marée dans l'entièreté de l'écosystème des cryptomonnaies. Des plateformes fortement touchées ont dû elles aussi bloquer des retraits pour calmer l'hémorragie, tandis que d'autres ont encaissé des pertes colossales.

👉 FTX : les réponses à toutes vos questions sur l'affaire qui secoue les cryptomonnaies

À l'heure de l'écriture de ces lignes, il est fort probable que certaines entreprises directement impactées n'aient pas encore révélé l'ampleur des dégâts à leurs clients. Une pratique malheureusement courante où les entreprises restent muettes sur la situation, en dépit de l'inquiétude grandissante de leurs utilisateurs.

Toutefois, contrairement aux mauvais élèves, d'autres entreprises n'ont pas hésité à faire preuve d'une transparence complète sur la bonne ou la mauvaise santé de leurs activités suite à la chute de FTX.

C'est notamment le cas de certaines entreprises françaises (PSAN) qui ont accepté de répondre à nos questions.

Il convient de préciser que nous avons contacté beaucoup d'entreprises, mais que la plupart de nos sollicitations sont pour le moment restées sans réponses.

👉 Envie de tout comprendre de l'affaire FTX ? Visionnez notre vidéo récapitulative d'un événement sans précédent :

Feel Mining : non touchée par la chute de FTX

Feel Mining est une plateforme proposant diverses manières d'investir dans les cryptomonnaies : achats directs, staking, cloud mining, masternodes, lending, etc. Voici les propos de Chloé Desenfans, PDG de Feel Mining.

Feel Mining Logo

 Votre activité a-t-elle été impactée suite à l'affaire FTX ?

Nous n'avons aucun impact sur notre business suite à l'affaire FTX. Si ce n'est qu'une baisse de volume des investissements liée à la perte de confiance palpable des clients envers les plateformes centralisées.

Avez-vous constaté un pic de retraits ou à l'inverse de dépôts ?

Oui, nous avons eu un pic de retraits pendant les 72 heures suivant le début de la médiatisation de l'affaire, 4% des actifs en gestion ont ainsi été retirés. Le retour à la normale est cependant vite revenu à des niveaux habituels.

Aviez-vous fait le choix d'utiliser la plateforme FTX ? Pour quelles raisons ?

Non, nous n'avons jamais utilisé la plateforme FTX, car nous n'en avions pas besoin, nous utilisons Binance, Kraken, et Woorton comme fournisseurs de liquidité ainsi que pour procéder à nos opérations de change.

Quels sont vos processus de sélection de partenaires avec qui vous travaillez ?

Nous privilégions des partenaires enregistrés PSAN (recommandation aussi de nos partenaires bancaires).

Pour valider nos schémas de flux, le service conformité de notre banque historique, la Société Générale, nous a fortement recommandé (pour ne pas dire contraint) de ne pas utiliser de partenaire non PSAN pour nos opérations d'approvisionnement (virements bloqués vers des plateformes non PSAN).

De plus, nous n'utilisons pas de plateformes centralisées pour la génération de rendements pour nos clients, l'ensemble des actifs est conservé sur les wallets de la société pour limiter les risques.

Réfléchissez-vous à mettre en place une Preuve de Réserve ?

Oui, cependant les auditeurs spécialisés dans ce domaine ne semblent pas expérimentés sur ce type d'actifs (en France en tout cas) et les coûts seront certainement importants pour les petites structures. Cela risque de favoriser les structures importantes et creuser l'écart avec les sociétés de taille modeste qui n'auraient pas les ressources nécessaires pour faire face à de nouvelles contraintes réglementaires. Nous attendons une prise de position de la part des régulateurs pour avancer en ce sens et rester en accord avec leurs exigences.

Néanmoins, nous travaillons d'ores et déjà sur l'aspect de la transparence en offrant prochainement la possibilité à nos utilisateurs, qui nous confient la conservation de leurs actifs numériques, de vérifier en instantané sur les blockchains que les fonds déposés sur leur compte Feel Mining ne sont pas déplacés afin de les rassurer sur le fait que la société n'effectue pas des opérations dont ils ne seraient pas informés et en accord.

👉 Qu'est-ce que la Preuve de Réserves et peut-elle restaurer la confiance envers les plateformes centralisées ?

Et est-ce qu’il existe un risque de contagion pour vous ?

Non, il n'existe aucun risque de contagion, nous n'avons aucun lien direct ou indirect avec FTX ou des sociétés/plateformes impliquées dans l'affaire. Notre politique de gestion des risques nous interdit de nous « reposer » sur des tiers pour générer des rendements pour nos clients.

Et pour ce qui est de nos partenaires (agissant comme fournisseurs de liquidité), ils ne sont pas utilisés pour faire de la conservation. Une fois les opérations réalisées, les fonds sont rapidement retirés vers les wallets de l'entreprise.

Flowdesk : une exposition très limitée

Flowdesk fournit à des institutionnels une large gamme de solutions liées aux cryptomonnaies : service de market-making, conservation, courtage et gestion de trésorerie. Voici les propos de Guilhem Chaumont et de Pierre-Olivier Fauritte Battaglini, respectivement PDG et responsable du marketing de Flowdesk.

Flowdesk Logo

En quoi la faillite de FTX vous impacte-t-elle en tant que market-maker ?

En tant que market-maker, Flowdesk n’a pas été impacté directement par la chute de FTX. Nous utilisons notre propre service de custody pour garder les fonds des clients. Notre modèle de market-making (« as a service ») nous permet de n'utiliser qu'une quantité limitée de tokens et de « collatéral » sur les exchanges centralisés.

Nos clients opérants sur FTX avaient donc une exposition sur leur collatéral réduite de près de 80% par rapport à des market-maker traditionnels qui gardent les fonds directement sur les exchanges.

La réalisation du risque de contrepartie des exchanges va nécessiter des retours sur capital toujours plus importants pour les market-makers. Cela va directement impacter leur capacité à trader certains tokens, ainsi que leur gestion du risque.

Pensez-vous que la Preuve de Réserves soit une bonne chose ?

Absolument, sans aucun doute. La valeur la plus fondamentale de la technologie blockchain est la transparence. Il ne peut y avoir de responsabilité ni même de décentralisation sans elle. La blockchain était censée offrir une alternative à la finance traditionnelle qui soit, de manière vérifiable, exempte d'abus, de corruption et de conflits d'intérêts.

Ainsi, la création, voire l'obligation d'une preuve régulière, voire en direct, des réserves correspondantes est essentielle non seulement pour rétablir la confiance dans l'écosystème blockchain, mais aussi pour préserver son avenir.

Certains de vos clients se sont-ils retrouvés en difficulté ?

Par rapport à l'impact direct de la chute de FTX, oui. Mais comme expliqué plus haut, l’impact a été limité. Nous avons eu des retours positifs sur notre réactivité lors de cet épisode.

Mais les effets collatéraux et la chute des marchés se font ressentir sur les petits projets qui se retrouvent en difficulté financière.

Vous-même, est-ce que cela vous a fortement impacté ?

Quasiment pas (-1% des fonds exposés). On ne s'attend pas à les revoir.

Aviez-vous des procédures d'urgence et les avez-vous fait évoluer en conséquence ?

En plus de notre système (déjà assez conservateur) de la gestion du collatéral sur les exchanges, nous réduisons parfois au strict minimum le collatéral sur les quelques exchanges que nous avons jugé à risque (la plupart de ceux cités dans les actualités).

Just Mining : aucun impact pour les clients

Just Mining est une plateforme spécialisée dans les solutions d'investissement dédiées aux cryptomonnaies et à la blockchain : staking, cloud mining, masternodes, lending de stablecoins, etc. Voici les réponses de Thibaut Boutrou, directeur des opérations de Just Mining.

Just Mining Logo

La chute de FTX vous a-t-elle touché ?

Just Mining n'a pas été impactée par toute l'affaire autour de FTX, ni directement ni indirectement. Ni sur les produits de lending ni dans nos processus de conservation, nous n'avions pas d'interaction avec FTX.

Sur la partie CeFi, nous avons une exposition à hauteur de près de 17 % sur notre produit de lending. Nous avons confiance en la contrepartie que l'on utilise et au cas où elle viendrait à faire défaut tout en en partie, nous avons déjà pris la décision de la couvrir. Quoi qu'il arrive, il n'y aura aucun impact qui sera répercuté pour nos clients.

C'est le 1er point, qui est vraiment important et sur lequel nous avons déjà communiqué auprès de nos clients pour les rassurer.

Quelles mesures prenez-vous pour la suite ?

Concernant ce qu'on veut mettre en place, cela fait déjà depuis avant l'affaire UST que nous avons entamé des démarches visant à amener plus de transparence sur nos produits. Nous œuvrons dans un écosystème qui permet d'avoir accès à cette transparence et de la partager à l'utilisateur. Le but est de ne pas reproduire l'opacité que peut avoir la finance traditionnelle.

En temps réel aujourd'hui, les clients de Just Mining peuvent voir sur leur dashboard quel est le breakdown sur les stablecoins : s'ils sont exposés aux produits de lending, ils peuvent voir quels sont les stablecoins qui composent leur produit de lending.

Il y a aussi la liste des protocoles qui sont utilisés. Donc le client peut toujours vérifier cela. C'est quelque chose d'intéressant, mais il faudrait encore aller plus loin. Aujourd'hui, nous sommes capables d'analyser une diversification comme celle-ci, mais la réalité est qu'un client particulier, lorsqu'il est au fait que ses fonds sont sur Convex ou Curve, il n'a pas forcément la capacité et la qualité pour juger s'il s'agit d'une bonne diversification ou non.

Donc il y a beaucoup d'éducation à faire sur ces sujets-là et je pense qu'à terme ces standards-là vont s'imposer naturellement dans l'écosystème. C'est un petit peu la suite logique et cela serait dommage de reproduire les maux de la finance traditionnelle en mettant une opacité sur la finance décentralisée (DeFi) parce que CeFi, ça veut dire centralisation, mais ça ne veux pas dire opacité.

Ce n'est pas parce que nous sommes une entreprise CeFi que l'on doit être opaque. On peut être transparente tout en étant une entreprise de la CeFi.

👉 En savoir plus sur la DeFi ou Finance Décentralisée

La Preuve de Réserves est-elle une solution adéquate ?

La Preuve de Réserves est une très bonne chose sur le papier. Si l'on doit commencer par ça pour amener la transparence, pourquoi pas.

Par contre, il faut faire très attention à cette information, car elle peut être tournée de différentes manières. Par exemple, nous avons une partie des fonds de nos clients qui sont délégués sur nos nœuds.

Nous pourrions effectivement communiquer sur les adresses blockchains pour informer quant au montant délégué par nos clients. Mais la réalité c'est qu'il faudrait que derrière, il y ait une probabilité qu'ils viennent vérifier ce qu'on doit à nos clients et par rapport à ce qu'on a.

Ce n'est pas suffisant comme information. Il faut aller plus loin et voir derrière ce qu'on l'on met. Il faudra faire attention avec toutes les Preuves de Réserves qui vont sortir. Vérifier comment elles sont articulées et s'assurer que ce n'est pas juste des chiffres marketing qui servent à rassurer.

Pour faire le parallèle avec FTX / Alameda, quand en juin dernier on apprend qu'Alameda a une trésorerie de 15 milliards de dollars, tout le monde se dit qu'ils ont beaucoup d'argent. Au final, quand on consulte le détail de ce bilan là, c'est de là que la débâcle de FTX a commencé, car finalement, une partie de ces fonds n'était pas liquide, une partie était sur un token volatil (le FTT), etc.

Oui, il y a bien 15 milliards de dollars, mais en réalité ce n'est pas si solide que ça. Avec la Preuve de Réserves, nous pouvons vite tomber dans des parallèles qui seront vite similaires. Il faut faire attention à ce que l'on met derrière ce terme.

Vous souhaitez communiquer des informations à nos journalistes ? Contactez-nous à l'adresse mail suivante : [email protected]

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) consolident - Le calme avant de repartir plus haut ?

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) consolident - Le calme avant de repartir plus haut ?

Top 5 des cryptomonnaies les plus performantes en janvier 2023

Top 5 des cryptomonnaies les plus performantes en janvier 2023