Gemini procède à sa première levée de fonds externe

Ce nouveau financement a été annoncé par Gemini dans la journée d’hier. Il a été porté par Morgan Creek Digital, avec des participations de plusieurs autres acteurs d’ampleur, dont la Commonwealth Bank of Australia, la plateforme de Jay-Z Marcy Venture Partners, ou encore ParaFi et Newflow.

Les 400 millions de dollars récoltés permettent à l’entreprise de dépasser les 7 milliards de dollars de valorisation. Cela permettra notamment à Gemini de continuer à s’implanter au-delà des États-Unis :

« Gemini continuera à amener des produits simples, innovants et sécurisés au marché, tout en poursuivant son expansion géographique. »

Les frères Winklevoss ont également confirmé qu’ils souhaitaient se consacrer à l’élaboration d’un métavers décentralisé, citant directement leur concurrent historique Facebook (et Mark Zuckerberg).

👉 À lire – La Commonwealth Bank of Australia s’associe à Gemini pour proposer des cryptomonnaies à ses clients

Continuer sur la lancée de 2021

En 2021, la plateforme n’a pas chômé. Elle a proposé un service de lending, Gemini Earn, ajouté un grand nombre de cryptomonnaies (plus de 60 disponibles actuellement) et confirmé qu’elle proposerait prochainement une carte bancaire crypto, grâce à l’acquisition de Blockrize.

Le PDG de l’entreprise, Cameron Winklevoss, a confirmé qu’il souhaitait continuer sur cette lancée :

« Nous sommes incroyablement enthousiastes à l’idée de continuer à construire à la frontière des cryptos, en donnant aux individus autour du monde un meilleur choix, une meilleure indépendance et de meilleures opportunités grâce aux cryptos. »

👉 Retrouvez toute l’actualité des plateformes d’échange

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Gemini, une plateforme « pro-régulations » qui séduit ?

Si Gemini n’a pas l’ampleur d’un Coinbase ou d’un Kraken, la plateforme s’est franchement démarquée de ses concurrents en affichant un positionnement très « pro-régulations ». Cela lui a permis d’éviter quelques écueils.

Elle n’a pas eu affaire à l’hostilité de la SEC en ce qui concerne son service de lending, à l’inverse de Coinbase. Et elle n’a pas dû batailler pour montrer patte blanche aux régulateurs de tous bords, comme le fait Binance à l’heure actuelle.

Considéré parfois avec méfiance par une crypto-communauté historiquement peu amatrice de régulations, ce positionnement pourrait-il s’avérer payant ? Gemini semble en tout cas vouloir depuis le début aller lentement mais sûrement. Il sera donc intéressant de voir comment ce parti-pris positionnera l’exchange dans les années à venir.

👉 Découvrez également – Gemini achète des crédits carbone pour compenser le coût écologique de Bitcoin (BTC)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments