Mon grand-père scout collectionnait les badges de chacune de ses aventures, moi je collectionne les POAP !

 

Mais qu’est-ce qu’un POAP ?

Le Proof of Attendance Protocol (Protocol sur l’attestation de présence) est un processus qui consiste à prouver grâce à un smart-contract que vous êtes à un lieu précis, à un instant précis ; et tout cela sans organe de contrôle central. Si vous étiez présent lors de l’EthCC 2019, vous avez peut-être reçu un badge POAP !
L’objectif de ce protocole est de faciliter la tenue de registres de présence lors de divers évènements : conférences, salles de classe, concours, ou encore assemblées politiques. Fini les files d’attente interminables à l’entrée des meet-up, les feuilles d’émargement falsifiables qui passent dans les rangs de classes, ou des séances parlementaires vides sans que les absents n’aient à endosser leur responsabilité. Le protocole fonctionne sur la blockchain Ethereum qui permet le déploiement de smart-contrats pour automatiser la saisie des personnes présentes. En plus d’une in-falsifiabilité et d’une transparence maîtrisée des données enregistrées, les participants reçoivent des badges de présence uniques sous forme d’ERC-721 (le standard Ethereum pour les tokens non-fongibles).

 

Comment fonctionne un POAP ?

Deux méthodes existent pour certifier la présence de participants : le principe du vote des participants pour atteindre un consensus mutuel, et une méthode de détection autonome grâce aux technologies de détection NFC (Near Field Communication), Bluetooth, ou GPS. Nous nous concentrerons dans cet article sur cette seconde méthode. Prenons l’exemple d’un enseignant désirant faire l’appel. Dans la salle de classe, l’enseignant dispose d’un appareil (récepteur) sur lequel il dispose de l’application décentralisée (DApp) supportant le POAP. Il peut s’agir d’un simple smartphone, à noter que la DApp en question est codée sur Solidity. Ce récepteur servira d’interface entre le smart-contract du POAP et les élèves qui devront justifier de leur présence. Ils activeront le Bluetooth ou NFC de leur smartphone respectif (émetteurs) qui les connectera au hotspot (point d'accès) récepteur de l’enseignant, et donc automatiquement au POAP. Le smart-contract encodé s’activera automatiquement et enverra ce fameux badge POAP à chaque élève (voir schéma ci-dessous).

explications du fonctionnement du proof of attendance protocol

Chaque badge émit est alors un token non-fongible, donc unique et indivisible à l’instar des œuvres d’art. Il est horodaté et lié à l’identité de celui qui l’a réclamé en activant le protocole. La preuve de présence ainsi contractée par chaque participant est enregistrée sur la Blockchain pour garantir la pérennité de l’information et sa fiabilité. Demeure alors la question de la transparence de l’information.

 

Qui voit quoi dans un POAP ?

Les cas d’usage sont multiples, le degré de transparence requis dépendra donc des besoins. Si l’on poursuit avec l’exemple énoncé précédemment, on peut imaginer que chaque élève aura un droit de visibilité sur son suivi d’assiduité personnel, mais que chaque professeur aura une vision d’ensemble sur le suivi de sa classe, et que l’administration générale disposera d’une vision globale sur toutes les présences et absences de ses apprenants. On pourrait également voir se développer des accès « parents », lesquels auraient un accès au suivi d’assiduité de leurs enfants.

On peut également se projeter et imaginer l’implémentation de telles solutions Blockchain dans les sphères politiques : pourquoi ne pas suivre l’assiduité de nos représentants lors des assemblées parlementaires, en toute transparence, avec des systèmes d’incitation et de pénalité automatisés ?

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Brice Bonnet

Poster un Commentaire

avatar