Les États-Unis sanctionnent le mixeur Blender.io, l'accusant d'aider la Corée du Nord dans ses hacks

L'OFAC, une branche du département du Trésor des États-Unis, vient d'ajouter le mixeur de cryptomonnaies Blender.io à sa liste de sanctions. Ce dernier sera désormais en incapacité d'interagir avec les fonds provenant du sol américain, étant notamment accusé d'avoir permis au groupe de hackers Lazarus d'arriver à ses fins lors du hack de la sidechain Ronin.

Les États-Unis sanctionnent le mixeur Blender.io, l'accusant d'aider la Corée du Nord dans ses hacks

Les États-Unis répriment un mixeur de cryptomonnaies

Vendredi, le département du Trésor américain a annoncé qu'il sanctionnait Blender.io, un mixeur de cryptomonnaies permettant d'effacer les traces des transactions effectuées à travers les blockchains.

Selon l'Office of Foreign Assets Control (OFAC), l'organisme dépendant du Trésor américain chargé d'appliquer les sanctions financières américaines à l'international, Blender.io est accusé d'avoir aidé la Corée du Nord en « soutenant ses cyberactivités malveillantes et le blanchiment d'argent en monnaie virtuelle volée ».

Plus précisément, le mixeur de cryptomonnaies est accusé d'avoir permis au groupe de hackers nord-coréen Lazarus de s'échapper avec une partie des 620 millions de dollars subtilisés lors du hack de la sidechain Ronin au mois de mars dernier.

Cela fait suite à l'enquête déjà lancée par le trésor Américain il y a maintenant 2 semaines, au cours de laquelle il avait ajouté 3 adresses à sa Specially Designated Nationals and Blocked Persons List (liste SDN), une liste également sous la main de l'OFAC.

À travers le communiqué établi par le Trésor américain au sujet de cette affaire, nous constatons que ce dernier s'exprime à l'affirmative, il n'est donc plus question de simples soupçons :

« [...] L'OFAC du département du Trésor des États-Unis a sanctionné le mixeur de cryptomonnaies Blender.io, qui est utilisé par la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC) pour soutenir ses activités malveillantes [...]. Le 23 mars, Lazarus Group, un groupe de cyberpiratage parrainé par l'État de la RPDC, a réalisé le plus grand vol de cryptomonnaies à ce jour, d'une valeur de 620 millions de dollars. » 

Concrètement, suite aux sanctions appliquées par l'OFAC, Blender.io ne pourra plus interagir avec des fonds provenant des États-Unis, ni même effectuer de transaction avec des entreprises américaines ou avec des citoyens américains.

👉 Retrouvez notre fiche pour comprendre ce qu'est la blockchain

Rejoignez des experts et une communauté Premium

PRO

Investissez dans vos connaissances crypto pour le prochain bullrun

toaster icon

La problématique des mixeurs de cryptomonnaies

À ce jour, il s'agit de la première fois qu'un mixeur de cryptomonnaies reçoit des sanctions suite à des allégations de cet ordre. Toutefois, cela n'est pas surprenant, puisqu'il s'agit d'un outil très souvent utilisé par les hackers lors de leurs opérations.

Similaire à Blender.io, Tornado Cash est actuellement le mixeur de cryptomonnaies le plus utilisé, son nom revient d'ailleurs très souvent lors des différents hacks ayant lieu dans l'écosystème de la blockchain.

Les fonds transitant sur la blockchain étant facilement traçables, les mixeurs permettent de mélanger les fonds déposés sur leur plateforme entre eux. En théorie, les fonds sont ensuite redistribués sur différents wallets, sans que l'on puisse savoir d'où ils proviennent initialement.

Blender.io

Schématisation du fonctionnement de Blender.io

 

Selon l'enquête de l'OFAC lancée le mois dernier, Blender.io aurait également permis de faciliter le blanchiment d'argent pour des groupes de hackers malveillants russes, notamment Conti (Ryuk), Trickbot, Sodinoboki (REvil) et Grandcrab.

Selon une sortie du secrétaire d'État américain Antony Blinken, le dialogue est privilégié plutôt que les sanctions répétées :

« Les États-Unis restent engagés à rechercher la diplomatie avec la RPDC et appellent cette dernière à s'engager dans le dialogue. Dans le même temps, nous continuerons à nous attaquer aux cyberactivités illégales de la RPDC, ainsi qu'aux violations des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU. »

Il s'agit des deuxièmes sanctions infligées par les États-Unis sur le plan à l'international dans le secteur des cryptomonnaies ces derniers temps. Effectivement, à la fin du mois d'avril, le département du Trésor avait ajouté le géant du minage BitFinex ainsi qu'une dizaine de ses filiales à sa liste de « Ressortissants Spécialement Désignés ».

👉 Pour approfondir : Le département du Trésor des États-Unis sanctionne le minage de Bitcoin (BTC) en Russie

Source : département du Trésor américain

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Tassere

Comment utiliser cryptoast

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) toujours sous résistances – Enfin le mouvement que tout le monde attend ?

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) toujours sous résistances – Enfin le mouvement que tout le monde attend ?

L’AMF procède à la radiation d’un PSAN, une première dans l’industrie

L’AMF procède à la radiation d’un PSAN, une première dans l’industrie

Le déploiement de l'euro numérique enfin daté – Quels seront ses usages ?

Le déploiement de l'euro numérique enfin daté – Quels seront ses usages ?

Do Kwon transfère plus de 3 300 BTC vers 2 wallets différents - les autorités coréennes veulent geler les fonds

Do Kwon transfère plus de 3 300 BTC vers 2 wallets différents - les autorités coréennes veulent geler les fonds

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast