Craig Wright perd une bataille, encore

La semaine dernière, Craig Wright avec l'aide de ses avocats a exigé des sites Bitcoin.org et Bitcoincore.org qu'ils retirent le whitepaper de Bitcoin (BTC). Celui qui prétend être Satoshi Nakamoto - mais qui n'a jamais pu le prouver - allègue une violation des droits d'auteur du whitepaper de Bitcoin...

Les contributeurs de Bitcoincore.org ont cédé, tandis que ceux de Bitcoin.org n'ont pas flanché face à cette demande qui a surpris la crypto-sphère.

Effet Streisand immédiat, de nombreuses entreprises de l'industrie comme Square et Coin Center ont décidé d'héberger à leur tour le whitepaper de Bitcoin en signe de protestation aux allégations de Craig Wright. Voici d'ailleurs le whitepaper de Bitcoin hébergé sur Cryptoast, en français et en anglais.

Le mouvement a pris une telle ampleur en quelques jours que plusieurs gouvernements, dont ceux de l'Estonie et de la Colombie, ont décidé de faire de même.

Depuis le 26 janvier, l'Estonie héberge ainsi le whitepaper de Bitcoin sur son site dédié à l'e-résidence, un programme permettant aux non-Estoniens d'accéder à des services de création d'entreprises ainsi qu'à des services bancaires et de déclaration d’impôts, entre autres.

« Nous sommes heureux de conserver le whitepaper original de Bitcoin ici sur notre site Web comme source d'inspiration pour les futurs innovateurs qui cherchent à comprendre comment utiliser la technologie de la blockchain pour faciliter le commerce transfrontalier et d'autres applications, » mentionne le site du gouvernement.

En ce qui concerne la Colombie, le whitepaper de Bitcoin est hébergé sur le site officiel du gouvernement. Toutefois, il n'est ni accessible via la barre de recherche ni visible d'une quelconque manière que ce soit.

👉 Retrouvez notre guide pour acheter du Bitcoin

Binance Découvrir BTC sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Tout un symbole pour Bitcoin et son whitepaper

Comme l'un des contributeurs de Bitcoin.org l'a évoqué, la requête de Craig Wright est sans fondements, les fichiers originaux de Bitcoin ayant été publiés sous la licence MIT, une licence de logiciel pour logiciels libres et open source.

Craig Wright ne peut donc prétendre à aucun droit sur le célèbre document, d'autant plus qu'il n'a jamais pu prouver qu'il en était bel et bien son créateur.

Quoiqu'il en soit, le simple fait que plusieurs gouvernements hébergent maintenant le whitepaper de Bitcoin sur leurs sites Web est un véritable symbole pour la crypto-sphère, et une petite victoire contre Craig Wright.

De nombreux bitcoiners occupent aujourd'hui des positions au sein même des gouvernements à travers le monde. Une particularité qui aidera très certainement le whitepaper de Bitcoin à se répandre davantage d'ici les jours à venir.

Maintenant que l'Estonie et la Colombie ont ouvert la marche, espérons que d'autres pays leur emboîtent le pas. Pour la France, cela ne risque pas d'arriver de sitôt

👉 Dossier - La France va-t-elle louper le virage des cryptomonnaies et de la blockchain ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments