Eos : la blockchain ralentie à cause d’un airdrop

Eos (EOS) blockchain

 

La blockchain de l’Eos (EOS) a connu un fort ralentissement depuis le début du mois. Un communiqué de Coinbase explique que cela est dû à l’airdrop du token EIDOS.

 

À l’origine, un airdrop d’EIDOS

Comme l’explique le communiqué, le ralentissement a commencé à être notable le 1er novembre dernier, un jour après le lancement du token EIDOS sur le réseau EOS. Cette congestion est due à la manière dont l’airdrop de l’EIDOS se déroule. Pour recevoir des tokens, un utilisateur doit envoyer au moins « 0.0001 EOS au contrat EIDOS ». Le contrat renvoie ensuite le même nombre d’EOS à l’envoyeur, ainsi qu’une somme variable en tokens d’EIDOS.

En amont de cet airdrop, plusieurs exchanges dont Coinbase avaient décidé d’ouvrir la paire de trading EIDOS/USDT, afin de permettre aux personnes ayant reçu de l’EIDOS de l’échanger. Le problème, c’est que certains ont essayé d’utiliser ce mécanisme de manière lucrative, comme le précise le communiqué : « Certains participants ont réalisé qu’ils pouvaient utiliser le contrat EIDOS de manière répétée, afin d’obtenir des EIDOS additionnels, puis de les échanger contre de l’USDT. Le réseau de l’EOS s’est retrouvé envahi de transactions de ce type. »

 

Ralentissement sur la blockchain de l’Eos

Le 9 novembre, Coinbase observait ainsi que 95 % des transferts d’EOS étaient ainsi liés à ce contrat EIDOS. Toutes ces actions ont fait grimper la capacité processeur (CPU) de chaque bloc, ce qui a forcé le réseau à déclencher son « congestion mode ». Le résultat, c’est que les utilisateurs ont commencé à être bridés : « Le congestion mode (lorsque la capacité processeur utilisée dans un bloc est égale ou dépasse 40 millisecondes), restreint strictement le nombre de transactions qu’un utilisateur peut effectuer, en fonction de la quantité de CPU qu’il a “staké”. »

Comme le souligne le communiqué, ce mécanisme est normal et a été ajouté par Eos pour pouvoir gérer ce type de situations. De son côté, Coinbase a pu débloquer les transferts en augmentant la capacité processeur des wallets qu’il contrôle. Mais au niveau global, la situation pourrait durer : « Le réseau de l’EOS devrait rester dans cet état jusqu’à ce qu’il ne soit plus profitable de recevoir des EIDOS ».

 

Mystère autour de l’EIDOS

Quant au token EIDOS, peu d’informations circulent sur son sujet. Enumivo, l’équipe derrière le projet, a encouragé les nouveaux utilisateurs du token à le « dumper » pour recevoir des altcoins en retour… Sans vraiment préciser à quoi sert son token. Son utilité fait donc débat, au point que certains n’ont pas tardé à qualifier le token de pyramide de Ponzi, à jeter aux oubliettes en compagnie d’autres « shitcoins ».

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar