Edward Snowden a joué un rôle clé dans le lancement de ZCash

Dans une vidéo publiée sur la chaîne YouTube ZCash Media, Edward Snowden dévoile sa participation dans le lancement initial de ZCash.

Cette vidéo raconte comment le démarrage de blockchain a eu lieu grâce à un événement appelé la « cérémonie ». Au cours de cet événement, qui s'est déroulé en octobre 2016, 6 personnes ont combiné une partie de leur clé privée avant de la détruire, de manière à ne pas pouvoir compromettre la sécurité du réseau.

Parmi ces personnes, l’une d’elles répondait au pseudonyme de John Dobbertin. À partir de 6 minutes 35 sur la vidéo, celui-ci prend la parole pour révéler son identité :

 

Edward Snowden annonce ainsi son implication dans le projet ZCash et l’intérêt qu’il a porté à celui-ci :

« Je m’appelle Edward Snowden. J’ai participé à la cérémonie originale de Zcash sous le pseudonyme de John Dobbertin. […] J’ai vu qu’un certain nombre de cryptographes universitaires de confiance y travaillaient et j’ai pensé que c’était un projet très intéressant. »

👉 Pour aller plus loin – Découvrez notre fiche de présentation de ZCash (ZEC)

Commandez notre livre

publié aux éditions Larousse 👆

Une affinité particulière avec les cryptomonnaies

En 2013, après avoir révélé au grand public les programmes de surveillances des agences de renseignements comme la NSA, le FBI, et d’autres administrations gouvernementales, Edward Snowden a été accusé d’espionnage par les États-Unis et vit désormais en Russie.

Il est donc logique, pour ce dernier, de faire preuve d’intérêt envers les cryptomonnaies anonymes comme le ZCash. Il a d’ailleurs précisé qu’il n’avait pas été payé pour sa participation au projet.

Selon lui, Bitcoin (BTC) présente un inconvénient majeur pour être qualifié de monnaie libre, à savoir le fait que le registre des transactions soit aussi transparent contrairement au ZCash.

Mais cela ne l’empêche pas pour autant d’apprécier Bitcoin, il avait par exemple déclaré en décembre 2020 que le dollar avait perdu 99 % de sa valeur face au BTC.

Malgré tout, les cryptomonnaies anonymes pourraient voir leur utilisation se marginaliser un peu plus, de par les critiques auxquelles elles font face. Sous la pression de la régulation, celles-ci pourraient notamment se voir retirées des plateformes centralisées, comme cela avait été le cas pour le Monero (XMR) sur la version britannique de Kraken en novembre dernier.

👉 Sur le même sujet – Pour Edward Snowden, les MNBC sont des « monnaies crypto-fascistes » dangereuses pour les épargnants

Binance Découvrir ZEC sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Vincent Maire

twitter-soothsayerdata

Je découvre timidement le monde de la blockchain fin 2018 lors de ma quête de liberté financière. D'abord investi modérément, ce n'est que deux ans plus tard que je prends le pari de tout miser sur le mouvement qui se dessine alors. Je consacre ensuite 2021 à mieux me former pour acquérir plus de connaissances et de sérieux. Comme j'aime souvent le dire : j'ai encore un milliard de choses à apprendre. Et ce que je sais, je souhaite le partager avec vous.
Tous les articles de Vincent Maire.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments