Des distributeurs de Bitcoin (BTC) qui poussent comme des champignons…

Avant-hier, on apprenait que l’entreprise Coinme proposerait bientôt plus de 300 distributeurs de Bitcoin (BTC) dans l’État de Floride, aux États-Unis. Cela fera grimper le nombre d’ATM Bitcoin à plus de 1 700 rien que pour cet État. À l’échelle des États-Unis, le nombre de distributeurs a progressé de +177 % au cours de l’année 2020, pour attendre 15 354 ATM au total.

Si l’on se penche sur les distributeurs installés dans le reste du monde, on observe la même tendance. D’après un rapport de CoinATMRadar, les installations de distributeurs à Bitcoin progressent de 8 à 10 % au cours des derniers mois. En mars, 1 649 distributeurs ont été ouverts dans le monde, et 215 ont fermé : cela correspond à 1 434 nouveaux ATM sur le mois.

Progression distributeurs Bitcoin monde

Source : CoinATMRadar

👉 Lisez aussi : La Chine intègre le yuan numérique à des distributeurs automatiques

…Sauf en France

Qu’en est-il alors de la France ? L’Hexagone reste malheureusement un vrai désert en ce qui concerne les distributeurs de Bitcoin. Actuellement, on y trouve seulement 6 ATM : 5 à Paris et 1 à Lyon. Et il semblerait que la France soit la seule parmi ses voisins européens à avoir une telle réticence à installer des ATM. Pour comparaison, le Royaume-Uni dénombre 200 distributeurs, l’Espagne en a installé 134, et la Suisse 110.

Comment expliquer une telle disparité ? Il y a certes eu le placement sous scellés de 8 des 11 distributeurs qui étaient encore présents sur le territoire en décembre 2020. Mais même si ces derniers étaient encore ouverts, la France ne disposerait que de 14 distributeurs au total.

👉 Découvrez comment acheter du Bitcoin (BTC) en France

Frais élevés et raideur administrative

Comme souvent, c’est un problème d’ordre administratif qui freine les choses. Les entités souhaitant ouvrir un distributeur à Bitcoin en France doivent en effet s’enregistrer auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) pour obtenir le statut PSAN. Le gendarme financier se montre en effet particulièrement observateur avec les distributeurs, qu’il considère comme un moyen de blanchir de l’argent.

Les frais pratiqués n’aident également pas particulièrement les consommateurs à utiliser ces machines. Selon CoinATMRadar, le distributeur de Lyon applique ainsi des frais de 6 % pour l’achat et la vente de BTC. Pour comparaison, nos voisins de Madrid disposent d’ATM avec des frais de 0,5 % pour l’achat de Bitcoin (8,5 % pour la vente).

En 2020, la France était signalée comme particulièrement mauvaise élève en termes d’adoption des cryptomonnaies, selon un classement de Chainalysis. Le manque de distributeurs peut ainsi être vu comme une conséquence autant qu’une cause de cette mauvaise pénétration des cryptomonnaies en France. Rattraper ce retard sera donc capital pour l’Hexagone dans les mois et années à venir.

👉 Pour aller plus loin : Dossier —La France va-t-elle louper le virage des cryptomonnaies et de la blockchain ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
boux

Pays archaïque aux coutumes d'un autre temps !!

On préfère mettre 800 000 euros dans la réfection d'une statue de Napoléon (tyran qui a rétablit l esclavagisme au passage) plutôt que de mettre le paquet pour détruire un virus et entrer dans l'ère de la monnaie numérique.

Ça montre à quel point on vivra toujours dans le passé !! Sans compter la caste de dinosaures enarquiens despotiques qui feront tout pour conserver leurs acquis et leur statut ... On n'avancera jamais !

guez

Une abomination ce pays !

thomas mang

Grenoble avait un distributeur de BTC du début 2020 au début 2021, après une campagne de collage diffamatoire à partir d'un article du Monde (Bitcoin aide les escrocs…) sur le distributeur ce dernier a été démantelé.