Une étude de CB Insights indique que le secteur de la blockchain devrait continuer à croître d’ici à 2023. L’analyse révèle aussi des secteurs inattendus qui pourraient bénéficier de ces nouvelles technologies.

 

Le secteur de la blockchain en forte progression d’ici à 2023

Selon l’étude, le secteur de la blockchain dépassera 16 milliards de dollars sous trois ans. Depuis 2017, les dépenses liées à cette industrie ont déjà triplé, à mesure que les entreprises traditionnelles se tournent vers ces nouveaux outils. Ce qui était à l’origine un simple registre de paiement, porté par Bitcoin, est devenu une industrie extrêmement variée, avec des champs d’application qui vont bien au-delà des services de règlement. Et même si la crise financière liée au Covid-19 forcera le secteur à ralentir, il fera partie de ceux qui se déploieront le plus rapidement, selon CB Insights.

👉 À lire également : 38% des entreprises prévoient d’adopter la blockchain en 2020

 

Des champs d’applications inattendus

L’analyse a dégagé 52 champs d’application de la blockchain, qui devraient progresser fortement dans les années à venir. Certains sont déjà très présents au sein de l’écosystème, par exemple les solutions de trading, ou encore la finance décentralisée. Mais d’autres sont moins attendus.

A la septième position de ce classement, CB Insights évoque ainsi des applications de partage de véhicules, qui seraient basées sur la blockchain et permettraient de décentraliser des systèmes comme ceux proposés par Lyft et Uber. La dixième place est occupée par le secteur de l’éducation, notamment la délivrance de diplômes et leur certification. Ce secteur reste encore très manuel et coûteux en temps.

Dans la grande majorité des cas, l’analyse indique que la blockchain sera utilisée pour assurer la fiabilité et l’inviolabilité des registres. Avec des usages qui ne se sont pas encore démocratisés mais qui sont prometteurs. Les forces de l’ordre pourront ainsi selon CB Insights utiliser les registres distribués afin d’enregistrer de manière inaltérable les preuves liées à une enquête. La blockchain peut également permettre de suivre des œuvres – musicales, vidéos, ou encore des articles – afin de lutter contre les « fake news » et protéger les auteurs.

Parmi les secteurs inattendus qui pourront utiliser la blockchain, on note également la pêche (afin de lutter contre la pêche illégale), le cannabis (pour légitimer cette industrie naissante aux USA), ou encore les services postaux (pour mieux pister les colis et lettres).

 

Ces champs d’application possibles de la blockchain montrent donc tout le potentiel du secteur. Il faut cependant temporiser cet élan : en 2020, le mot « blockchain » est encore souvent utilisé comme un mot-clef par des entreprises qui souhaitent surfer sur la vague. Les années à venir devraient donc permettre de faire un tri bienvenu et de laisser émerger des solutions qui ont une réelle utilité.

👉 Suivez toute l’actu de la blockchain

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments