Comment le metaverse chinois s'oppose-t-il à celui de l'Occident ?

En Chine, l'industrie du metaverse semble prendre une tournure assez différente qu'en Occident. Oubliez les réseaux sociaux similaires à des jeux vidéo tels que The Sandbox ou Horizon World : le metaverse chinois axe sa stratégie sur le développement de technologies permettant de soutenir son économie. Plus qu'une manoeuvre marketing, cette approche permet au gouvernement chinois de maintenir un certain contrôle sur sa population.

Comment le metaverse chinois s'oppose-t-il à celui de l'Occident ?

L'industrie des metaverses en Chine

Depuis que le groupe technologique de Marc Zuckerberg s'est renommé Meta en 2021, le terme de metaverse s'est popularisé dans l'espace médiatique international. Cependant, la Chine développait déjà en amont son propre metaverse. Pour rappel, un metaverse est un ensemble de mondes virtuels en 3D où des individus peuvent interagir entre eux, ainsi qu'avec des objets numériques.

? Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur le metaverse

Dès 2016, plus de 3 000 entreprises en Chine composaient le secteur chinois de la réalité virtuelle. Et cette tendance ne fait que s'accentuer d'année en année. Tandis que Meta cherche à s'imposer sur ce marché avec sa filiale Meta Oculus Quest 2 et son metaverse Horizon World, l'industrie chinoise s'appuie sur la maison mère de TikTok, Bytedance, en misant sur sa filiale Pico dédiée à la réalité virtuelle.

Les pays occidentaux et la Chine ont une vision différente de ce secteur d'activité. En Amérique du Nord et en Europe, ces univers virtuels sont principalement dédiés au divertissement. Conçu comme des univers à cheval entre les réseaux sociaux et les jeux vidéo, les metaverses Horizon World, The Sandbox et Decentraland permettent à leurs utilisateurs de se rassembler entre eux et de participer à des activités ludiques.

De l'autre côté du globe, le metaverse est perçu comme une technologie qui doit être au service de l'économie. D'après Siri Chen, directeur marketing de l'entreprise HiAR spécialisée dans la réalité augmentée, les cas d'application du metaverse n'échappent à aucun domaine de la vie quotidienne :

« À l'heure actuelle, tout le monde met l'accent sur les applications industrielles dans les domaines de l'éducation, de la médecine, des voyages et du développement industriel. »

L'industrie chinoise ne vise pas à créer des plateformes où les individus peuvent sociabiliser entre eux, mais axe plutôt sa stratégie sur la conception de technologies en mesure de soutenir les différents secteurs d'activité de son pays.

? Consultez notre Top 5 des cryptomonnaies du metaverse

Acheter des cryptos sur eToro
L'investissement dans les cryptomonnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Il n'existe pas de protection des consommateurs. Investir est risqué (en savoir plus)

Une industrie contrôlée par le parti au pouvoir

Ce positionnement de la Chine vis-à-vis des metaverses est dû à sa politique liberticide. Alors que les metaverses occidentaux ont de nombreuses similitudes avec le secteur des jeux vidéo, le pays dirigé depuis une décennie par Xi Jinping est connu pour sa fermeté sur le sujet.

Rappelons qu'en 2021, le Parti communiste chinois a limité l'usage des jeux vidéo à 3 heures par semaine pour les mineurs. La même année, le mastodonte technologique Tencent Games a créé un système de reconnaissance faciale permettant de reconnaître les mineurs jouant aux jeux vidéo entre 22h et 08h, des horaires interdits pour les joueurs ayant moins de 18 ans.

De plus, le développement du metaverse chinois découle des lois en vigueur à l'encontre des cryptomonnaies. D'après la Commission centrale d'inspection disciplinaire de Chine, la notion de metaverse requiert trois caractéristiques essentielles :

  • des jumeaux numériques (la réplique numérique d'un objet existant dans le monde physique) ;
  • une réalité mixte, où les objets numériques et physiques interagissent entre eux en temps réel ;
  • et une blockchain.

Cependant, lorsque l'organisation chinoise cite la blockchain, elle ne fait pas référence aux réseaux décentralisés que sont Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH). Notons qu'en mai 2021, la Chine a interdit le minage de cryptomonnaies sur son territoire, divisant temporairement par deux le hashrate de la blockchain Bitcoin.

En septembre de la même année, ce sont les transactions en cryptomonnaies qui sont devenues formellement prohiber par la Banque populaire de Chine, la banque centrale du pays. De ce fait, les univers virtuels chinois n'ont aucune intention de proposer l'achat de la vente d'objets numériques avec des cryptomonnaies.

Le metaverse chinois est modulé pour correspondre aux attentes du parti politique au pouvoir. Est-ce que cela sera suffisant pour concurrencer les Américains ? Selon le ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information, l'industrie chinoise de la réalité virtuelle devrait peser plus de 50 milliards de dollars d'ici les prochaines années.

? Pour accéder à des analyses exclusives, rejoignez Cryptoast Research

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Source : Wired

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Dénoncer les fraudeurs aux impôts : un business qui peut rapporter gros pour les particuliers français

Dénoncer les fraudeurs aux impôts : un business qui peut rapporter gros pour les particuliers français

La plus grande banque d’Amérique latine permet désormais à l'ensemble de ses clients d'acheter des cryptomonnaies

La plus grande banque d’Amérique latine permet désormais à l'ensemble de ses clients d'acheter des cryptomonnaies

Le cours de cette crypto du top 10 a gagné 100% en 3 mois - Comment expliquer cette hausse ?

Le cours de cette crypto du top 10 a gagné 100% en 3 mois - Comment expliquer cette hausse ?

Le responsable crypto de la SEC quitte l'agence de régulation

Le responsable crypto de la SEC quitte l'agence de régulation