Christine Lagarde appelle à davantage de régulation suite à la débâcle de FTX

Suite à la faillite de FTX, Christine Lagarde a fait savoir que la « stabilité et la fiabilité » des cryptomonnaies avaient été mises à mal. Ainsi, la présidente de la Banque centrale européenne a vanté l'intérêt d'un second volet de la réglementation MiCA « afin d'encadrer plus largement » le secteur des cryptomonnaies.

Christine Lagarde appelle à davantage de régulation suite à la débâcle de FTX

Christine Lagarde veut mieux encadrer les cryptomonnaies

Suite aux remous provoqués par le dossier FTX qui occupe la majeure partie de l'actualité depuis ce début de mois de novembre, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE) Christine Lagarde a plaidé en faveur d'une régulation plus approfondie des cryptomonnaies.

🔴 DIRECT – Suivre l'affaire FTX en temps réel

Lors d'une discussion au Parlement européen avec certains représentants concernant la faillite de FTX, la présidente de la BCE a fait savoir que selon elle, la « stabilité et la fiabilité » des cryptomonnaies avaient été ébréchées.

S'appuyant sur une de ses précédentes déclarations datant du mois de juin dernier, Mme Lagarde a fait savoir qu'une seconde version du projet MiCA était nécessaire sous l'appellation « MiCA II » :

« Au moins, l'Europe [sur la voie de la réglementation des cryptomonnaies] est en avance sur le peloton. Mais comme je l'ai dit précédemment, c'est un pas dans la bonne direction. Ce n'est pas tout - il faudra un MiCA II, qui englobe plus largement ce qu'il vise à réglementer et à superviser, et c'est vraiment nécessaire. »

Suite à son adoption par le Parlement européen en octobre dernier, la première forme officielle de MiCA devrait commencer à encadrer le marché des cryptomonnaies européen pour l'année 2024.

👉 MiCA : les mauvaises surprises qui pourraient davantage freiner l'écosystème crypto européen

Le meilleur moyen de sécuriser vos cryptomonnaies 🔒

🔥 Le leader mondial de la sécurité crypto

toaster icon

FTX, le début d'une régulation plus forte ?

L'entrée en vigueur de MiCA étant prévue pour le début d'année 2024 avec ses fondements actuels, MiCA II pourrait combler les « lacunes » de son prédécesseur notamment en s'attaquant au secteur de la finance décentralisée (DeFi) et des liens directs entre la finance traditionnelle et les cryptomonnaies.

Consciente de l'intérêt croissant porté par la population européenne pour les cryptomonnaies, et ce dans un contexte de hausse globale de l'inflation, la présidente de la Banque centrale européenne a fait savoir que des « alternatives de paiements numériques » seraient proposées aux citoyens européens.

« Nous devons être en mesure d'offrir cela, sinon quelqu'un d'autre prendra cette place. »

Stefan Berger, député allemand et membre de la commission économique du Parlement européen et défenseur du plan MiCA, en a également profité pour rebondir sur l'effondrement de FTX. Au point d'avancer qu'avec MiCA, l'effondrement de FTX ne serait jamais arrivé :

« L'affaire FTX montre clairement quels sont les dangers d'un marché de crypto complètement non réglementé et des échanges de crypto sans licence. Nous avons encore un grand nombre de fournisseurs de services d'actifs crypto dont le concept n'est pas compréhensible. MiCA s'attaque exactement à ce problème. Avec un MiCA mondial, le crash de FTX ne se serait pas produit. »

👉 Dans l'actualité - Le Shiba Inu (SHIB) bientôt au Forum économique mondial ?

Découvrez eToro
Investir est risqué (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Pourquoi le Bitcoin (BTC) s’échange-t-il à 37 000 dollars au Nigeria ?

Pourquoi le Bitcoin (BTC) s’échange-t-il à 37 000 dollars au Nigeria ?

Cardano : lancement du stablecoin algorithmique DJED

Cardano : lancement du stablecoin algorithmique DJED