Le 16 mars, le crypto-navigateur Brave a déposé une plainte contre Google pour violation du règlement général sur la protection des données (RGPD).

 

Brave attaque de nouveau Google

Le Dr Johnny Ryan, responsable des politiques et des relations professionnelles de Brave, a déposé la plainte auprès de la principale autorité de régulation de Google dans l'Espace économique européen, la Commission irlandaise de protection des données :

Google possède des données personnelles sur tout le monde. Il les collecte à partir de produits comme YouTube et Gmail, et de nombreux autres produits Google qui fonctionnent en coulisses sur Internet, a-t-il déclaré.

Dans sa plainte, le Dr Ryan accuse Google de violer l'article 5(1)b du RGPD : « Les données à caractère personnel doivent être collectées pour des finalités déterminées, explicites et légitimes, et ne pas être traitées ultérieurement d'une manière incompatible avec ces finalités. »

La plainte a également été envoyée à titre d'information à la Commission européenne, au Bundeskartellamt allemand, à l'Autorité britannique de la concurrence et des marchés, à l'Autorité française de la concurrence et à la Commission irlandaise de la concurrence et de la protection des consommateurs.

L'application de la plainte de Brave contre Google équivaudrait, entre autres, à une séparation fonctionnelle, donnant à chacun le pouvoir de déterminer quelles sections de Google il souhaite gratifier de ses données.

👉 À lire sur le même sujet : Comment Brave se positionne-t-il par rapport à la concurrence en matière de performances ?

 

Google est une véritable boîte noire

Selon le communiquée, le Dr Ryan a passé 6 mois à demander à Google de répondre à une question simple : « Que faites-vous de mes données ? », en vain.

En parallèle de cette plainte, Brave a publié une étude conséquente intitulée « Inside the Black Box » qui détaille sur 30 pages les nombreuses failles de Google en matière de protection des données utilisateurs :

Google est une boîte noire. Cette étude examine un ensemble de documents divers rédigés pour les clients commerciaux, les partenaires technologiques, les développeurs, les législateurs et les utilisateurs de Google. Elle révèle que Google collecte des données personnelles à partir d'intégrations avec des sites web, des applications et des systèmes d'exploitation, à des centaines de fins de traitement mal définies.

👉 Pour en savoir plus : Brave - Le navigateur internet sans publicités ni cookies.

 

Une guerre sans fin ?

Depuis son lancement en 2015, Brave bataille avec acharnement contre Google et ses pratiques douteuses en termes de protections de données utilisateurs.

En septembre 2019, l'équipe du crypto-navigateur avec mis en évidence le fait que Google utilisait des pages web cachées dans le but d'envoyer des informations personnelles de ses utilisateurs aux annonceurs, violant ainsi ses propres politiques de confidentialité.

En février dernier, Brave a présenté à l'Autorité britannique de la concurrence comment le marché du real-time bidding (RTB) pouvait être fixé pour ainsi mettre fin au monopole publicitaire de Google.

Le RTB est une technologie utilisée dans la publicité en ligne qui consiste à vendre en temps réel et au plus offrant une impression publicitaire donnée.

Toutefois, bien que Brave et d'autres acteurs du secteur essaient de mettre à terme au monopole de Google, le géant de la Tech est surpuissant et ne semble pas être près de faiblir face aux nombreuses attaques à son encontre.

L'une des meilleures alternatives qui s'offrent aux internautes pour la préservation de leur vie privée lorsqu'ils sont sur Internet et sans aucun doute d'utiliser Brave.

  Essayez Brave !

 

Alors que les technologies développées par Google collectent des informations excessives sur ses utilisateurs à travers tous les services qu'il propose, le crypto-navigateur Brave respecte la vie privée de ses utilisateurs tout étant plus performant.

Même si Brave diffuse lui aussi des publicités (si l'utilisateur l'y autorise), les informations personnelles des utilisateurs ne sont pas collectées. En outre, les utilisateurs de Brave peuvent recevoir de la cryptomonnaie en regardant des publicités sous la forme de Basic Attention Tokens (BAT).

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments