Partager cet article :

Le crypto-navigateur Brave qui est récemment passé en version 1.0 après une longue phase de bêta a publié un rapport analysant ses performances face aux autres navigateurs internet les plus utilisés par les internautes.

 

La meilleure option pour vous et votre appareil

Brave est un projet open source qui s'ajoute à deux autres projets open source : le projet Chromium et le moteur de rendus Blink. Le projet Chromium a été mis en place par Google, sur la base du WebKit d'Apple. L'utilisation de Chromium comme base permet à l'équipe de Brave de se concentrer sur la conception des fonctionnalités qui distinguent le navigateur de ses concurrents.

L'équipe de Brave se concentre alors sur deux composantes, la performance de la navigation sur le web et le respect de la vie privée. Cette dernière composante est notamment la raison pour laquelle Brave se distingue des autres navigateurs en termes d'efficacité.

Pour l'évaluation de se dernière version, Brave a mis en place un véritable panel de tests l'opposant à Chrome, Firefox, Opera et Edge sur Windows, MacOS et Android. Plusieurs paramètres ont été ainsi comparés tels que l'utilisation de la mémoire, la vitesse de chargement des pages, la quantité de données et la consommation d'énergie.

Dans la plupart des cas, les sites web transmettent de grandes quantités de données, dont une petite partie seulement correspond à ce que l'utilisateur souhaite ou peut voir. Ce qui reste, ce sont les publicités, les traqueurs et toute autre donnée supplémentaire à télécharger. Tout ceci occupe de l'espace en mémoire et nécessite plus de temps et de puissance de la part du processeur de votre ordinateur pour être traité.

Puisque Brave bloque tous ces contenus additionnels par défaut, il est nettement plus efficace que les autres navigateurs pour la majorité des cas. Décryptons maintenant les analyses de Brave sur le sujet en commençant par ses performances sur les ordinateurs.

👉 Lisez notre article pour en savoir plus Brave, le navigateur internet sans publicités ni cookies.

Téléchargez Brave !

 

Le chargement des pages

La différence la plus notable pour les utilisateurs est la vitesse de chargement des sites web par Brave. La vitesse est une combinaison de différents aspects : performance de l'appareil lui-même et des autres processus en parallèle, performance du réseau, structure de la page chargée et, bien sûr, la performance du navigateur lui-même.

Pour leurs tests, les analystes ont utilisé un outil tiers, Browsertime. Avant chaque nouveau test, ils ont également pris le soin de redémarrer le navigateur web et de vider son cache.

Sous Windows, Brave est nettement plus rapide que les autres navigateurs en ce qui concerne le temps de chargement initial de la page (PLT) et le temps de chargement complet (FLT) : en moyenne, Brave gagne 7,2 secondes sur le PLT et 9,6 secondes pour le FLT.

Sur MacOS, les performances sont assez similaires, Brave charge l'initialisation des pages en moyenne 10 secondes plus rapidement. Dans le cas du chargement complet de la page, la différence moyenne passe à 13,2 secondes.

 

L'utilisation de la mémoire

Brave utilise moins de mémoire que les autres navigateurs, ce qui rend tout le reste de vos autres processus beaucoup plus rapides. Juste en lançant le navigateur sans charger de pages, Brave utilise bien moins de mémoire que Chrome, 297 Mo pour Chrome contre 167 Mo pour Brave.

Cette large différence d'utilisation de la mémoire persiste, quel que soit le nombre d'onglets ouverts. En moyenne, Brave utilise entre 40 et 47% de mémoire en moins par rapport à Chrome et Firefox.

Pour leurs tests, les analyses ont utilisé des combinaisons aléatoires d'URLs parmi une liste préétablie de 35 articles de presse, de pages d'accueil de sites web et de boutiques en ligne. À chaque mesure des performances, les analystes ont alors testé 5 combinaisons aléatoires d'URLs pour différents nombres d'onglets ouverts simultanément, 1, 5, 10 et 20.

Brave utilisation de la mémoire

Utilisation de la mémoire par les navigateurs sur Windows

Comme on pouvait s'y attendre, l'avantage de Brave est évident, plus il y a d'onglets ouverts, plus la différence est prononcée avec ses concurrents. Par exemple, avec 5 pages ouvertes sous Windows, Brave utilise en moyenne 800 Mo dans les différentes combinaisons, alors que Chrome utilise 1 270 Mo et Firefox 1 200 Mo. C'est une amélioration de plus de 33% pour Brave par rapport aux deux navigateurs.

 

Et pour Android ?

Afin de minimiser le parasitage des mesures effectuées sur les appareils Android testés, les analystes ont préparé l'appareil avant chaque test en appliquant les mesures suivantes. Désactivation des notifications, mode avion activé et aucune application fonctionnant en arrière-plan autre que le navigateur.

La consommation d'énergie

Pour comparer la consommation d'énergie des smartphones, les analystes ont utilisé 3 paramètres, l'énergie en joules (J) utilisée par la batterie, la charge du processeur et la bande passante.

Chaque figure montre les diagrammes à barres pour différent type de pages, la page d'un article de news, la page d'accueil du même site et une boutique en ligne. La figure de gauche montre les économies de batterie pour Brave de respectivement 300J (30%), 250J (31%), et 20J (10%) en fonction de la charge de travail considérée.

Brave consommation énergie

Comparaison de la consommation d'énergie et de l'utilisation du processeur sur Android

Pour mieux comprendre ces économies d'énergie, la figure de droite présente l'utilisation du processeur et celle ci-dessous celle de la bande passante. En considérant les deux charges de travail des actualités (pages d'accueil et articles), les chiffres montrent que Brave consomme en moyenne moins de la moitié du processeur et de la bande passante. Cela se traduit par une économie de batterie d'environ 30%.

Brave consommation bande passante

Comparaison de la consommation de la bande passante sur Android

Le chargement des pages

Pour Android, les analystes ont examiné la vitesse à laquelle les pages web sont chargées en comparant Brave à Chrome. Pour ce faire, ils ont eu recours au chargement de 35 sites web.

Les résultats montrent que Brave est plus rapide que Chrome pour 34 sites web en ce qui concerne le chargement complet de la page. Le gain de temps est également conséquent, la majorité des sites web se chargeant jusqu'à 10 secondes plus rapidement avec Brave qu'avec Chrome. Le temps ainsi gagné est le résultat des économies de bande passante que Brave parvient à offrir grâce à ses fonctions de préservation de la vie privée.

Comme dans le cas d'une utilisation sur un ordinateur, les performances de Brave sont largement supérieures à celles de ses concurrents.

 

Conclusion

L'analyse de Brave souligne que l'accent mis par l'équipe sur les performances donne des résultats concrets à tous les niveaux. Cela permet notamment aux utilisateurs d'économiser leurs ressources ainsi qu'un temps précieux sur le long terme.

Les mécanismes embarqués de protection de la vie privée de Brave permettent de gagner quelques secondes à chaque chargement de page, tout en réduisant drastiquement l'utilisation de la mémoire de plusieurs centaines de Mo.

En ce qui concerne les smartphones, Brave est particulièrement efficace et permet de réaliser des économies de bande passante et de batterie de l'ordre de 30 à 50 % selon les usages. L'utilisation de Brave est donc particulièrement intéressante si vous souhaitez préserver la bonne santé de la batterie de votre appareil sur le long terme.

Ces gains d'efficacité ne sont toutefois pas aussi remarquables lorsque les autres navigateurs sont équipés d'une extension bloquant les publicités. Cependant, la mission même de Brave est d'éliminer le surplus de données accumulées sur le web, causé par des années de pratiques commerciales qui ne bénéficient en rien aux utilisateurs.

Cette évaluation comparative montre véritablement que les promesses du crypto-navigateur Brave sont honorées et qu'un web à la fois respectueux et plus efficace est tout à fait envisageable si l'on choisit les bonnes alternatives.

Téléchargez Brave !

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataMail de Clément Wardzala

Français expatrié en Corée du Sud, je m'intéresse depuis plusieurs années au Bitcoin, aux cryptomonnaies et aux technologies blockchain associées. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar