Bittrex redonne à ses utilisateurs des fonds qui avaient été gelés par le Trésor américain

Bittrex exchange

 

Certains utilisateurs internationaux de Bittrex avaient vu leurs fonds gelés par la plateforme d’échange, à cause de règles établies par le Trésor américain. Ils peuvent maintenant retirer leurs crypto-actifs, comme l’indique une lettre envoyée par Bittrex.

 

Des fonds Bittrex gelés par le Trésor américain

À l’origine, c’est le Trésor américain qui avait demandé le blocage de ces fonds. Le Service de contrôle des actifs étrangers du Trésor (OFAC) interdit en effet aux entreprises américaines de proposer des services dans certains pays, qui subissent les sanctions des États-Unis. Bittrex avait donc été forcé de suspendre des comptes sur ses services, et de geler les cryptos qui étaient associées. Comme l’explique la lettre de Bittrex, en mai 2018 l’exchange avait enregistré une demande auprès de l’OFAC afin que les fonds gelés puissent être retirés par les utilisateurs.

C’est cette demande qui a été accordée, des lettres ont donc été envoyées aux personnes concernées, qui n’avaient pas pu toucher à leurs cryptos depuis ce blocage de 2017. L’OFAC précise cependant quelques conditions afin de récupérer les pièces. Les utilisateurs devront déplacer ces dernières sur des exchanges qui ne sont pas situés en Iran, en Syrie, à Cuba ou en Crimée (Ukraine). Les fonds ne doivent pas relever de la responsabilité de l’OFAC, et ne doivent pas être sujets à des sanctions américaines.

Les utilisateurs concernés devront passer par le service client de Bittrex pour finaliser ce transfert. Ils doivent également avoir un montant minimum au sein de leur wallet, sous peine de ne pas pouvoir retirer les fonds. Enfin, Bittrex pourra également demander aux utilisateurs des vérifications d’identité additionnelles. Ils ont jusqu’au 15 mars 2020 pour retirer leurs cryptos. À l’échelle mondiale, on ne sait pas combien d’utilisateurs avaient vu leurs fonds gelés, ni le montant des sommes qui étaient en jeu.

 

Les exchanges frileux dans certains pays

Les exchanges décident parfois d’interdire les échanges de crypto-actifs dans des pays particuliers. Coinbase et Binance ont par exemple interdit leurs services en Iran. Quant à Bittrex, il semble décidé à avoir une approche réglementaire assez stricte. Bittrex International, qui est basé à Malte, avait ainsi annoncé à la fin du mois d’octobre qu’il fermait l’accès à ses services dans plus de 30 pays. Et le groupe avait confirmé en septembre avoir commencé à utiliser un nouvel outil, qui lui permet de pister les transactions suspectes. En parallèle à cela, Bittrex avait cependant ouvert une autre branche appelée Bittrex Global, située dans un pays plus « crypto-friendly » : le Liechtenstein.

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, Marine s'est prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qu'elles créent. Elle aime dénicher les infos les plus croustillantes pour aider à démocratiser ce passionnant univers.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar