Bitstamp suspend le trading et les dépôts de XRP pour ses clients américains

Bitstamp est le premier exchange majeur à suspendre le trading et les dépôts de XRP suite aux allégations de la SEC. D’autres plateformes pourraient emboîter le pas.

Bitstamp suspend le trading et les dépôts de XRP pour ses clients américains

Bitstamp suspend le XRP

La plateforme de cryptomonaie Bitstamp a annoncé samedi 26 décembre qu’elle cesserait temporairement le trading et les dépôts de XRP pour tous ses clients américains suite aux accusations de la Securities and Exchange Commission (SEC) :

« À la lumière de la récente plainte déposée par la SEC contre Ripple Labs Inc. qui prétend que le XRP est un titre, nous allons cesser tout trading et dépôt de XRP pour nos clients américains le 8 janvier 2021 à 21 heures UTC. »

Ainsi, les restrictions de Bitstamp ne s’appliqueront qu’aux clients américains. De plus, les retraits de XRP des clients situés aux États-Unis seront toujours autorisés.

Bitstamp est le premier exchange majeur à suspendre le trading du XRP. Des plateformes moins importantes telles que Beaxy, Cross Tower et OSL ont déjà sauté le pas.

De plus, des rumeurs ont signalé que Coinbase aurait entamé des discussions avec des avocats au sujet d’un delinsting du XRP. Coinbase est dans une position délicate puisque l’exchange prépare actuellement son introduction en bourse auprès de la SEC. Ainsi, la plateforme pourrait retirer le XRP par mesure de précaution.

👉 À lire sur le même sujet : La SEC attaque Ripple en justice - Le cours du XRP s'effondre et les delistings commencent

D’autres réactions

Le gestionnaire de fonds de cryptomonnaies Bitwise a également liquidé 9,3 millions de dollars de XRP détenu dans son « Crypto Index » :

« Bitwise 10 Crypto Index Fund n’investit pas dans des actifs qui sont susceptibles d’être considérés comme des valeurs mobilières en vertu des lois fédérales ou étatiques. »

MoneyGram, le service mondial de transfert d’argent, a également clarifié la nature de son partenariat avec Ripple. Dans un communiqué de presse publié le 23 décembre, MoneyGram MoneyGram révèle ne jamais avoir utilisé les services de contrepartie de Ripple, à savoir les services de liquidité à la demande (ODL) et RippleNet pour les transactions de change.

Alors que MoneyGram a rapidement changé de cap, le groupe financier japonais SBI Holdings a déclaré que le procès de la SEC n’affecte pas encore son partenariat. Le partenaire privilégié de Ripple a déclaré :

« Pour autant que nous le sachions, la poursuite est en cours et aucune injonction n’a été émise contre Ripple, la société continue ses activités comme d’habitude et poursuit l’expansion de RippleNet. »

Le cours du XRP est passé de 0,63 dollar à 0,23 dollar, soit une chute de près de 63% en 1 semaine. Le XRP s’échange à 0,276 dollar à l’heure de l’écriture de ces lignes.

👉 À lire sur le même sujet : MoneyGram renie son partenariat avec Ripple suite aux poursuites de la SEC

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Top 5 des cryptomonnaies les plus performantes en janvier 2023

Top 5 des cryptomonnaies les plus performantes en janvier 2023

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée