Bitcoin s'invite (encore) à Wall Street

S&P Dow Jones Indices (S&P DJI), le premier fournisseur mondial d'indices, introduira dès 2021 des indices sur plus de 550 cryptomonnaies. Fondée en 1882, S&P DJI est une entreprise commune entre S&P Global, le groupe CME et News Corp.

Mastodonte de Wall Street, S&P DJI est la société à l'origine des indices incontournables des États-Unis, notamment le S&P 500 et le Dow Jones Industrial Average, le plus vieil indice boursier du monde.

Cette initiative est le fruit d'une collaboration avec Lukka, société new-yorkaise proposant des solutions pour relier les données des blockchains et les besoins des entreprises et institutions.

Pour Peter Roffman, responsable mondial de l'innovation et de la stratégie chez S&P DJI, le constat est clair, les cryptomonnaies représentent une classe d'actifs à part entière. Elles ont donc tout à fait leur place en tant qu'indice :

« Les actifs numériques tels que les cryptomonnaies devenant une classe d'actifs en pleine émergence, le moment est venu de créer des indices de référence indépendants, fiables et conviviaux. »

Bien que cette nouvelle soit réjouissante pour l'industrie des cryptomonnaies, il est peu probable de 550 actifs soient réellement pris en charge. Aujourd'hui, seule une poignée de cryptomonnaies dont le Bitcoin (BTC), l'Ether (ETH) et quelques autres intéresse véritablement les institutionnels.

« Notre collaboration avec S&P DJI est une nouvelle étape qui comble le fossé entre l'écosystème des crypto-actifs et les services financiers traditionnels, » a déclaré Robert Materazzi, PDG de Lukka.

👉 Lisez notre guide : Comment acheter du Bitcoin (BTC) ?

Les institutionnels en raffolent

Cette démarche reflète une fois de plus le désir de Wall Street d'adopter le Bitcoin et les cryptomonnaies, démontrant de nouveau l'intérêt de la scène institutionnelle.

S&P DJI le dit de lui-même, cette nouvelle capacité de créer des indices sur les cryptomonnaies ouvrira une passerelle entre les investisseurs et cette classe d'actifs.

Petit à petit, le Bitcoin et les cryptomonnaies se font une place dans l'écosystème financier traditionnel. Sans conteste, le Bitcoin est en ce moment même dans l'une des périodes les plus enthousiasmantes de son histoire.

La semaine dernière, la société d'investissements Guggenheim Partners a notifié auprès de la SEC son intention d'acquérir du Bitcoin.

Ont suivi les surprenants propos de Larry Fink, PDG de BlackRock, plus grand gestionnaire d'actifs au monde avec 7 400 milliards de dollars sous gestion. Selon lui, l'existence du Bitcoin (BTC) pourrait remettre en cause l'avenir du dollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale.

Tout ceci sera-t-il suffisant pour que le Bitcoin dépasse la barre symbolique des 20 000 $ ? La réponse d'ici quelque jours, espérons-le.

👉 Pour aller plus loin - La direction de la Citibank voit un Bitcoin (BTC) à 300 000 $ avant 2022

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments