Le bitcoin (BTC) n'est pas un substitut à l'or

Dans une interview donnée à la chaine CNBC, Jeff Currie, responsable mondial de la recherche sur les matières premières chez Goldman Sachs, a rejeté les comparaisons entre le bitcoin et l'or en tant que couverture contre l'inflation.

Lors de cette interview, Jeff Currie prévient que les cryptomonnaies sont risquées et que les investisseurs ne devraient pas les considérer comme un substitut à l'or. Cette réflexion s'applique également pour le bitcoin.

« Les monnaies numériques ne sont pas des substituts à l'or. Elles seraient plutôt un substitut du cuivre.Ce sont des actifs à risque. Elles [les cryptomonnaies] sont un substitut aux phases risk-on d'inflation, pas aux phases risk-off d'inflation. »

Les termes « risk-on » et « risk-off » font référence à divers environnements économiques et aux stratégies d'investissements employées par les traders.

En d'autres termes, lorsque tout va bien et que la croissance est au rendez-vous, les investisseurs prennent plus de risques en misant sur des actifs plus risqués (risk-on), et lorsque le marché voit rouge, les traders se réfugient dans des actifs plus stables (risk-off).

La réflexion de Jeff Currie se base sur ces éléments. C'est pourquoi il opère cette distinction entre l'or et le bitcoin et que la comparaison au cuivre serait plus juste.

Ainsi, le cuivre étant un actif plus volatil, le bitcoin et les monnaies numériques ressembleraient plus à ce dernier selon le cadre de Goldman Sachs. À l'inverse, l'or serait une couverture sans risque et plus stable.

Quoiqu'il en soit, toujours d’après Jeff Curie, il est encore trop tôt pour comparer le bitcoin à l'or, ou encore de le décrire comme un substitut au précieux métal.

Par ailleurs, il est intéressant de souligner que Goldman Sachs avait un point de vue mitigé envers les cryptomonnaies il y a encore quelques mois, dont le bitcoin. Toutefois, depuis l’envolée du cours du Bitcoin vers des nouveaux sommets, la banque semble avoir changé d'avis.

En effet, Goldman Sachs a relancé son service de trading de cryptomonnaies qui avait été suspendu depuis plus de 3 ans. De plus, la banque considère maintenant les monnaies numériques comme une classe d'actif et propose même à ses clients fortunés de s'exposer au cours du bitcoin.

👉 À découvrir, Le géant bancaire Goldman Sachs mène un investissement de 15 millions de dollars dans Coin Metrics

Binance Découvrir BTC sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Antho Crypto

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments