Le Bitcoin pourrait devenir une monnaie de réserve, selon l’ex premier ministre canadien

Stephen Harper, l'ancien premier ministre du Canada, a fait part de son avis favorable pour le Bitcoin (BTC). Il considère que la cryptomonnaie pourrait intégrer les réserves monétaires des pays à l’avenir.

Le Bitcoin pourrait devenir une monnaie de réserve, selon l’ex premier ministre canadien

Le Bitcoin intégrera-t-il les réserves monétaires des économies d’ampleur ?

C’est l’hypothèse qu’a évoquée Stephen Harper dans une interview lors de la Vancouver Resource Investment Conference. L’homme a été premier ministre de 2006 à 2015 avant de céder sa place à Justin Trudeau. Il a évoqué le Bitcoin dans le contexte d’une fragilisation du dollar américain (USD), qui est la plus importante monnaie de réserve pour les économies d’ampleur.

Stephen Harper pense que l’USD ne pourra être délogé que par une monnaie de grande ampleur, comme l’euro (EUR) et le yuan (RMB). Mais il considère que la valeur de l’euro n’est pas assez garantie dans le temps. Il évoque également des problèmes avec les mesures arbitraires prises par le gouvernement chinois, qui influencent le cours du yuan.

D’où une possibilité : inclure Bitcoin en tant que monnaie de réserve :

« Il est difficile de voir quelle alternative peut exister à l’US dollar en tant que monnaie de réserve mondiale. Au-delà de l’or, du Bitcoin, d’un panier d’actifs variés… »

Harper considère cependant que l’USD restera la monnaie de réserve la plus largement utilisée, même si d’autres actifs se font une place dans les réserves des banques centrales.

« Je pense que nous allons assister à un élargissement de ce que les gens considèrent comme des réserves, mais l’US dollar restera l’actif principal. »

👉 Sept banques centrales dressent le bilan des composantes d’une MNBC

Bitcoin trouve une légitimité

Reste qu’un homme d’État d’ampleur qui mentionne le Bitcoin comme une réserve plausible est un signe du chemin conséquent qu’a parcouru la cryptomonnaie en quelques années seulement. Certaines économies adoptent plus largement la cryptomonnaie, dont le Venezuela. Le pays utilise maintenant Bitcoin pour payer certaines entreprises, et la banque centrale du pays avait déjà évoqué la possibilité d’ajouter le Bitcoin et l’Ether (ETH) à ses réserves.

Pour les économies qui ne sont pas étranglées par des sanctions, la prise en compte de Bitcoin est bien sûr plus lente, voire inexistante. Mais on note que de plus en plus de figures politiques d’ampleur mentionnent la cryptomonnaie, signe d’une légitimité nouvelle.

👉 Pour aller plus loin : Dossier - La France va-t-elle louper le virage des cryptomonnaies et de la blockchain ?

[wd_hustle id="Newsletter" type="embedded"/]
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Le ministère de l’Économie a demandé l'accès au solde de tous les comptes bancaires des Français

Le ministère de l’Économie a demandé l'accès au solde de tous les comptes bancaires des Français

Celsius : les clients n’auront pas besoin de rembourser leurs emprunts

Celsius : les clients n’auront pas besoin de rembourser leurs emprunts

La plus grande société de télécommunications européenne lance un service de staking Ethereum (ETH)

La plus grande société de télécommunications européenne lance un service de staking Ethereum (ETH)

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) toujours sous résistances – Enfin le mouvement que tout le monde attend ?

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) toujours sous résistances – Enfin le mouvement que tout le monde attend ?

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast