Selon un rapport de Bloomberg publié le 26 septembre, la banque centrale du Venezuela effectue des tests internes pour déterminer si elle peut ajouter des cryptomonnaies, notamment du Bitcoin (BTC) et de l'Ethereum (ETH), à ses réserves nationales.

 

Une solution pour contrer les sanctions économiques

Selon Bloomberg, le test interne a été réalisé à la demande de Petroleos de Venezuela SA (PDVSA), la compagnie pétrolière appartenant à l’État vénézuélien. Le PDSVA chercherait des moyens pour que la banque centrale du Venezuela paie les fournisseurs internationaux de l'entreprise en son nom en utilisant le Bitcoin et l'Ethereum.

En raison des sanctions américaines qui pèsent sur le président vénézuélien Nicolas Marudo, PDVSA rencontrerait des difficultés majeures à concrétiser des échanges avec ses clients et fournisseurs, car les grandes banques ont refusé toute ouverture de canaux commerciaux avec l'entreprise. Ce mouvement pourrait avoir un impact direct sur la valeur du Bitcoin puisque le pays détiendrait près de l'équivalent de 7,9 milliards de dollars américains en bitcoins.

Contrairement à la cryptomonnaie nationale, le Petro, le Bitcoin a une reconnaissance mondiale et l'Ethereum est l'altcoin la plus importante du marché. Une conversion immédiate d'une telle cryptomonnaie dans une monnaie fiat serait donc relativement simple à mettre en place pour les entreprises et institutions.

 

Le Petro non compatible avec les échanges internationaux ?

Lors du lancement l'année dernière du Petro, le président Maduro avait ordonné à la Banco de Venezuela, la plus grande banque du pays, d'accepter la nouvelle cryptomonnaie dans l'intégralité de ses agences. Malgré ses efforts, cette cryptomonnaie ne jouit pas d'une grande popularité et encore moins à l'échelle internationale.

Sa persistance à promouvoir l'utilisation de Petro a été très critiquée par les États-Unis. Le pays avait auparavant déposé une plainte auprès de l'Organisation mondiale du commerce pour dénoncer les mesures commerciales restrictives que le gouvernement américain aurait prises pour isoler l'économie du pays.

Le gouvernement aurait donc peut être pris la décision de se tourner directement vers des cryptomonnaies qui sont reconnues par la majorité des États comme des biens échangeables au même titre que le dollar.

 

Toutefois, aucune proclamation officielle n'a pour le moment été faite par le gouvernement. Même si l'on ne peut affirmer le fait que le Venezuela détient bien ces cryptomonnaies dans ses réserves nationales, en raison du contexte économique actuel du pays, une telle éventualité constituerait une amélioration à l'échelle nationale et même possiblement une ouverture vers une sortie des difficultés du pays.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments