Bitcoin Cash : un hard fork qui s’annonce mouvementé

 

Bitcoin Cash - Tout savoir sur le fork de novembre 2018

 

Comme vous en avez peut-être entendu parler, Bitcoin Cash s’apprête à subir un hard fork. Ce jeudi 15 novembre, la chaîne de Bitcoin Cash se séparera en deux : celle du client principal, Bitcoin ABC, et celle de Bitcoin SV, qui s’oppose aux changements apportés par ABC. L’embranchement aura lieu à 16:40 UTC c’est-à-dire à 17:40 heure française.

Pour rappel, Bitcoin Cash est né grâce à un hard fork de Bitcoin le 1er août 2017, qui fait suite au débat sur la scalabilité de Bitcoin. Contrairement à BTC, Bitcoin Cash privilégie un passage à l’échelle sur la chaîne via l’augmentation progressive de la taille limite des blocs. L’opposition qui fait rage actuellement ne concerne pas cette préférence pour les gros blocs, mais plutôt une différence de philosophie dans la manière d’y arriver.

 

Rappel des faits

Depuis le schisme qui a donné naissance à Bitcoin Cash, le protocole subit des mises à niveau régulières, ayant lieu tous les 6 mois. Ces mises à jour ont lieu par l’intermédiaire de hard forks ne provoquant pas la création de 2 chaînes concurrentes. Ainsi, les hard forks de novembre 2017 et de mai 2018 se sont bien passés et ont permis à Bitcoin Cash de bénéficier d’améliorations notables.

Cependant, cette fois-ci c’est différent. Les changements proposés par Bitcoin ABC, l’implémentation de référence de Bitcoin Cash, ne font pas l’unanimité. Cette mise à niveau est composée de :

  • La création d’un nouveau code opératoire dans le langage de script de Bitcoin Cash, appelé OP_CHECKDATASIG, qui permet la validation cryptographique de messages extérieurs à la chaîne, et facilite l’utilisation d’oracles et de contrats à cheval entre des chaînes différentes.
  • L’introduction d’un ordre canonique des transactions au sein des blocs pour permettre une meilleure transmission au sein du réseau pair-à-pair.
  • D’autres changements mineurs.

L’opposition est menée par deux entreprises très influentes au sein de la communauté de Bitcoin Cash. Le première est Coingeek : dirigée par le milliardaire Calvin Ayre, il s’agit principalement de la première coopérative de minage de BCH en terme de puissance de calcul. La seconde est nChain, dont le responsable scientifique est Craig Wright, célèbre pour avoir prétendu être Satoshi Nakamoto en 2015 sans jamais apporter de preuve.

Le 13 août, Coingeek a publié un communiqué dans lequel ils annoncent vouloir s’en tenir à la version originelle de Bitcoin et refuser la proposition de ABC. Quelques jours après, le 16 août, nChain a annoncé la création d’une nouvelle implémentation de Bitcoin Cash appelée Bitcoin SV (Satoshi’s Vision). Les principaux changements apportés par cette implémentation sont :

  • Un passage de la taille limite des blocs de 32 Mo à 128 Mo.
  • La réactivation de 4 anciens codes opératoires qui étaient présents à la création de Bitcoin : OP_MUL, OP_LSHIFT, OP_RSHIFT, OP_INVERT.
  • La suppression de la limite sur le nombre de codes opératoires par script.

Ces changements sont censés restaurer la « vision de Satoshi », l’objectif étant de verrouiller le protocole au plus vite et de supprimer la taille limite des blocs.

Dès lors, le débat a fait rage. Malgré la naissance d’une dissension au sein de la communauté, Bitcoin ABC a confirmé unilatéralement s’en tenir à sa feuille de route dans un communiqué du 20 août. Deux jours après, la deuxième implémentation de Bitcoin Cash en terme de popularité, Bitcoin Unlimited, a annoncé vouloir trouver un compromis en permettant aux mineurs de voter pour les propositions qui leur conviennent. Cependant, Bitcoin Unlimited a fini par se rallier à ABC après de longues discussions entre développeurs.

 

Deux visions de Bitcoin Cash

On est donc aujourd’hui face à deux visions qui s’opposent : celle, majoritaire, de Bitcoin ABC et celle, minoritaire, de Bitcoin SV.

 

Comme indiqué plus haut, Bitcoin SV a pour volonté de réhabiliter la version du protocole imaginée et conçue par Satoshi Nakamoto. Les partisans de SV souhaitent que les modifications du protocole cessent au plus vite pour que les développeurs puissent construire des applications au-dessus sans avoir à se soucier de son évolution.

Ils ont également une certaine inquiétude vis-à-vis des mises à jour régulières réalisées par ABC, qui pourraient modifier les incitations internes de Bitcoin. La création de OP_CHECKDATASIG, par exemple, pourrait selon eux nuire aux transactions simples et transformer Bitcoin Cash en un nouvel Ethereum.

Les partisans de SV ont une vision spéciale de la gouvernance. Ils sont convaincus que la puissance de minage devrait gouverner l’évolution du protocole, ou du moins en être la principale composante. Ils prennent au mot l’expression « one-CPU-one-vote » présente dans le livre blanc de Bitcoin.

Dans la communauté de Bitcoin Cash, Bitcoin SV est essentiellement soutenu par Coingeek et nChain. Ces dernières possèdent plusieurs coopératives de minage qui représentent la majorité de la puissance de calcul totale du réseau de Bitcoin Cash. Leur influence est donc non négligeable comme on le verra plus bas. Bitcoin SV rencontre également du succès auprès de certains services comme MoneyButton ou HandCash mais ce succès est faible par rapport à celui de ABC.

 

Bitcoin ABC a une vision de Bitcoin Cash qui diffère un peu. Les développeurs de Bitcoin ABC sont convaincus que le protocole en l’état actuel ne peut pas passer à l’échelle pour supporter de très grandes charges de données et qu’il a besoin d’être considérablement optimisé avant d’être gelé. L’objectif est bien sûr de se focaliser sur la scalabilité on-chain, mais de le faire intelligemment.

Amaury Séchet, le développeur principal, a expliqué que les plus gros changements devaient avoir lieu maintenant, car les modifications deviendront plus compliquées à implémenter à mesure que la communauté de Bitcoin Cash grandira. Cela explique le rythme soutenu des mises à niveau de Bitcoin Cash.

Les partisans de Bitcoin ABC ont une vision plus classique de la gouvernance. Ils considèrent que ce sont principalement les utilisateurs qui décident de l’avenir du protocole en donnant de la valeur au jeton qu’ils choisissent d’utiliser, même si les mineurs peuvent avoir un rôle à jouer.

Bitcoin ABC est soutenu par une multitude d’acteurs de la communauté, dont les plus connus sont Bitmain, entreprise chinoise spécialisée dans la fabrication d’ASIC qui détient les coopératives de minage Antpool et BTC.com, et Bitcoin.com, l’entreprise dirigée par Roger Ver qui possède une grande influence. Un grand nombre de services, de plateformes d’échange et de portefeuilles soutiennent Bitcoin ABC, soit explicitement comme Bitpay, soit implicitement en lui réservant le nom Bitcoin Cash et le sigle BCH, et en considérant que Bitcoin SV sera minoritaire.

Bitcoin ABC possède aussi un immense soutien de la part des personnes possédant un bagage technique. Toutes les équipes de développeurs du protocole (Bitcoin Unlimited, Bitcoin XT, Bitprim, etc.) à l’exception de Bitcoin SV sont derrière ABC. C’est également la cas de Chris Pacia, le développeur principal de OpenBazaar.

 

Ce qu’il risque de se passer

Comme aime le rappeler Craig Wright sur Twitter, les intentions de Bitcoin SV ne sont pas pacifiques. Contrairement au hard fork qui s’est produit entre Bitcoin et Bitcoin Cash en août 2017, il est possible que l’une des deux chaînes meure dans le processus, voire les deux.

 

Le rejeu des transactions

Après le hard fork, deux chaînes de blocs verront le jour. L’utilisateur se verra donc devenir détenteur de bitcoins sur les deux chaînes différentes. Cependant, les deux versions du protocole resteront assez semblables pour qu’un grand nombre de transactions faites sur une chaîne soient valides sur l’autre. Il y aura donc des attaques par rejeu (replay attack) : les transactions réalisées sur une chaîne seront retransmises sur l’autre chaîne.

Cet vulnérabilité est voulue par Bitcoin SV qui a copié intentionnellement la protection contre le rejeu (replay protection) implémentée par Bitcoin ABC. Ce sont également les partisans de Bitcoin SV qui relaieront les transactions jouées entre les deux chaînes. En faisant cela, ils espèrent gagner ce qu’ils appellent la « guerre du hachage » ou hash war.

 

La guerre du hachage

Si Bitcoin SV n’était qu’un fork comme un autre, personne ne s’inquiéterait outre mesure. Néanmoins, Bitcoin SV a un avantage crucial : une majorité de la puissance de calcul du réseau est derrière lui. En effet, si on regarde le diagramme des mineurs, on constate que les coopératives soutenant Bitcoin SV sont majoritaires. Ces dernières sont : Coingeek, BMG Pool (détenue par nChain), SV Pool (dirigée par Craig Wright) et Mempool.

On pourrait donc assister à des attaques 51 %. Les mineurs derrière Bitcoin SV pourraient tout à fait attaquer la chaîne de ABC en ne minant que des blocs vides par exemple : la chaîne serait alors immobilisée, les transactions deviendraient impossibles. Ils pourraient même faire pire : réaliser une double dépense auprès d’une plateforme d’échange. Le succès de ce type d’attaque aurait un effet dévastateur sur la réputation de Bitcoin ABC et sa valeur pourrait se mettre à chuter.

Cependant, il faut rappeler que Bitmain, qui détient deux des plus grosses coopératives de minage, est lourdement investie dans Bitcoin Cash et possède plus d’un million de BCH. Pour protéger leur investissement, ils pourraient tout à fait rapatrier de la puissance de calcul utilisée pour miner du BTC vers la chaîne de Bitcoin ABC.

Il faut également préciser les mineurs de Bitcoin SV font tout cela à perte et que leurs ressources s’épuiseront s’ils s’engagent dans cette guerre, d’autant plus que la chaîne de ABC est pour l’instant la plus valorisée.

 

Que faire pour se protéger ?

Personne ne sait vraiment à quoi s’attendre. Il se pourrait que les attaques décrites ci-dessus n’aient pas lieu. Mais il est important d’envisager toutes les éventualités.

Si vous possédez des fonds en Bitcoin Cash sur un portefeuille et que vous souhaitez les conserver, vérifiez bien que vous avez accès à vos clés privées avant le fork (la phrase de récupération composée de 12 ou 24 mots suffit) et ne réalisez pas de transaction avant que la situation ne soit revenue à la normale.

Si vous avez du Bitcoin Cash sur une plateforme d’échange, vérifiez qu’elle soutient bien le fork pour ne pas être lésé de votre Bitcoin SV. Les dépôts et les retraits seront normalement désactivés pendant un certain temps.

 

Et vous, que pensez-vous de ce fork du Bitcoin Cash ? Répondez-nous en commentaire !


Si vous avez des questions sur les crypto-monnaies, le Bitcoin ou la blockchain vous trouverez peut-être une réponse dans notre Foire Aux Questions.

 

Avis des lecteurs

[Total : 1    Moyenne : 5/5]


Vous avez aimé ce tutoriel ❤ ? Alors vous aimerez également :

Comment acheter des crypto-monnaies ?Sur quelles crypto-monnaies investir ?Comment acheter des bitcoins ?

Ludovic

Ludovic est fasciné par les cryptomonnaies et par l'impact qu'elles pourraient avoir sur le monde. De formation scientifique, il s'attache à décrire leur fonctionnement technique de la façon la plus fidèle possible.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdata


2
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
LudovicOlivier Recent comment authors
plus récents plus anciens
Olivier
Lecteur
Olivier

Bonjour,

Concrètement, si j’ai 1 Bitcoin Cash sur Coinbase, que va t-il se passer après le 15/11 ?

Ludovic
Cryptoast

Bonjour,

Les dépôts et les retraits seront désactivés pendant la durée du fork. Dans l’éventualité où les deux chaînes survivent, ils distribueront les deux coins à leurs utilisateurs.

https://support.coinbase.com/customer/portal/articles/2959951