Une aide de la Banque mondiale en demi-teinte

Le 9 juin dernier, le Salvador est officiellement devenu le premier pays à adopter le Bitcoin (BTC) en tant que monnaie légale. Une première qui s'accompagne de son lot de défis pour le gouvernement, qui doit maintenant accélérer le déploiement de la cryptomonnaie sur le territoire.

Plus tôt mercredi, le ministre salvadorien des Finances, Alejandro Zelaya, a ainsi indiqué sur Twitter que le gouvernement local avait sollicité l'assistance technique de la Banque mondiale dans le but d'utiliser le Bitcoin comme monnaie légale en parallèle au dollar américain. Une demande que la Banque mondiale s'est empressée de rejeter.

Institution financière internationale, la Banque mondiale est pourtant supposée aider les pays en développement en soutenant leur essor économique, notamment en apportant des financements et des aides diverses :

« Nous nous sommes engagés à aider le Salvador de nombreuses façons, notamment pour la transparence de la monnaie et les processus règlementaires » a déclaré un porte-parole de la Banque mondiale à Reuters.

Une aide en demi-teinte donc, puisque la Banque mondiale ne semble pas enthousiaste quand à l'idée de soutenir l'implémentation du Bitcoin au Salvador :

« Bien que le gouvernement [du Salvador] nous ait approchés pour une assistance sur le Bitcoin, ce n'est pas quelque chose que la Banque mondiale peut soutenir étant donné les lacunes en matière d'environnement et de transparence, » a ajouté l'institution.

Suite à cette décision de la Banque mondiale, il se pourrait que le Salvador rencontre des difficultés pour respecter son calendrier d'acceptation du Bitcoin dans tout le pays.

En effet, d'ici début septembre 2021, tous les commerçants du pays devront en théorie être en capacité d'accepter le BTC comme moyen de paiement. Un délai plutôt court pour le Salvador, qui ne recevra pas l'aide des principales institutions financières internationales.

Toutefois, toutes les institutions ne tournent pas le dos au Salvador, au contraire. Récemment, la Banque centraméricaine d'intégration économique (BCIE) a affirmé qu'elle accompagnera le pays dans cette transition historique et apportera un soutien technique.

Malgré le refus de la Banque mondiale, le Salvador ne fait donc pas cavalier seul dans sa quête d'adoption du Bitcoin, aussi bien grâce à la BCIE qu'à de nombreux bitcoiners.

👉 Pour aller plus loin – Adoption du Bitcoin (BTC) au Salvador : le FMI tire la sonnette d’alarme

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Boux

Toutes les excuses seront bonnes