La Bank of America très enthousiaste sur le marché des crypto-actifs et la technologie blockchain

Au début du mois d'août, la Bank of America est l'une des seules institutions issues du monde de la finance traditionnelle à se déclarer optimiste sur l'adoption du Bitcoin (BTC) au Salvador. C'est dire la considération de la banque américaine pour les actifs numériques.

Il y a quelques semaines, la Bank of America avait lancé un groupe de travail sur les cryptomonnaies. À cette époque, elle semblait déjà très fervente sur le sujet, considérant le marché des actifs numériques et de la blockchain comme l’écosystème technologique émergent ayant la croissance la plus rapide.

Dans un récent rapport, la grande banque américaine reste sur une tendance haussière pour l'ensemble du marché et pas seulement pour le BTC. Elle cite notamment les smart contracts basés sur Ethereum (ETH), la finance décentralisée (DeFi), les tokens non fongibles (NFT) et les stablecoins.

👉 À lire – La Bank of America lance un groupe de travail sur les cryptomonnaies

Les cryptomonnaies : trop importantes pour être ignorées selon la Bank of America

En début d'année, la Bank of America n'avait pas été tendre avec le BTC, l’estimant notamment trop lent. Néanmoins, elle est très au fait de la technologie blockchain depuis quelques années maintenant. La banque a d'ailleurs récemment débuté une collaboration avec la blockchain Paxos pour optimiser certaines transactions financières.

Aujourd'hui, elle voit le marché des actifs numériques comme trop important pour rester dans l'ombre. Si la Bank of America constate l'importante capitalisation du BTC, incontestable leader du marché, la banque estime que l'écosystème des crypto-actifs va bien plus loin.

Les stablecoins, la DeFi, les NFTs et même les monnaies numériques de banque centrale (MNBC) font tous partie « du marché le plus passionnant de ces dernières années. »

Avec 2 000 milliards de dollars de capitalisation totale et plus de 200 millions d'utilisateurs, la blockchain et les cryptomonnaies font désormais partie du paysage. Les applications sont bien plus diversifiées que celles imaginées au départ, au moment où le seul BTC monopolisait l'attention.

Candace Browning, responsable du département Bank of America Global Research, va plus loin en considérant que les actifs numériques sont en train de transformer la façon dont les marchés, les entreprises et les banques centrales fonctionnent.

Ainsi, les crypto-actifs au sens large pourraient former une nouvelle classe d'actifs, selon un analyste de la banque ayant mené les travaux de recherche.

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Les grandes banques américaines apprécient le marché des crypto-actifs

La Bank of America tente même de convaincre les sceptiques, en rappelant que les technologies de rupture ont toujours été critiquées avant d'être approuvées. Elle pense que la blockchain et les cryptomonnaies forment une véritable technologie de révolution qui fera partie de nos vies dans le futur.

La deuxième banque américaine n'est pas la seule outre-Atlantique à s'intéresser aux marchés des crypto-actifs. Parmi ses concurrentes, Goldman Sachs offre désormais à ses clients une exposition de leur portefeuille aux cryptomonnaies.

Une solution identique a été adoptée par JPMorgan, qui va même plus loin en proposant un investissement spécifique visant les entreprises du secteur des actifs numériques. On voit ainsi que les grandes banques américaines ont pris la mesure du changement à venir.

Malheureusement, on peut difficilement en dire autant des banques européennes et notamment françaises, qui, mis à part quelques initiatives ici et là, sont toujours réfractaires à ce nouveau marché. Au point de laisser le train filer sans s'y rattacher ?

👉 À lire – Les banques montent-elles enfin dans le train des cryptomonnaies ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments